Logo Parlement Buxellois

Question écrite concernant les avaloirs intelligents.

de
Emin Özkara
à
Elke Van den Brandt, ministre du gouvernement de la Région de Bruxelles-Capitale, chargée de la mobilité, des travaux publics et de la sécurité routière (question n°18)

Matière(s):
 
Date de réception: 26/09/2019 Date de publication: 15/11/2019
Législature: 19/24 Session: 19/20 Date de réponse: 14/11/2019
 
Date Intitulé de l'acte de Référence page
30/09/2019 Recevable p.m.
 
Question    Le mardi 24 septembre 2019 aux alentours de 17h00, de fortes pluies et des avaloirs, semble-t-il, bouchés ont causé une inondation dans le tunnel Stéphanie.

Cette nouvelle inondation repose les questions de l’entretien des avaloirs et de leur bon fonctionnement sur les voiries afin que les eaux de pluie qui s'écoulent à la surface des voiries puissent être évacuées rapidement et correctement.

Dans le cadre de la Smart city, des villes utilisent des capteurs directement installés dans les infrastructures ou le mobilier urbain et reliés à des applications logicielles pour détecter, entre autres, la congestion routière, effectuer le suivi de l'approvisionnement en eau, gérer l'éclairage public ou encore inspecter divers ouvrages.

Je souhaiterais donc vous poser les questions suivantes :

1. Un projet pilote a-t-il été mené par la Région afin de rendre "intelligent" des avaloirs situés sur les voiries régionales, et cela afin de détecter en temps réel si un avaloir est fonctionnel ou bouché ?

2. Une réflexion est-elle cours au sein de votre cabinet au sujet de la nécessité ou de l'opportunité de la modernisation des avaloirs régionaux et de leur inclusion et utilisation optimale dans une Smart city ?
 
 
Réponse    Aucun projet pilote n’a été initié au niveau des avaloirs dits intelligents. Ce n’est pas pour autant qu’un effort important n’est pas mené par la Région pour mieux maîtriser l’état des avaloirs :
- La mise aux standards les plus récents des équipements est d’application lors de la réalisation de tout nouveau projet d’aménagement de voirie. Le matériel utilisé répond aux normes en la matière, à savoir la procédure de certification des avaloirs PTV 802.
- La gestion (au sens large) des avaloirs est, sur les voiries régionales, assurée par Bruxelles Propreté, qui réalise le nettoyage et l’entretien (curage) courant de leurs grilles et de leurs bacs, et par Bruxelles Mobilité, qui réalise les curages de leurs raccordements à l’égouttage ainsi que leur réparation. Une liste des avaloirs présentant un dysfonctionnement malgré les actions réalisées par Bruxelles-Propreté est régulièrement transmise par celle-ci à Bruxelles-Mobilité, qui réalise les investigations complémentaires nécessaires à déterminer leur origine et les travaux nécessaires à leur remise en fonctionnement. Afin d’assurer la régularité de ses activités et sa réactivité aux demandes transmises par Bruxelles-Propreté ou les usagers de la voie publique, un marché public spécifique à l’entretien de l’égouttage pluvial des voiries régionales vient d’être attribué. Les avaloirs défectueux répertoriés seront traités en priorité et la surveillance périodique de l’ensemble du réseau régional sera réalisée.

Il est toutefois à noter que les échanges tenus entre Bruxelle- Mobilité et Vivaqua tendent vers un constat général d’augmentation du rythme de survenance des pluies décennales, provoquant un accroissement du nombre d’inondations en région bruxelloise. Ce n’est dès lors plus le seul entretien du réseau qui doit être inclus dans une réflexion visant à diminuer cette fréquence, le dimensionnement des réseaux d’égouttage principaux et secondaires entrant également en compte.


Comme énoncé ci-dessus, la priorité est mise sur la remise en état des équipements défectueux et une meilleure connaissance de ce patrimoine particulier. C’est ainsi que le projet d’asset management lancé par Bruxelles-Mobilité sera étendu, à terme, à la gestion du cycle de vie des avaloirs.

Cela n’empêche pas, en parallèle, d’entamer un benchmarking dans la perspective d’évoluer dans une Smart City et d’avoir une réflexion stratégique plus large, l’avaloir étant un élément dans une réflexion d’ensemble à porter sur la gestion de la voirie : L’assainissement, la collecte des détritus, le balayage des rues devraient être optimisés.

L’apport pertinent des nouvelles technologies doit permettre des économies d’échelle et des frais de gestion, en permettant une amélioration des conditions de travail des agents chargés de l’entretien de la voirie. Il faut des équipements fiables et rentables, testés en échelle réelle et éprouvés.