Logo Parlement Buxellois

Question écrite concernant la nouvelle version du Label Entreprise Ecodynamique.

de
Emin Özkara
à
Sven Gatz, ministre du gouvernement de la Région de Bruxelles-Capitale, chargé des finances, du budget, de la fonction publique, de la promotion du multilinguisme et de l'image de Bruxelles (question n°17)

Matière(s):
 
Date de réception: 28/10/2019 Date de publication: 27/11/2019
Législature: 19/24 Session: 19/20 Date de réponse: 27/11/2019
 
Date Intitulé de l'acte de Référence page
06/11/2019 Recevable p.m.
 
Question    Bruxelles Environnement a procédé en 2018 au lancement de la nouvelle version du Label « Entreprise écodynamique » (LEED). L’objectif de cette nouvelle version du label est de valoriser les démarches en écogestion des organismes bruxellois dans de nombreuses activités (restauration, garage, activité de bureau, organisation d’évènements, voyage à l’international,…) et de les aider à réduire leur impact sur l’environnement, en prenant en compte le contexte de l’organisme et celui de la Région de Bruxelles-Capitale. Depuis mars 2018 et son redesign, le label « LEED » est désormais ouvert à tout organisme, dont les cabinets ministériels. Plusieurs sites sont déjà labélisés LEED ( https://www.ecodyn.brussels/resultats/ ). En mars 2019, le référentiel du LEED a été mis à jour et il propose désormais plus de 300 bonnes pratiques en écogestion et obligations légales environnementales. Ces mises à jours successives du LEED ainsi que les outils mis à disposition des organismes candidats au LEED (plateforme pour faciliter le processus de labélisation, simulateur : https://apply.ecodyn.brussels/app/pages/referentiel.html, workshops, sessions d’information,…) ont pour but de donner l’envie aux organismes de se lancer dans une démarche simple d’écogestion, mais aussi d’adapter au mieux le LEED au contexte environnemental et socio-économique de la Région bruxelloise qui évolue de manière continue. Au regard de l’état d’urgence climatique, chaque geste concret et bonne pratique favorisant une consommation responsable à son importance, voir est décisif dans notre lutte contre le réchauffement et le changement climatique. En outre, pour un cabinet ministériel ou un service public, être labellisé LEED participe au devoir d’exemplarité (responsabilité, durabilité et circularité) en vue de soutenir concrètement les politiques, plans et stratégies liés au développement durable du territoire de la Région de Bruxelles-Capitale. Monsieur le Ministre, le 20 juin 2019 et le 24 octobre 2019, de nouvelles sessions d’information ont été proposées aux organismes éligibles désireux de se lancer dans une démarche Ecodynamique. La prochaine session d’information aura lieu le 28 novembre 2019. En votre qualité de Ministre du Gouvernement de la Région de Bruxelles-Capitale (RBC), chargé des Finances, du Budget, de la Fonction publique, de la Promotion du Multilinguisme et de l’Image de Bruxelles, je souhaite savoir :

1. Votre cabinet a-t-il participé à la session d’information du 20 juin 2019 ou du 24 octobre 2019 ?
2. Votre cabinet a-t-il présenté sa candidature à la nouvelle version du label « Entreprise Ecodynamique » ?
3. Quelles sont les mesures et bonnes pratiques en écogestion mises en place dans votre cabinet ? De quelles manières sont-elles concrètement implémentées et mises en œuvre ?

https://www.ecodyn.brussels/newsleed/le-referentiel-du-label-entreprise-ecodynamique-evolue-vers-plus-de-simplicite/
 
 
Réponse    1et 2) Notre cabinet n’a pas encore pris part aux séances d’information concernant le Label Entreprise Ecodynamique. Mais nous n’excluons pas de le faire à l’avenir. Le démarrage d’un nouveau cabinet, la question d’opportunité quant à un éventuel déménagement et la récente reprise du bâtiment où nos bureaux se situent par un nouveau gestionnaire de bâtiment, ont fait que nous n’avons pas encore trouvé de moment adéquat. Il est évident que, indépendamment de l’attention que mes collaborateurs portent individuellement à un bon comportement écologique, une grande partie de l’empreinte écologique de notre cabinet est en lien direct avec les bureaux qui nous hébergent. Ce bâtiment date des années 90. Nous sommes prêts à dialoguer avec le gestionnaire du bâtiment pour examiner comment améliorer nos prestations écologiques.

3) mesures concrètes ;

- Toutes les boissons fraiches sont achetées en bouteilles. Seul les distributeurs d’eau sont équipés de bouteilles en plastique rechargeables.
- Lors de l’achat de matériel de bureau, une attention est portée sur les produits écologiques ;
- Nous trions ; dans la cafétaria, les déchets résiduels et le PMC sont triés. Les bureaux sont équipés d’une poubelle pour les déchets résiduels et d’une poubelle papier. Nous sensibilisons les collaborateurs également à ce niveau. Une affiche se trouve dans la cafétaria indiquant « Ici, nous trions les emballages PMC comme à la maison » (Fost Plus).
- Les lampes défectueuses sont remplacées par des éclairages LED moins énergivores.
- Nous disposons de suffisamment de scanners pour éviter l’impression / la copie de papier. Si des documents papiers sont nécessaires, nous conseillons à nos collaborateurs d’opter pour l’impression recto-verso.
- Des minuteurs de lumière sont également installés dans les toilettes.
Nos collaborateurs disposent également d’un abonnement pour les transports publics, entre autres pour les déplacements de service. En ce qui concerne les déplacements maison-travail, nous constatons que 65% de nos collaborateurs utilisent uniquement les transports publics, 5% utilisent le vélo (éventuellement cumulé aux transports publics) ; 15% viennent en les transports publics cumulé à la voiture et 15% viennent en voiture.