Logo Parlement Buxellois

Question écrite concernant l'intégration de la dimension du handicap (Handistreaming) dans les politiques de la COCOM.

de
Emin Özkara
à
Sven Gatz et Bernard Clerfayt, membres du Collège réuni en charge des prestations familiales, du budget, de la fonction publique et des relations extérieures (question n°12)

Matière(s):
Commune, Commune
 
Date de réception: 20/12/2019 Date de publication: 10/02/2020
Législature: 19/24 Session: 19/20 Date de réponse: 05/02/2020
 
Date Intitulé de l'acte de Référence page
14/01/2020 Recevable p.m.
 
Question    Depuis ma précédente question parlementaire datée du 21 décembre 2018 concernant  les avancées réalisées en rapport avec le Handistreaming et les réflexions et initiatives en faveur de l'inclusion des personnes souffrant d'un handicap, la Commission communautaire commune (COCOM) ainsi que la Région de Bruxelles-Capitale (RBC) et la Commission communautaire française (COCOF) ont continué leurs efforts dans la dynamique « Handistreaming », et cela afin de prendre en compte les besoins des personnes souffrant d’un handicap dans leurs politiques et de s'attaquer aux obstacles qui compromettent la participation des personnes souffrant d’un handicap à la vie économique, sociale, culturelle,…
Vous le savez, CHAQUE membre du Collège réuni de la Commission communautaire commune doit appliquer le « Handistreaming » (intégrer la dimension du handicap) dans toutes les politiques, mesures et actions relevant de ses compétences. Ainsi, avec la réglementation « Handistreaming », c'est à la COCOM, à la RBC et à la COCOF de prendre les mesures nécessaires pour rendre la société plus inclusive.

Voici ma question:
En votre qualité de Membres du Collège réuni de la Commission communautaire commune (COCOM), chargés conjointement des Prestations familiales, de la Fonction publique, des Finances, du Budget, des Relations extérieures et du Contrôle des films ET en ce qui concerne "le Handistreaming et vos compétences", des réflexions ou initiatives prenant en compte le handicap ont-elles été initiées ou mises en œuvre ? Si oui, lesquelles précisément ?
 
 
Réponse    Pour le handistreaming lié aux compétences en matière de Santé et d'Action sociale, nous nous référons à la réponse à votre question n°35.
Pour le handistreaming lié aux compétences en matière de Prestations familiales, de Fonction publique, des Finances, du Budget, des Relations extérieures et de Contrôle des films, la réponse est la suivante.
Pour ce qui concerne le bâtiment d'Iriscare, divers aménagements ont été réalisés afin de faciliter l'accès au bâtiment pour les citoyens ou le personnel en situation de handicap (élévateur à l'entrée rue Belliard, rampe d'accès à l'entrée rue de Trèves, un desk d'accueil accessible aux chaisards a été installé, des demandes d'emplacements de stationnement réservés aux personnes handicapées aux abords d'Iriscare ont été introduites et les emplacements ont été obtenus, des toilettes PMR ont été installées au rez-de-chaussée, un emplacement réservé spécifiquement à un scooter pour personnes handicapées a été prévu,…). En matière d'accessibilité à l'information, Iriscare s'est inscrit dans une démarche de labellisation Anysurfer de son site web. A cette fin, Iriscare s'est adjoint les services de Blindenzorg Licht en Liefde vzw. Le Service Communication d'Iriscare procède actuellement aux adaptations nécessaires afin que le site d'Iriscare réponde aux prescrits du label Anysurfer. Pour l'accompagnement de cette labellisation, un montant de 2.662 EUR a été prévu. Enfin, dans le régime des allocations familiales, le supplément d'allocations familiales pour enfants atteints d'un handicap ou d'une affection correspond à un montant annuel (arriérés y compris) de 22.860.897,48 EUR et est octroyé à 5.601 enfants, toutes caisses d'allocations familiales confondues (données au 31/12/18, Source : Iriscare, Direction Budget, Financement et Monitoring).
Pour ce qui concerne les Services du Collège réuni, s’agissant d’une matière transversale, deux agents de la Direction Coordination et Procédures mènent une réflexion sur le sujet afin d’adapter ou de compléter la réglementation existante et d’en assurer sa mise en œuvre concrète au sein de nos services. Ils se renseignent également auprès de la cellule « Lutte contre les discriminations et égalité des chances » de la COCOF et de Equal Brussels en vue d’aligner les efforts et éventuellement de mutualiser les ressources.