Logo Parlement Buxellois

Question écrite concernant l'accessibilité des infrastructures et équipements de la STIB aux personnes à mobilité réduite.

de
Leila Agic
à
Elke Van den Brandt, ministre du gouvernement de la Région de Bruxelles-Capitale, chargée de la mobilité, des travaux publics et de la sécurité routière (question n°230)

 
Date de réception: 07/02/2020 Date de publication: 28/04/2020
Législature: 19/24 Session: 19/20 Date de réponse: 23/04/2020
 
Date Intitulé de l'acte de Référence page
17/02/2020 Recevable p.m.
 
Question    Le Parlement de la Région de Bruxelles-Capitale a voté le 8 juillet 2016 une résolution relative à l’accessibilité des infrastructures et équipements de la STIB aux personnes avec un handicap.
Dans cette résolution il a été demandé, entre autres, de prendre en considération les besoins des personnes à mobilité réduite en fixant des objectifs clairs et assortis de délais, de prévoir une évaluation des impacts potentiels sur l’accessibilité et la sécurité des personnes à mobilité réduite sur la base d’une consultation des acteurs du secteur, d’intégrer dans tous les projets de la STIB la question de l’accessibilité de façon transversale grâce à une responsabilisation de tous les intervenants et à une coordination spécifique menée par une personne désignée à cet effet. Il avait également été décidé de prendre en compte les personnes déficientes intellectuelles notamment en prévoyant un traçage de lignes au sol de couleurs différentes en vue d’accompagner les voyageurs vers leur métro, tram ou bus.
Le dernier point de cette résolution mentionne un rapport spécifique sur l’accessibilité des personnes à mobilité réduite qui doit être présenté au parlement tous les deux ans.
De plus, notons que le terme « personne à mobilité réduite », PMR, vise aussi bien les personnes âgées, les personnes atteintes d’un handicap permanent ou temporaire, la corpulence ou encore le fait d’être accompagné d’un enfant en bas âge ou d’objets encombrants, etc. La liste des personnes visée est longue. Ces personnes représentent 30 à 40% des navetteurs et il est essentiel d’adapter les différentes stations de métro à leur usage.
Dans la presse du 31 janvier 2020, nous pouvions lire que la station Vandervelde est enfin équipée d’ascenseurs et que six stations sont également en travaux à cet effet. Il s’agit des stations Simonis, Ribaucourt, Madou, Clémenceau, porte de Hal et Rodebeek. Ensuite, il y aura encore 5 autres stations à aménager, soit les stations Stuyvenbergh, Beekkant, Hôtel des Monnaies, Montgomery et Thieffry. Cela prendra plus de temps car au niveau technique cela s’avère plus compliqué pour ces dernières stations qui devront entièrement être réaménagées.
Au total 46 stations de métro sont actuellement équipées d’ascenseurs sur 69 au total.
Néanmoins, cela n’est pas assez et les ascenseurs ne sont pas tout en matière d’accessibilité.
Les personnes avec un handicap visuel ne doivent non plus pas être oubliées. Dans certaines stations de métro dites « multimodales », il est assez difficile de s’y repérer, cela est amplifié pour les personnes ayant des difficultés visuelles.
Madame la Ministre, mes questions sont les suivantes :
- Possédez-vous le premier rapport de la STIB tel que visé au dernier tiret de la résolution ?
- Est-ce qu’un programme spécifique d’équipement standardisé est prévu pour les personnes souffrant d’un handicap visuel ?
- Qu’en est-il du cahier des charges de la nouvelle ligne de métro, la ligne 3 ? Est-ce que ces stations seront aménagées conformément à la résolution mentionnée ci-dessus ? Est-ce que l’accès aux PMR en sera un élément essentiel ?
 
 
Réponse    Consciente de la nécessité d’organiser une stratégie générale d’accessibilité des transports publics, Bruxelles Mobilité a mis en place, avec la STIB, un processus de réflexion au cours de l’année 2018 pour définir un programme d’actions sur dix ans pour garantir une mise en accessibilité coordonnée des services de la STIB. Cette démarche s’est faite avec la participation de la section PMR de la Commission régionale de la Mobilité et d’associations de personnes handicapées. Ce travail a abouti à la rédaction du Plan stratégique de mise en accessibilité du réseau de la STIB. Ce document comprend des actions réparties dans quatre volets : les services (information, accompagnement, embarquement), la gouvernance (rôles des acteurs, formation et sensibilisation, partage d’expérience), les infrastructures et le matériel roulant (arrêts de surface, stations de métro, matériel roulant) et la réglementation (référentiels, normes). Ce plan a été intégralement annexé au Contrat de Service Public de la STIB 2019-2023. Une task force regroupant la Région, la STIB et les associations se réunit trois fois par an afin d’évaluer la mise en œuvre de ce plan.

Le projet de Plan Régional de Mobilité/Good Move, qui garantit dans ses principes généraux l’accessibilité universelle des transports publics, reprend la mise en accessibilité de 60 à 70 arrêts de surface et leurs abords par an comme le prévoit le Plan stratégique de mise en accessibilité du réseau de la STIB.

La STIB fait également rapport des avancées en matière d’accessibilité à la section PMR de la Commission régionale de Mobilité qui se réunit cinq fois par an.

Depuis 2018, un groupe de travail STIB et Bruxelles Mobilité se réunit avec un bureau spécialisé en matière d’accessibilité en vue d’élaborer des directives relatives à la conception des stations de métro et de pré-métro de Bruxelles. Ce travail est encore en cours.

En ce qui concerne les équipements et mesures prises pour personnes souffrant de déficience visuelle, je vous renvoie aux réponses apportées à la question écrite n°218 de Mme d’Ursel ainsi qu’aux réponses apportées à la question écrite n°179 de M. Koyuncu.

En ce qui concerne la nouvelle ligne de métro 3, l’accessibilité y est essentielle.

La STIB sera particulièrement attentive, dans le cadre de la réalisation de la future ligne de métro 3, à ce que la lacune entre le quai et les rames de métro soit maîtrisée et réduite au maximum et cela, grâce à une conception rigoureuse et une réalisation soignée de l’ensemble quai – voies.

Il est prévu, pour chaque nouvelle station créée le long de l’extension entre la Gare du Nord et Bordet, 2 ascenseurs par quai, ce qui augmente la capacité mais également la disponibilité du cheminement de la surface vers le quai pour toutes les personnes à mobilité réduite.

L’accès aux stations sera adapté aux personnes à mobilité réduite. Une attention particulière sera apportée à l’éclairage ainsi qu’à l’acoustique.