Logo Parlement Buxellois

Question écrite concernant la nouvelle version du Label Entreprise Ecodynamique.

de
Emin Özkara
à
Barbara Trachte, secrétaire d'État à la Région de Bruxelles-Capitale, en charge de la transition économique et de la recherche scientifique (question n°16)

Matière(s):
 
Date de réception: 28/10/2019 Date de publication: 10/12/2019
Législature: 19/24 Session: 19/20 Date de réponse: 10/12/2019
 
Date Intitulé de l'acte de Référence page
06/11/2019 Recevable p.m.
 
Question    Bruxelles Environnement a procédé en 2018 au lancement de la nouvelle version du Label « Entreprise écodynamique » (LEED). L’objectif de cette nouvelle version du label est de valoriser les démarches en écogestion des organismes bruxellois dans de nombreuses activités (restauration, garage, activité de bureau, organisation d’évènements, voyage à l’international,…) et de les aider à réduire leur impact sur l’environnement, en prenant en compte le contexte de l’organisme et celui de la Région de Bruxelles-Capitale. Depuis mars 2018 et son redesign, le label « LEED » est désormais ouvert à tout organisme, dont les cabinets ministériels. Plusieurs sites sont déjà labélisés LEED ( https://www.ecodyn.brussels/resultats/ ). En mars 2019, le référentiel du LEED a été mis à jour et il propose désormais plus de 300 bonnes pratiques en écogestion et obligations légales environnementales. Ces mises à jours successives du LEED ainsi que les outils mis à disposition des organismes candidats au LEED (plateforme pour faciliter le processus de labélisation, simulateur : https://apply.ecodyn.brussels/app/pages/referentiel.html, workshops, sessions d’information,…) ont pour but de donner l’envie aux organismes de se lancer dans une démarche simple d’écogestion, mais aussi d’adapter au mieux le LEED au contexte environnemental et socio-économique de la Région bruxelloise qui évolue de manière continue. Au regard de l’état d’urgence climatique, chaque geste concret et bonne pratique favorisant une consommation responsable à son importance, voir est décisif dans notre lutte contre le réchauffement et le changement climatique. En outre, pour un cabinet ministériel ou un service public, être labellisé LEED participe au devoir d’exemplarité (responsabilité, durabilité et circularité) en vue de soutenir concrètement les politiques, plans et stratégies liés au développement durable du territoire de la Région de Bruxelles-Capitale. Madame la Secrétaire d'Etat, le 20 juin 2019 et le 24 octobre 2019, de nouvelles sessions d’information ont été proposées aux organismes éligibles désireux de se lancer dans une démarche Ecodynamique. La prochaine session d’information aura lieu le 28 novembre 2019. En votre qualité de Secrétaire d'Etat à la Région de Bruxelles-Capitale (RBC), chargée de la Transition économique et de la Recherche scientifique (compétences déléguées par le Ministre Alain Maron), je souhaite savoir :

1. Votre cabinet a-t-il participé à la session d’information du 20 juin 2019 ou du 24 octobre 2019 ?
2. Votre cabinet a-t-il présenté sa candidature à la nouvelle version du label « Entreprise Ecodynamique » ?
3. Quelles sont les mesures et bonnes pratiques en écogestion mises en place dans votre cabinet ? De quelles manières sont-elles concrètement implémentées et mises en œuvre ?

https://www.ecodyn.brussels/newsleed/le-referentiel-du-label-entreprise-ecodynamique-evolue-vers-plus-de-simplicite/
 
 
Réponse    1. Votre cabinet a-t-il participé à la session d’information du 20 juin 2019 ou du 24 octobre 2019 ?

Nous n’avons pas participé à ces dernières mais sommes inscrits à la séance d’information du 28/11/2019.

2. Votre cabinet a-t-il présenté sa candidature à la nouvelle version du label « Entreprise Ecodynamique » ?

Nous n’avons pas encore présenté notre candidature. Nous souhaitons dans un premier temps prendre connaissance des dispositifs existants afin de définir un projet d’écogestion.

3. Quelles sont les mesures et bonnes pratiques en écogestion mises en place dans votre cabinet ? De quelles manières sont-elles concrètement implémentées et mises en œuvre ?

La demande a été faite à Bruxelles Facilities, le loueur des bureaux, de veiller à ce que les aménagements et les investissements soient alignés aux standards d’éco-consommation.
Concrètement, suite aux nouveaux aménagements du 11
ème étage de la Tour Botanique, l’éclairage LED a été, à l’intitiative de Brussels Facilities, généralisé dans les bureaux. Nous venons de recevoir la confirmation que cette solution sera mise en application pour le réaménagement du 12ème étage.
Par ailleurs, des mesures ont déjà été prises, notamment par rapport à la consommation d’eau (accueil/salle de réunion…). Nous avons supprimé l’usage des gobelets plastiques au profit des verres et cruches en verre. Prochainement, les fontaintes d’eau seront remplacées par des fontaines branchées sur l’eau courante.
Par rapport aux 7 véhicules que nous avons reçus des cabinets précédents (Cabinet de Didier Gosuin et Cabinet de Céline Fremault), pour les Cabinets Alain Maron et Barbara Trachte), 3 seront prochainement rendus à l’administration et 1 véhicule arrive en fin de contrat de leasing et ne sera pas remplacé.
Pour les fournitures de bureaux, nous passons par la centrale d’achat écologique de Bruxelles Environnement.
Enfin, nous mobiliserons le levier des critères environnementaux et sociaux pour la passation des marchés afin d’inciter les fournisseurs à proposer des produits à la fois respectueux de l’environnement et respectueux des droits humains et sociaux.

Dans la foulée de la réunion d’information du 28/11, nous élaborerons un projet d’écogestion et un plan de mise en œuvre. Ce plan devra faire l’objet d’une concertation avec l’administration et le loueur des bureaux que nous occupons.