Logo Parlement Buxellois

Question écrite concernant les avancées réalisées dans la protection et la préservation des moineaux dans la Région de Bruxelles-Capitale.

de
Emin Özkara
à
Alain Maron, ministre du gouvernement de la Région de Bruxelles-Capitale chargé de la transition climatique, de l'environnement, de l'énergie et de la démocratie participative (question n°22)

Matière(s):
 
Date de réception: 07/10/2019 Date de publication: 15/11/2019
Législature: 19/24 Session: 19/20 Date de réponse: 29/10/2019
 
Date Intitulé de l'acte de Référence page
09/10/2019 Recevable p.m.
 
Question    En 2014, les oiseaux étaient déjà les principales victimes du changement climatique. On constatait alors une forte réduction du moineau domestique, de l'alouette, de l'étourneau et de la perdrix grise. Pour ces espèces, les réductions de population atteignaient jusqu'à 90% en Europe ! En mai 2018, le député et Docteur Zahoor Ellahi Manzoor questionnait la précédente ministre en charge de l’Environnement, Céline Fremault (cdH) au sujet de la protection et la préservation des moineaux dans la Région de Bruxelles-Capitale. Déjà à l’époque, le député Manzoor tirait lui aussi la sonnette d’alarme, selon ses propos: « Le constat est alarmant : en 25 ans, Bruxelles a perdu environ 95 % de sa population de moineaux. Le manque de nourriture et d’abris a fait diminuer drastiquement leur nombre ces dernières années. On peut parler d’une véritable hécatombe sans précédent.» Le 4 octobre 2019 dans une interview accordée à la presse, le nouveau ministre en charge du Bien-être animal, Bernard Clerfayt (DéFI), s’inquiétait de la bonne santé des moineaux en ces termes : « Je pense, par exemple, aux moineaux qui sont en danger à Bruxelles ». Pour aider concrètement les moineaux sur le terrain, des haies composées d’espèces variées offrant aux moineaux suffisamment de couverture et des possibilités de couvaison sont aménagées lors de l’aménagement et la gestion des espaces verts.

Je souhaiterais vous poser les questions suivantes : Depuis la précédente question écrite du député Manzoor,

1. Qu’en est-il de l’état de la population et de la répartition des moineaux, commune par commune ? Est-elle toujours en déclin ?
2. Quelles sont les
mesures effectives mises en œuvre par la Région pour protéger et préserver les moineaux et plus particulièrement l’espèce de moineau domestique ? Quelles sont les dernières avancées réalisées lors de l’aménagement et de la gestion des espaces verts jusqu'au centre de la ville. Des haies composées d’espèces variées permettant la couvaison ont-elles été aménagées en suffisance ? Quels sont, commune par commune, les espaces verts et endroits qui ont bénéficié de ce genre d’aménagement ?
3. Quelles sont les initiatives (des asbl et des citoyens) en faveur des moineaux subsidiées par la Région ? Pour chaque initiative, quels sont les montants accordés et les objectifs visés par l’initiative ?
4. En ce qui concerne les dangers qui pèsent sur les moineaux bruxellois, une nouvelle étude a-t-elle été réalisée ou commandée par Bruxelles Environnement ou par votre cabinet ?
5. Suite à cette hécatombe, une nouvelle campagne de sensibilisation pour la protection des moineaux est-elle à l’étude chez Bruxelles Environnement ou dans votre cabinet ?
 
 
Réponse    1. Depuis la précédente question écrite du député Manzoor (juin 2018) qu’en est-il de l’état de la population et de la répartition des moineaux, commune par commune? Est-elle toujours en déclin ?

Le dernier état des lieux de la situation des moineaux domestiques (Passer domesticus), commune par commune, date du printemps 2018 (cfr réponse à la question parlementaire n°829 publiée au B.Q.R. n°42, p.108). Le graphique et la carte ci-dessous compilent les relevés effectués en 2016, 2017 et 2018. Bruxelles Environnement ne dispose pas encore de toutes les données collectées en 2019. Il est donc trop tôt pour mettre à jour cet état des lieux. Cette mise à jour ne permettra cependant pas de tirer des conclusions très nouvelles, car l'évolution d'une espèce ne peut s’envisager qu’à moyen ou long terme, et non d'année en année.

