Logo Parlement Buxellois

Question écrite concernant le bilan des rencontres Good Food 2019.

de
Emin Özkara
à
Alain Maron, ministre du gouvernement de la Région de Bruxelles-Capitale chargé de la transition climatique, de l'environnement, de l'énergie et de la démocratie participative (question n°36)

Matière(s):
 
Date de réception: 21/10/2019 Date de publication: 29/11/2019
Législature: 19/24 Session: 19/20 Date de réponse: 28/11/2019
 
Date Intitulé de l'acte de Référence page
24/10/2019 Recevable p.m.
 
Question    Dans le cadre de la stratégie « Good Food », une quatrième édition des rencontres Good Food a été organisée du 18 au 20 octobre 2019. Durant ce week-end, de très nombreuses activités ont eu lieu aux quatre coins de la Région de Bruxelles-Capitale, avec notamment des ateliers gratuits de cuisine et contre le gaspillage alimentaire, des rencontres avec des producteurs, des visites de potagers et d’une épicerie sociale, etc. Ces trois jours s’inscrivent dans la stratégie Good Food (2016-2020) « Vers un système Alimentaire Durable en Région de Bruxelles-Capitale » portée par Bruxelles Environnement et la cellule Agriculture du SPRB. Ladite stratégie vise notamment à atteindre une autonomie de 30 % en fruits et légumes produits localement dans la Région bruxelloise d’ici 2035. Comme vous le savez, un lien existe entre précarité, alimentation et santé.

Suite à ce week-end dédié à la Good Food, j’aimerais faire le point avec vous sur les actions mises en avant lors de ce week-end pour faciliter et permettre le déploiement d’un système alimentaire plus durable en Région de Bruxelles-Capitale et surtout abordable pour tous.

Je souhaiterais donc vous poser les questions suivantes :

1. Quel a été l’appui de vos services quant à l’organisation de ce week-end dédié à la Good Food ?
2. Quel est le bilan de cette 4
e édition des rencontres Good Food ? Quels sont les acteurs et les partenaires organisateurs qui y ont participé ? Pouvez-vous me donner une idée de la fréquentation ? Des projets de quartier intégrant des initiatives d’agriculture urbaine subventionnés ou soutenus par la Région qui visent les fruits et légumes produits localement ont-ils été mis en avant ? Si oui, lesquels ?
3. Des représentants de l’agriculture urbaine bruxelloise ont-ils aussi participé ? Si oui qui ?
4. Le Facilitateur bruxellois en Agriculture urbaine était-il présent ? Si oui, quelles ont été les actions de la stratégie Good Food mises en avant ?
5. Quels ont été les moyens alloués à ce week-end d’actions ?
6. Quels sont les constats et recommandations dégagés suite à ce week-end ? A-t-on constaté une évolution positive depuis les précédentes éditions des rencontres Good Food ? Une 5e édition des rencontres Good Food a-t-elle d’ores et déjà été programmée pour octobre 2020 ?
7. Enfin, depuis la précédente édition des rencontres Good Food, quels sont les partenariats initiés afin d’atteindre une autonomie de 30 % en fruits et légumes produits localement dans la Région bruxelloise d’ici 2035 ? Quelles sont les principales contraintes actuellement rencontrées qui freinent la mise en œuvre des partenariats ?

https://environnement.brussels/thematiques/alimentation/action-de-la-region/strategie-good-food-vers-un-systeme-alimentaire-plus
 
 
Réponse    1) Quel a été l’appui de vos services quant à l’organisation de ce week-end dédié à la « Good Food » ?

