Logo Parlement Buxellois

Question écrite concernant l'intégration de la dimension du handicap (Handistreaming) dans les politiques de la COCOM.

de
Emin Özkara
à
Elke Van den Brandt et Alain Maron, membres du Collège réuni en charge de l'action sociale et de la santé (question n°34)

Matière(s):
Expansion économique, Expansion économique, Politique industrielle, Politique industrielle
 
Date de réception: 20/12/2019 Date de publication: 17/02/2020
Législature: 19/24 Session: 19/20 Date de réponse: 13/02/2020
 
Date Intitulé de l'acte de Référence page
14/01/2020 Recevable p.m.
 
Question    Depuis ma précédente question parlementaire datée du 21 décembre 2018 concernant  les avancées réalisées en rapport avec le Handistreaming et les réflexions et initiatives en faveur de l'inclusion des personnes souffrant d'un handicap, la Commission communautaire commune (COCOM) ainsi que la Région de Bruxelles-Capitale (RBC) et la Commission communautaire française (COCOF) ont continué leurs efforts dans la dynamique « Handistreaming », et cela afin de prendre en compte les besoins des personnes souffrant d’un handicap dans leurs politiques et de s'attaquer aux obstacles qui compromettent la participation des personnes souffrant d’un handicap à la vie économique, sociale, culturelle,…
Vous le savez, CHAQUE membre du Collège réuni de la Commission communautaire commune doit appliquer le « Handistreaming » (intégrer la dimension du handicap) dans toutes les politiques, mesures et actions relevant de ses compétences. Ainsi, avec la réglementation « Handistreaming », c'est à la COCOM, à la RBC et à la COCOF de prendre les mesures nécessaires pour rendre la société plus inclusive.

Voici ma question:
En votre qualité de Membres du Collège réuni de la Commission communautaire commune (COCOM), chargés conjointement de la Politique de la Santé et de la Politique de l'Action sociale ET en ce qui concerne "le Handistreaming et vos compétences", des réflexions ou initiatives prenant en compte le handicap ont-elles été initiées ou mises en œuvre ? Si oui, lesquelles précisément ?
 
 
Réponse    De nombreuses compétences dont j’ai la charge en COCOM intègrent d’elles-mêmes la dimension du handicap : que ce soit en matière d’institutions agréées pour personnes handicapées, d’aides à la mobilités ou encore d’Allocation pour l’aide aux Personnes Agées (APA), notamment.

Pour les matières n’étant pas directement liée au handicap, les Services du Collège Réuni sont chargé de mener une veille constante, afin d’intégrer la question du handicap dans toutes les politique. Deux agents de la Direction Coordination et Procédures des Services du Collège Réuni ont en effet pour mission de mener une réflexion continue sur le handistreaming afin d’adapter ou de compléter la réglementation existante et d’en assurer sa mise en œuvre concrète au sein de nos services. Pour ce faire, ils se coordonnent notamment avec la cellule « Lutte contre les discriminations et égalité des chances » de la COCOF et de Equal Brussels en vue d’aligner les efforts et éventuellement de mutualiser les ressources.

Enfin, la gestion paritaire et l’expertise de terrain sur laquelle elle repose permet également à Iriscare d’effectuer un travail important en la matière. Non seulement parce que la Commission « Personnes Handicapées » d’Iriscare intègre en son sein des représentants d'associations représentatives des personnes handicapées, chargés de se prononcer sur des dossiers spécifiques en matière de handicap. Mais aussi, parce que le Conseil de Gestion de la Santé et de l’Aide aux Personnes comprend des représentants des institutions pour personnes handicapées, dont la connaissance du secteur est susceptible de nourrir les débats, quelque soit le sujet, au-delà du secteur spécifique du handicap. Enfin, parce que ce Conseil intègre aussi des représentants des « sociétés mutualistes régionales » qui ont pour vocation de représenter l’ensemble des citoyens bruxellois, y compris les personnes porteuses de handicap ; leur attention à cet égard n’étant plus à démontrer.