Logo Parlement Buxellois

Question écrite concernant les familles en errance en Région de Bruxelles-Capitale.

de
Emin Özkara
à
Elke Van den Brandt et Alain Maron, membres du Collège réuni en charge de l'action sociale et de la santé (question n°465)

Matière(s):
Bureau du Parlement
 
Date de réception: 18/06/2021 Date de publication: 10/09/2021
Législature: 19/24 Session: 20/21 Date de réponse: 10/09/2021
 
Date Intitulé de l'acte de Référence page
13/07/2021 Recevable p.m.
 
Question    Je souhaiterais revenir sur la problématique des familles en errance ballottées d’un centre d’accueil d’urgence à un autre. Parfois mêmes laissées pour compte par des institutions ou des structures auxquelles elles s'adressent et qui n'arrivent plus, voire pas à les aider.

Mes premières questions sont les suivantes :

  1. Quelles sont les principales causes d'errance pour les familles actées par vos services ?

  2. Depuis 2018, année par année, commune par commune, quel est le nombre de familles en errance ? Quelles sont les communes où l'on retrouve le plus de familles en errance ?

  3. Confirmez-vous une augmentation des familles en errance ? Des nuances sont-elles à apporter aux chiffres en votre possession ?

Je souhaiterais vous poser les questions supplémentaires suivantes pour les institutions publiques, parapubliques et associatives qui relèvent du champ de vos compétences ou de votre tutelle :

  1. Quels sont les offres de service ou projets destinés à aider les familles en errance :

  1. disponibles actuellement ?

  2. en voie d’agrément ?

  3. à l’étude par la Cocom ?

  4. en cours de réflexion dans votre cabinet ?

 
 
Réponse    Pour l'instant, l'asbl Bruss'Help ne dispose pas d'informations sur le groupe cible spécifique des familles.

Toutefois, les causes de l’errance identifiées par le secteur sont multiples et pour partie similaire aux causes du sans abrisme d’autres catégories de publics (hommes ou femmes seuls).

Parmi ces causes : l’absence de droit de séjour constitue la raison principale, les autres causes principales sont les problématiques de santé mentale ou assuétudes, l’expulsion de logements insalubres ou l’expulsion d’un logement pour d’autres raisons (endettement notamment).

Concernant le nombre de familles concernées, à ce jour, je vous renvoie aux chiffres du dénombrement réalisé par Bruss’help en novembre 2020 dont le rapport a été présenté au parlement récemment. Ce rapport faisait notamment état d’une diminution du nombre de femmes recensées dans l’espace public (51 en 2020 contre 84 en 2018) et une diminution du nombre d’enfants en rue (12, il y en avait 20 en 2018 et 24 en 2016). Ceci est clairement le reflet des mesures prises durant cette crise ciblant les femmes et les familles.

Concernant l’offre de services destinés aux familles dans l’ensemble des dispositifs d’accueil en Région bruxelloise, il faut préciser que les chiffres doivent être appréhendés avec précaution étant donné que, si certaines places d’hébergement sont exclusivement réservées à des familles, de nombreux dispositifs accueillent une public mixte : personnes seules et personnes accompagnées d’enfants ou familles.

Voici la situation au 1/6/2021 :

Au sein des centres d’accueil d’urgence et hôtels : Un total de 634 places est accessible, notamment à des familles. 

Dispositif

Opérateur

Nombre de places

Public

Hôtel 1030 Bxl

Armée du salut

40

Femmes seules ou accompagnées d’enfants

Hôtel 1000 Bxl

New Samusocial

246

Familles

Centre d’accueil d’urgence de Woluwe

New Samusocial

125

Familles

Casa Resalto

New Samusocial

12

Femmes et enfants

Hôtel 1070 Bxl

Commune et CPAS

35

Femmes et familles

Hôtel à 1080 Bxl

Ilôt

50

Femmes et familles

Hôtel à 1190 Bxl

CPAS de 1190

40

Femmes et familles

Hôtel à 1190 Bxl

Doucheflux

26

Femmes et familles

Hôtel 1000 Bxl

Croix Rouge

60

Femmes et familles



Au sein des maisons d’accueil (agréées par la COCOF et la COCOM et la VG) : Un total de 573 places est accessible, notamment à des familles, au sein de 16 maisons d’accueil. L’une de ces maisons d’accueil accueillant 45 femmes seules avec enfants a ouvert ses portes le 1er juillet 2021.

Par ailleurs, l’ensemble des services de guidance à domicile et dispositifs Housing First s’adressent notamment à des familles. La capacité totale d’accompagnement de ces services est à ce jour de 800.

Enfin, deux dispositifs activés à ce jour dans le cadre du plan de relance visent un public de familles:
- Rue de la Philanthropie (asbl Après toe) : 9 appartements à destination de 9 - 11 femmes avec 18-25 enfants, pour la période de juin 2021 à décembre 2022.
Van Bever/Portali (asbl Porte ouverte et Talita): 4 familles (femmes avec enfants), pour la période d'août 2020 à août 2022.

Concernant l’agrément, l’ensemble des centres d’accueil d’urgence et maisons d’accueil sont agréés.

Il n'existe pas de centre dont l'agrément est en cours d'instruction ou à l’étude à ce jour.