Les Rencontres « Good Food » ont été organisées par un sous-traitant désigné par marché public pour le compte de Bruxelles Environnement (Clepsydre Communication, en partenariat avec Yellow Event pour la partie logistique événementielle). Une chargée de projet de Bruxelles Environnement a piloté le suivi de l’organisation des Rencontres « Good Food » par le sous-traitant, en collaboration interne avec les personnes concernées de l’équipe « Good Food ».
2) Quel est le bilan de cette 4e édition des rencontres « Good Food » ? Quels sont les acteurs et les partenaires organisateurs qui y ont participé ? Pouvez-vous me donner une idée de la fréquentation ? Des projets de quartier intégrant des initiatives d’agriculture urbaine subventionnés ou soutenus par la Région qui visent les fruits et légumes produits localement ont-ils été mis en avant ? Si oui, lesquels ?
A deux semaines à peine de la clôture de l’événement, il est encore trop tôt pour tirer des conclusions finales de la 4ème édition des Rencontres « Good Food », car les différentes évaluations sont encore en cours de réalisation. Nous pouvons cependant déjà vous communiquer quelques résultats partiels. Voici la liste des acteurs qui ont participé aux Rencontres « Good Food » :

1. La Ferme Nos Pilifs
2. Les Maîtres Maraîchers
3. Le NORD
4. Ecoconnaissances
5. Jette en transition
6. AMAKARA
7. Ward Borremans
8. SEMANCE
9. L’EPI Epicerie Participative
10. ANTIDOTES
11. Lily’s Granola
12. NOJAVEL!
13. De Bramentuin/ le Jardin des Ronces
14. Frigo solidaire Ixelles
15. Skyfarms
16. Au Rayon bio
17. Commune de Jette
18. asbl Tournesol-Zonnebloem vzw
19. La Ferme du Chant des Cailles
20. comité de quartier du Vieux-Sainte-Anne
21. Houblons de Bruxelles
22. La Tricoterie - Fabrique de Liens
23. Rencontre des Continents (en collaboration avec QUINOA, le Réseau des GASAP, SOS FAIM, AiA, Terre-en-Vue, MAP)
24. Bokashi Compost
25. MIKE&BECKY
26. Moutons bxlois
27. Collectif KomChéTaMère
28. Vzw Le Début des Haricots - stadsboerderij project
29. Jardin Potager Gray-Couronne
30. De Zaadkiosk en Witloof in de Stad/Le Kiosque à Graines et Chicon en Ville
31. Le Champignon de Bruxelles
32. URBI Leaf
33. Nature à Jette
34. Mundus maris asbl
35. GEMEENSCHAPSCENTRUM MARITIEM VZW en Molleke
36. Epi St.Gilles
37. Commune d’Etterbeek
38. Cultureghem
39. EVA vzw
40. Du pain et des liens
41. Fermenthings
42. Refresh-XL
43. Rusthuis Le Val des Roses
44. Institut Redouté Peiffer
45. Caba Jette
46. MAD LAB
47. AquaponieBxl
48. CPAS d’Auderghem
49. La Ferme du Chant des Cailles
50. Ylo's VeJetteAbles
51. La Tricoterie - Fabrique de Liens
52. Frigo partagé ULB
53. Food & Pleasure
54. Jean-Philippe Gomrée
55. Thècle Dubuis
56. CPAS de Berchem-Sainte-Agathe
57. Worms
58. Pépite
59. Hierba Buena
60. Aromatisez-vous
61. Itinéraire bis gourmand
62. Fristouille
63. Incredible Company
64. Qu’est-ce qu’on mange
65. Le four à bois, la caravane passe !
66. Simone a soif !
67. Boentje café
68. Belgobon
69. Kalune

La fréquentation des Rencontres est estimée à 3246 visiteurs pour les activités centralisées organisées les 18-19-20 octobre ,et à 1500 visiteurs estimés pour la Fête à la « Good Food » du dimanche 20 octobre. Au total, on estime donc que 4746 visiteurs ont participé aux Rencontres « Good Food » 2019. Des projets de quartier intégrant des initiatives d’agriculture urbaine subventionnés ou soutenus par la Région qui visent les fruits et légumes produits localement ont bien été mis en avant. La liste qui suit ne reprend que les projets locaux, de quartier (la liste complète des projets liés à la production mais n’étant pas « de quartier » – dont de nombreux projets soutenus - se trouve au point 3) :




