Logo Parlement Buxellois

Question écrite concernant l'application de la stratégie Good Food 2016-2020 dans les CPAS.

de
Emin Özkara
à
Elke Van den Brandt et Alain Maron, membres du Collège réuni en charge de l'action sociale et de la santé (question n°19)

Matière(s):
Agence Régionale pour la Propreté, Agence Régionale pour la Propreté
 
Date de réception: 23/10/2019 Date de publication: 15/12/2019
Législature: 19/24 Session: 19/20 Date de réponse: 09/12/2019
 
Date Intitulé de l'acte de Référence page
29/10/2019 Recevable p.m.
 
Question    Comme vous le savez, en matière d'alimentation saine et durable et de Good Food, Bruxelles Environnement n’est pas le mieux placé pour toucher seul le public plus jeune, le public plus fragilisé socialement et les profils "vulnérables", et ne dispose d’ailleurs pas des moyens pour le faire. A ce sujet, le bilan à mi-parcours de la stratégie Good Food nous indique qu' "il est essentiel de développer des partenariats en matière de communication relative à l’alimentation, d’un côté avec les acteurs de la santé et du social, d’un autre côté avec des acteurs de terrain porteurs de projets (communes, CPAS, mais aussi cantines, restaurants, acteurs locaux, acteurs thématiques…)."

En vos qualités de Membres du Collège réuni de la Commission communautaire commune (COCOM), chargés conjointement de la Politique de la Santé et de la Politique de l'Action sociale,
POUR CHACUN des 19 CPAS, je souhaiterais savoir :

1. En matière de projets d'alimentation saine, durable et abordable, quelles sont les initiatives déjà prises pour soutenir la stratégie "Good Food", en prenant le soin d’inclure dans votre réponse les éléments qui favorisent la consommation de produits locaux via, entre autres, des modes d’approvisionnement en circuit court ? Quelles sont les partenariats et collaborations engagés ?

2. Quelles sont les éventuelles autres initiatives prises pour soutenir la stratégie "Good Food" ?
 
 
Réponse    1) En matière de projets d'alimentation saine, durable et abordable, quelles sont les initiatives déjà prises pour soutenir la stratégie "Good Food", en prenant le soin d’inclure dans votre réponse les éléments qui favorisent la consommation de produits locaux via, entre autres, des modes d’approvisionnement en circuit court ? Quelles sont les partenariats et collaborations engagés ?

Bon nombre d'initiatives favorisant la consommation de produits locaux, frais et de saison, en circuit court, ont démarré avant le lancement de la stratégie Good Food (Plan d’action de soutien à la demande en alimentation durable (2012), Agendas 21 Locaux…).

Bruxelles Environnement a ainsi pu soutenir plusieurs CPAS dans la mise en place d'épicerie sociales durables, distribuant des produits frais locaux et de saison, parfois en provenance de potagers voisins, eux aussi développés à l'initiative des CPAS.

Le CPAS d'Etterbeek a mis en place l'épicerie sociale de l'Espace Libellule dès 2013, où sont distribués les légumes produits aux Jardins Participatifs d'Etterbeek.

Le CPAS de Berchem-Sainte-Agathe a mis en place l'épicerie Babel Hut Market en 2014, sur base d'un processus participatif mené avec les usagers.
Le CPAS de Saint-Gilles a développé à partir de 2015 son modèle d'épicerie sociale où, à côté de la vente de produits alimentaires (essentiellement d'épicerie) et d'entretien, les bénéficiaires sont accompagnés vers une consommation durable via des activités de sensibilisation et de formation.


Bruxelles Environnement soutient par ailleurs le développement du projet LOCO, mené par la FdSS (Fédération des Services sociaux), avec la participation de plusieurs CPAS (Bruxelles-Ville, Ixelles, Uccle e.a.).
Ce projet vise à mettre en place des plateformes logistiques de collecte et de distribution des invendus alimentaires vers les organisations locales d'aide alimentaire.

Avec son partenaire Brulocalis, l'Association de la Ville et des communes de la Région bruxelloise, Bruxelles Environnement propose différents types d'accompagnement: ateliers thématiques, réunions d'échanges d'expérience entre porteurs de projets, visites de terrain pour découvrir sur place les réalisations, …


Par ailleurs, le programme de formations gratuites "Cantine Good Food" permet aux gestionnaires de cuisines collectives (des maisons de repos ou des restaurants sociaux par exemple) de se former pour intégrer dans leurs pratiques les différentes prescriptions de la stratégie Good Food : repas végétariens, produits de saison, diminution du gaspillage alimentaire, …
Une labellisation des cantines est également proposée.

2) Quelles sont les éventuelles autres initiatives prises pour soutenir la stratégie "Good Food" ?

Dans le cadre de ses collaborations avec les pouvoirs locaux, Bruxelles Environnement organise chaque année un appel à projets thématiques à destination, tant des communes que des CPAS. La thématique de l'alimentation durable est abordée dans le cadre de cet appel.
La mise en œuvre des projets soutenus est accompagnée par Bruxelles Environnement, en partenariat avec Brulocalis.

