Logo Parlement Buxellois

Question écrite concernant la participation de la Région de Bruxelles-Capitale au Sommet Action Climat 2019.

de
Emin Özkara
à
Alain Maron, ministre du gouvernement de la Région de Bruxelles-Capitale chargé de la transition climatique, de l'environnement, de l'énergie et de la démocratie participative (question n°18)

Matière(s):
 
Date de réception: 01/10/2019 Date de publication: 22/10/2019
Législature: 19/24 Session: 19/20 Date de réponse: 22/10/2019
 
Date Intitulé de l'acte de Référence page
04/10/2019 Recevable p.m.
 
Question    Le vendredi 21 septembre 2019 des millions de personnes à travers le monde ont marché pour le climat, en faveur de politiques climatiques plus ambitieuses et contre le réchauffement climatique. Notre si belle et diversifiée Ville-Région s'est aussi mobilisée pour l'occasion, et selon la police, 15.000 personnes ont défilé dans les rues de Bruxelles.

En ce qui concerne l'action climatique, le changement et le réchauffement climatique, il n'y a plus de doute: "l'état d'urgence est déclaré". « 
Les concentrations record de gaz à effet de serre entraînent une aggravation du réchauffement » . Le rapport "United in Science" démontre, faits et chiffres à l’appui, que l’écart entre les objectifs et la réalité s’accroît! « La rapidité du changement climatique et l’ampleur de ses impacts rendent inadéquates les stratégies isolées. Il ne sera possible de respecter l’Accord de Paris qu’en prenant immédiatement des mesures universelles englobant une décarbonisation profonde associée à des politiques ambitieuses, la protection et le renforcement des puits de carbone et de la biodiversité, et la diminution du CO2 atmosphérique. »

Le lundi 23 septembre 2019 s'est tenu le Sommet Action Climat 2019 . À l'occasion de ce Sommet, le Secrétaire général des Nations unies, Antonio Guterrez,  a demandé aux nations, gouvernements, villes, entreprises et aux dirigeants présents
quelles sont les actions concrètes qu'ils vont poser en faveur du climat, mais aussi d'afficher leurs ambitions climatiques.

Au regard de l'état d'urgence climatique et suite à ce Sommet, je souhaiterais vous poser les questions suivantes :

1. Qui a représenté notre Région lors de ce Sommet ? Avez-vous participé à ce Sommet ?
2. À l'occasion de ce Sommet, quelles ont été les ambitions climatiques et/ou actions concrètes en faveur du climat mises en avant par votre cabinet et le gouvernement de notre Région ?


https://public.wmo.int/fr/medias/communiqu%C3%A9s-de-presse/%C3%A9tat-du-climat-mondial-2015-2019-le-changement-climatique-s%E2%80%99acc%C3%A9l%C3%A8re , consulté le 30 septembre 2019.
https://www.youtube.com/watch?v=op1V6aXYQAM et https://public.wmo.int/en/resources/united_in_science , consulté le 30 septembre 2019.
https://unfccc.int/fr/news/le-rapport-phare-united-in-science-eclaire-le-sommet-action-climat , consulté le 30 septembre 2019.
https://www.un.org/fr/climatechange/un-climate-summit-2019.shtml , consulté le 30 septembre 2019
 
 
Réponse    1)Qui a représenté notre Région lors de ce Sommet ? Avez-vous participé à ce Sommet ?

La Belgique était représentée par une délégation du gouvernement fédéral, il n’y a pas eu de participation des ministres régionaux. En effet, l’invitation à prendre la tribune était réservée aux chefs d’Etat.

Ainsi le Premier Ministre, M.Charles Michel, a représenté la Belgique lors du sommet et pu prendre la parole devant les participants.

2) À l'occasion de ce Sommet, quelles ont été les ambitions climatiques et/ou actions concrètes en faveur du climat mises en avant par votre cabinet et le gouvernement de notre Région ?

L’objectif du Sommet était pour les Etats de venir présenter des actions concrètes pour le climat, pour le renforcement du niveau d’ambition. La Région de Bruxelles-Capitale n’a pas pu s’exprimer en qualité de Région lors du Sommet, étant donné que seul la Belgique comme entité nationale y était reconnue.

Toutefois, la Déclaration de politique générale du nouveau gouvernement prévoit un réhaussement du niveau d’ambition régional pour les objectifs climatiques. Ainsi, la RBC augmente son objectif de réduction des gaz à effet de serre à l’horizon 2030 de -32% à minimum -40% par rapport à 2005.