Logo Parlement Buxellois

Question écrite concernant votre participation au Brussels Meet Brussels et au City Climate Challenge 303030.

de
Emin Özkara
à
Bernard Clerfayt, ministre du gouvernement de la Région de Bruxelles-Capitale, chargé de l'emploi et de la formation professionnelle, de la transition numérique et des pouvoirs locaux (question n°42)

Matière(s):
 
Date de réception: 18/11/2019 Date de publication: 12/12/2019
Législature: 19/24 Session: 19/20 Date de réponse: 12/12/2019
 
Date Intitulé de l'acte de Référence page
20/11/2019 Recevable p.m.
 
Question    Fin juin 2019, à l’initiative de Beci, une douzaine d’entreprises et de hauts managers se sont réunis pour lancer les bases de l’initiative « City Climate Challenge 303030 » (CCC303030). L’objectif de cette initiative est d’impliquer les entreprises dans les efforts fournis par la Région de Bruxelles-Capitale afin d’atteindre les objectifs des Accords de Paris et diminuer les émissions de CO2 pour arriver à la neutralité carbone d’ici 2050. Pour ce faire, 3 défis ont été lancés aux entreprises bruxelloises et autres partenaires bruxellois, les voici : réduire de 30 % les émissions de CO2 d’ici 2030 grâce à 30 projets inédits, innovants et collaboratifs ( voir aussi https://www.303030.eu/ ). Quelques mois plus tard, le 16 octobre 2019, les entrepreneurs et décideurs économiques bruxellois, des partenaires bruxellois du CCC303030 et des décideurs politiques (dont vous faites partie) de la Région de Bruxelles-Capitale étaient conviés à participer au « Brussels Meet Brussels » pour échanger et débattre au sujet des initiatives et préoccupations des entreprises concernant les défis climatiques et participer au lancement officiel de l’initiative CCC303030. En fin de soirée, plusieurs centaines d’entrepreneurs et une vingtaine de partenaires (dont la Confédération Construction Bruxelles-Capitale, Engie, Europcar Mobility Group, G.M. Electronics, ING, Sibelga, SNCB/NMBS, Solvay, Tractebel, VINCI Energies Belgium,…) ont remis la Charte 2030 aux ministres et secrétaires d’État du gouvernement régional bruxellois. Cette Charte engage les partenaires de l’initiative CCC303030 à mettre en place ensemble 30 projets collaboratifs qui entraîneront une réduction des émissions de CO2 de 30% en 10 ans dans la capitale.
D’après les informations que nous avons pu réunir, la première phase de l’initiative CCC303030 pilotée par Beci, permettra de dégager une liste de 30 idées portées par les différentes entreprises bruxelloises impliquées. Cette première phase devrait s’achever en décembre 2019. Ensuite, une seconde phase débutera
durant l’année 2020 afin de permettre de concrétiser les idées retenues en partenariat avec les entreprises et les politiques. A signaler, d’autres acteurs de la Région seront invités à rejoindre l’initiative CCC303030 et à travailler au côté des autorités régionales. A la date du 11 octobre 2019, deux réunions de travail collectif pour identifier les projets de réduction d’émission de CO2 ont déjà eu lieu. Huit réunions au total devraient se tenir d’ici mars 2020.
Comme vous le savez,
le défi climatique est inscrit dans la politique du gouvernement régional bruxellois. Que ce soit en matière d’Environnement, de Mobilité, de Finances, d’Emploi, de Logement, d’Economie, de Formation, d’Urbanisme, de Développement territorial,… chaque ministre et secrétaire d’État bruxellois est, dans le champ de certaines de ses compétences et pour certaines de ses politiques, impliqué dans ce défi qui exige des réponses concrètes et collective. C’est pourquoi, et suite à l’annonce de votre PARTICIPATION à la soirée « Brussels Meet Brussels » pour le lancement officiel de l’initiative CCC303030 (), je souhaiterais vous poser les questions suivantes :
1. Avez-vous participé à cette soirée ? Dans la négative, qui y a participé à votre place ?
2. Quelles ont été les idées en rapport avec les défis climatiques mises en avant par votre cabinet ou par vous-même lors de cette soirée ? Avez-vous reçu une copie de la Charte 2030 ?
3. Des autorités régionales relevant de vos compétences ou de votre tutelle sont-elles impliquées dans l’initiative CCC303030 ? Si oui, lesquelles et de quelle(s) manière(s) ?
4. Depuis fin juin 2019, votre cabinet ou votre administration ont-ils participé à certaines des réunions de travail collectif programmées ? Si oui, quand, avec qui et quelles ont été les grandes premières idées et/ou priorités dégagées ?