Via cet appel à projets, Bruxelles Environnement a soutenu plusieurs projets menés par les CPAS de la Région :
· CPAS d'Auderghem :
2017 et 2018 : aménagement de l'espace vert autour de la maison de repos Reine Fabiola : bacs potagers adaptés aux résidents - ouverture aux acteurs gravitant autour de la Résidence (voisins, usagers du CPAS, écoles voisines en enseignement spécial, crèche, …). Activités de maraichage et ateliers culinaires ouverts tant aux résidents qu'aux riverains et aux enfants fréquentant les groupes d'activités du CPAS.

· CPAS de Berchem-Sainte-Agathe :
2015 : organisation d'activités de maraichage sur le site de l'ancienne ferme Pie Konijn, proposées aux bénéficiaires du CPAS et aux habitants, dans un esprit de cohésion sociale.

· CPAS de la Ville de Bruxelles :
2017 et 2018 : extension du projet DREAM lancé en 2014 (Alliance Emploi-Environnement) de collecte des invendus alimentaires, par l'acquisition de véhicules réfrigérés et l'engagement de personnel sous art.60.

· CPAS d'Etterbeek :
2018 : Organisation d'ateliers cuisine à destination des usagers du CPAS, pour leur faire découvrir les fruits et légumes de saison et apprendre à les cuisiner.
Conception et publication d'un livre de recettes accessible à l'ensemble des publics du CPAS.
· CPAS de Forest :
2017 : aménagement de l'espace vert de la maison de repos du CPAS (bacs potagers accessibles aux PMR, poulailler) et animations autour du maraichage.
2018 : Ateliers intergénérationnels de sensibilisation à la Good Food dans l'espace vert aménagé de la Maison de repos du Val des Roses.
· CPAS d'Ixelles :
2016 : Campagne de sensibilisation et de formation pour les bénéficiaires du CPAS, via l'aménagement d'un espace potager, l'organisation d'activités de sensibilisation et de cours de cuisine, la mise en place d’un dispositif d’approvisionnement de denrées alimentaires locales pour l'épicerie sociale, …

2018 : participation au projet LOCO de collecte d’invendus alimentaires : acquisition d'un espace de stockage et d'un véhicule avec chauffeur (ISP) / promotion de l'outil vers les publics cible.

· CPAS de Saint-Gilles :
2015 : Mise en place d'une épicerie sociale, qui fonctionne désormais sous forme d'asbl.


· CPAS de Saint-Josse :
2016 : Aménagement du jardin de la maison de repos A-S Mouzon, pour y proposer des activités de maraichage et de compost, intergénérationnelles, ouvertes aux résidents, aux riverains et aux enfants fréquentant les groupes d'activités du CPAS.
· CPAS d'Uccle :
2015 et 2018 : dès 2015, l'acquisition de frigos a permis la collecte et la redistribution d'invendus aux plus démunis. A partir de 2018, amplification des activités du CPAS par la participation au projet LOCO de collecte d'invendus alimentaires, via l'acquisition d'un véhicule réfrigéré et l'engagement d'un chauffeur Art.60.


· CPAS de Watermael-Boitsfort :
2016 et 2017 : organisation de cours de cuisine "Mieux manger et moins cher" à destination du public du CPAS - installation de potagers surélevés à la résidence pour seniors.

D'autres projets ont encore été déposés lors du dernier appel à projets 2019 et pourront être soutenus dans les prochains mois.

Dans le cadre du programme d'accompagnement à l'insertion de critères environnementaux dans les marchés publics, Bruxelles Environnement a fréquemment abordé les marchés d'achat de denrées alimentaires ou de service de catering (3 formations ces 4 dernières années où 8 CPAS différents étaient représentés, une nouvelle formation est prévue en 2020). Une plateforme de documentation et un Helpdesk (auquel ont régulièrement recours les CPAS) sont à la disposition des acheteurs publics pour les aider à rédiger leurs cahiers de charges.


Enfin, j’ai l’intention de travailler durant cette législature à cette question de l’accès de tous (y compris les publics fragilisés) à une alimentation de qualité. Ceci passe notamment par un nécessaire travail de sensibilisation des bénéficiaires. Les CPAS ne sont pas les seuls opérateurs, le secteur associatif est également soutenu dans ce sens. Pour rappel, depuis 2016, 62.500 euros sont prévus chaque année dans le budget COCOM pour un appel à projets destiné aux épiceries sociales (qui ne dépendent pas toutes des CPAS). Un montant supplémentaire de 100.000 euros a été prévu pour le financement de nouveaux projets en 2018. Cela est poursuivi en 2019. Par ailleurs, les épiceries sociales peuvent répondre aux appels à projet Good Food de Bruxelles Environnement à destination des associations. Pour 2019, un budget de 250.000 euros est prévu dans ce cadre.