2. Quelles sont les mesures effectives mises en œuvre par la Région pour protéger et préserver les moineaux et plus particulièrement l’espèce de moineaux domestique ? Quelles sont les dernières avancées réalisées lors de l’aménagement et de la gestion des espaces verts jusqu’au centre de la ville. Des haies composées d’espèces variées permettant la couvaison ont-elle été aménagées en suffisance ? Quels sont, commune par commune, les espaces verts et endroits qui ont bénéficié de ce genre d’aménagement ?
Des mesures concrètes de protection des espèces menacées comme les moineaux, sont prises au quotidien par les gestionnaires des maillages vert et bleu. Lors de nouveaux aménagements ou lors des travaux d’entretien, on tient systématiquement compte de la présence d’espèce menacées et des habitats spécifiques, en vue de favoriser le maintien des espèces à préserver. La plantation et l'entretien de haies et d'autres éléments paysagers linéaires constituent un élément essentiel de cette gestion respectueuse de la nature, car ils constituent une source de nourriture pour de nombreuses espèces et peuvent fournir des abris. Bruxelles Environnement prépare actuellement le lancement d’un marché public relatif à un inventaire des espaces verts accessibles. Cet inventaire offrira une image globale de tous les espaces verts accessibles par commune, et pourra servir de base à un programme de protection des espaces et des espèces.

3. Quelles sont les initiatives (des asbl et des citoyens) en faveur des moineaux subsidiées par la Région? Pour chaque initiative, quels sont les montants accordés et les objectifs visés par l’initiative ?

Des subventions régionales peuvent être demandées par des particuliers, des associations ou des municipalités (notamment dans le cadre des Agenda 21).

4. En ce qui concerne les dangers qui pèsent sur les moineaux bruxellois, une nouvelle étude a-t-elle été réalisé ou commandée par Bruxelles Environnement ou par votre cabinet ?

En juin 2019, la Royal Society a publié une étude sur le déclin de la population de moineaux à Londres. Ce déclin est de 71% depuis 1995, sans que les raisons en soient claires. Cette étude a révélé une présence anormalement élevée de Plasmodium relictum, le parasite responsable du paludisme des oiseaux, chez les moineaux londoniens de banlieue. Ces taux élevés de psalmodium relictum impactent négativement le taux de survie des jeunes moineaux et des moineaux adultes. Bruxelles Environnement dispose d’une convention permanente avec Sciensano, le laboratoire de référence fédéral pour le suivi des maladies infectieuses animales, principalement en ce qui concerne la grippe aviaire chez les oiseaux sauvages.

5. Suite à cette hécatombe, une nouvelle campagne de sensibilisation pour la protection des moineaux est-elle à l’étude chez Bruxelles Environnement ou dans votre cabinet ?

Une nouvelle campagne de sensibilisation sur la biodiversité dans les écoles a été menée par Bruxelles Environnement. Une nouvelle brochure, disponible en ligne, vise à informer, responsabiliser et mobiliser les écoles et les élèves par rapport à la biodiversité bruxelloise. Les moineaux domestiques, autrefois omniprésents dans toutes les cours de récréation bruxelloises, en font partie.
Depuis l’été 2019, le département Biodiversité de Bruxelles Environnement publie en ligne une carte des observations de moineaux domestiques. (
https://environnement.brussels/thematiques/espaces-verts-et-biodiversite/la-biodiversite/faune/oiseaux)
Cette carte donne une image actualisée de la répartition des moineaux et est complétée chaque jour par les dernières observations. Cette carte permettra de sensibiliser les citoyens, les communes et les associations de protection de la nature quant à la présence (où à l’absence) de moineaux dans tels quartiers, et leur permettra d’éventuellement agir en conséquence. L’évolution de la population de moineaux est donc suivie de près par Bruxelles Environnement et les diverses mesures prises permettent d’espérer une stabilisation, voire un rétablissement de cette espèce familière.