https://agenda.beci.be/brussels-meets-brussels
 
 
Réponse    J’ai bien été invité à cet évènement auquel j’ai participé.

Pour préparer les importantes mutations qu’appelle le réchauffement climatique, des plans d’action ont déjà été pris afin de réduire ses émissions de gaz à effet de serre de 35% d’ici 2030.


Ces émissions devront être réduites de minimum 80% à l’horizon 2050 visant ainsi de faire de Bruxelles une ville bas-carbone.

Cette ambition va évidemment de pair avec la création de nouveaux postes de travail mais aussi de nouveaux métiers.  
C’est pourquoi il faut développer les formations en lien avec ces nouveaux métiers et préparer nos travailleurs et futurs travailleurs à occuper ces postes de travail.

J’ai ainsi illustré mon propos en abordant le secteur de la construction.

De nombreuses compétences sont en passe d’émerger. Elles ne débouchent pas forcément sur de nouveaux intitulés de poste mais exigent de la part des professionnels d’intégrer les normes environnementales à tous les niveaux.
D’abord en amont de la construction, ainsi les spécialistes des matériaux classiques doivent s’adapter et évoluer vers des matériaux verts et relativement nouveaux comme le bioplastique, fibres de bois ou l’agromatériaux.

Les métiers d’architecte et d’ingénieurs évoluent également et l’on voit émerger au sein des cabinets d’études et d’architectes de nouveaux postes spécialisés dans l’environnement.

Sur les chantiers, on compte de plus en plus de responsables environnement qui veillent non seulement à la propreté du chantier mais aussi au contrôle qualité environnementale des produits et matériaux et à la filière de traitement des déchets de construction.
Les métiers de menuisiers, chauffagistes, électriciens, plombiers… L’ensemble des installateurs doit intégrer la nouvelle donne environnementale.

Reste enfin la maintenance des installations.
La chaîne des métiers du secteur de la construction est donc concernée par cette évolution  vers l’écoconstruction.
La question de la mobilité fut également abordé. J’ai alors défendu l’idée que les entreprises bruxelloises sont à la recherche d’une main d’œuvre qualifiée ET habitant le territoire de la Région.
J’ai en effet reçu la Charte 2030.
L’initiative CCC 303030 est une initiative privée dont l’objectif est bien évidemment de s’élargir au secteur public car le défi est bien de travailler ensemble pour atteindre de réduction de 30 % les émissions de CO2 bruxelloises d’ici 2030.

Les huit réunions de travail collectif ont bien eu lieu et la dernière s’est tenue le 10 décembre 2019.
Les premières réunions se sont tenues avec les porteurs du projet et les partenaires engagés dans la Charte 2030. Les deux dernières réunions qui sont appelés des réunions d’idéation ont été ouvertes aux associations, aux administrations… Le CIRB a participé à la dernière réunion.

La volonté est maintenant de passer à la vitesse supérieure à savoir former des groupes de travail pour travailler sur les idées qui émanent des 8 réunions précédentes pour analyser le potentiel, la faisabilité… et d’autre part de continuer des sessions d’idéation pour continuer à avoir de nouvelles idées.

Un grand évènement aura lieu fin du premier trimestre 2020 pour présenter les projets qui ont émergé et qui pourraient apporter une solution au défi qui nous concerne.