1. Jette en transition (Nature à jette - verger de la transition)
2. De Bramentuin/ le Jardin des Ronces
3. comité de quartier du Vieux-Sainte-Anne
4. Jardin Potager Gray-Couronne
3) Des représentants de l’agriculture urbaine bruxelloise ont-ils aussi participé ? Si oui qui ?
Oui, si on reprend les acteurs de la liste de la question 2, on trouve des acteurs liés à toute la chaîne alimentaire (producteurs, transformateurs, distributeurs, consommateurs, anti-gaspi…). Les projets liés à l’agriculture (commerciale, mixte et citoyenne, mais aussi l’élevage) étaient majoritaires, nous avons :


1. La Ferme Nos Pilifs
2. Les Maîtres Maraîchers
3. Ecoconnaissances (conseil en parmaculture)
4. Jette en transition (Nature à jette - verger de la transition)
5. Ward Borremans (soin des arbres fruitiers)
6. SEMANCE
7. De Bramentuin/ le Jardin des Ronces
8. Skyfarms
9. Commune de Jette
10. asbl Tournesol-Zonnebloem vzw
11. La Ferme du Chant des Cailles
12. comité de quartier du Vieux-Sainte-Anne

13. Houblons de Bruxelles
14. Moutons bxlois
15. Vzw Le Début des Haricots - stadsboerderij project
16. Jardin Potager Gray-Couronne
17. De Zaadkiosk en Witloof in de Stad/Le Kiosque à Graines et Chicon en Ville
18. Le Champignon de Bruxelles
19. URBI Leaf
20. Refresh-XL
21. Institut Redouté Peiffer
22. AquaponieBxl
23. La Ferme du Chant des Cailles
24. Ylo's VeJetteAbles
25. BoerenBruxselpaysans
26. la Maison verte et bleue
27. Jean-Philippe Gomrée
28. Pépite (facilitatrice de cultures)
29. Aromatisez-vous
4) Le Facilitateur bruxellois en Agriculture urbaine était-il présent ? Si oui, quelles ont été les actions de la stratégie « Good Food » mises en avant ?
Le facilitateur n’était pas présent en tant que tel, son rôle étant prioritairement d’aider un public professionnel, alors que le public cible des rencontres est le grand public. Cependant, le facilitateur a été cité lors des films-débats sur l’agriculture urbaine par Bruxelles Environnement, expliquant le rôle de cet acteur.
5) Quels ont été les moyens alloués à ce week-end d’actions ?
Les moyens alloués à l’organisation des Rencontres « Good Food » 2019 (3 jours d’activités décentralisées combinés à un événement central le dimanche) sont de 191257€ TVAC
6
) Quels sont les constats et recommandations dégagés suite à ce week-end ? A-t-on constaté une évolution positive depuis les précédentes éditions des Rencontres « Good Food » ? Une 5e édition des rencontres « Good Food » a-t-elle d’ores et déjà été programmée pour octobre 2020 ?
Il est encore trop tôt pour dégager des constats définitifs et des recommandations de cette 4eme édition des Rencontres, puisque l’évaluation de cette action est toujours en cours. Une note d’évaluation et de recommandations sera rédigée suite à l’évaluation finale des Rencontres et sera transmise au cabinet, qui se prononcera sur la suite à donner à ce projet.
7) Enfin, depuis la précédente édition des rencontres « Good Food », quels sont les partenariats initiés afin d’atteindre une autonomie de 30 % en fruits et légumes produits localement dans la Région bruxelloise d’ici 2035 ? Quelles sont les principales contraintes actuellement rencontrées qui freinent la mise en œuvre des partenariats ?
Les Rencontres « Good Food » n’ont pas l’ambition à elles seules de contribuer à l’objectif de 30% de consommation en fruits et légumes des Bruxellois en provenance de la Région et de sa périphérie. Les objectifs des rencontres sont en effet les suivants :


- de faire connaître le concept « Good Food », la stratégie, les acteurs et les actions menées ;


- de favoriser un changement de perception pour susciter une adhésion au concept (« la Good Food est abordable pour tous ») ;

- d'informer et susciter le partage d’expériences et de pratiques, pour favoriser les changements de comportement.

Les rencontres permettent en tous cas de faire connaître des producteurs de la région (cités plus haut). Elles permettent également de donner envie aux consommateurs de produire leur propre alimentation, de cuisiner avec des produits frais, … Au-delà des rencontres, les actions pour rencontrer l’objectif de 30% de fruits et légumes consommés par les bruxellois produits à Bruxelles et dans sa périphérie d’ici 2035 sont nombreuses. Plus de 1600 ha de terrains agricoles seront nécessaires (sur base d’une estimation du rendement spécifique à l’agriculture urbaine bruxelloise ; voir l’étude « Evaluation de la production agricole primaire professionnelle en Région de Bruxelles Capitale » réalisée en 2018 et disponible sur le portail « Good Food »). L’augmentation significative de la production locale et durable ne sera atteinte qu’en reconnectant la ville avec sa périphérie rurale, d’où l’importance d’une collaboration étroite avec les acteurs de la périphérie.

Des interactions entre la Région bruxelloise et les acteurs clés de la périphérie (Steunpunt Korte Keten, Provinces des Brabant Wallon et Brabant Flamand, Diversiferm, Made in BW, Vlaamse LandMaatschappij, Bioforum, Biowallonie) sont en cours et doivent être perpétuées afin d’encourager les agriculteurs et les horticulteurs de la périphérie à fournir à la Région de Bruxelles-Capitale des produits agricoles durables. Il s’agit aussi de réfléchir ensemble aux obstacles qui freinent la mise en œuvre de cette reconnexion entre les consommateurs bruxellois et les producteurs de la périphérie, principalement relatifs aux barrières régionales (législatives, linguistiques, mobilité etc…).


Le grand public doit également être informé des développements en cours au niveau de l'agriculture urbaine à Bruxelles. Et en cela les rencontres contribuent. De plus, un portage partagé et transversal de l’agriculture urbaine entre différentes compétences s’avère également nécessaire afin de soutenir ce secteur et profiter pleinement de ses externalités positives. Des prises de contacts sont en cours, notamment via le service du Facilitateur Agriculture Urbaine,  afin d’impliquer et sensibiliser les autres pouvoirs publics et acteurs concernés à utiliser l’AU comme outil contribuant à leurs objectifs. Des projets d’agriculture urbaine sont en cours de réflexion et/ou de développement au sein de plusieurs projets publiques, comme sur le site Delta géré par la Société d’Aménagement Urbain. Ces projets ont été réfléchis en partenariat avec le service du Facilitateur en Agricultures Urbaines, et montrent que l’agriculture urbaine prend sa place dans la trame urbaine publique. Elle n’est cependant pas de taille face à la pression démographique et les besoins de la population, notamment en terme de logement. En effet, l’un des plus grands obstacles au développement de l’agriculture urbaine à Bruxelles est l’accès aux surfaces de production pour les porteurs de projet.



Un des enjeux sera de définir, voire de protéger légalement les terres qui devraient être réservées exclusivement à l’agriculture urbaine. Une cartographie des zones potentiellement utilisables pour l’agriculture et l’adoption d’un droit de préemption au bénéfice de la Région sur les terres agricoles constituent des premiers pas vers une facilitation de l’accès à des surfaces de production.



Toutes ces réflexions se font en partenariat avec les acteurs concernés dont Bruxelles Economie et Emploi, Bruxelles Environnement, BoerenBruxselPaysans, Terre-en-Vue, ERU, Perspective, CityDev, Bruxelles Logement, Bruxelles Urbanisme et Patrimoine, la Commune d’Anderlecht, la Régie Foncière de Bruxelles Coordination Générale, Vlaamse LandMaatschappij, Urban, le Début des Haricots, la Ville de Bruxelles et la Régie Foncière wallonne (SPW).