Logo Parlement Buxellois

Question écrite concernant la distribution de masques réutilisables auprès de la population bruxelloise.

de
Alexia Bertrand
à
Bernard Clerfayt, ministre du gouvernement de la Région de Bruxelles-Capitale chargé de l'emploi et de la formation professionnelle, de la transition numérique, des pouvoirs locaux et du bien-être animal (question n°253)

 
Date de réception: 18/04/2020 Date de publication: 07/05/2020
Législature: 19/24 Session: 19/20 Date de réponse: 07/05/2020
 
Date Intitulé de l'acte de Référence page
29/04/2020 Recevable p.m.
 
Question    La presse de ce 17 avril a relayé l’information selon laquelle des campagnes de distribution de masques réutilisables seraient effectuées dans certaines communes dès le mardi 21 avril par les agents communaux. C’est notamment le cas de la commune de Saint Josse selon une initiative de son bourgmestre.

L’objectif de cette opération étant d’équiper l’ensemble de la population de cette commune sous 15 jours, une priorité sera toutefois réalisée pour équiper prioritairement les seniors de cette commune.

Aussi, selon les informations relayées dans la presse, le matériel distribué est issu d’une fabrication solidaire de partenaires sociaux et régionaux.

Dès lors, je souhaiterais obtenir auprès de vous des informations aux questions suivantes :

- Premièrement, avez-vous eu connaissance de cette initiative communale ?

- La distribution de masques en tissu à l’ensemble de la population est-elle une option actuellement étudiée par le Gouvernement ?

- Si tel devait être le cas, comment expliquez-vous que la gestion de cette distribution ne soit pas organisée à l’échelon régional ?

- Enfin, si une telle distribution devait être organisée, quels individus seraient prioritairement ciblés et suivant quelle méthodologie ?

- Le personnel communal, à l’instar de l’exemple de la commune de Saint-Josse, serait-il jugé prioritaire dans ce cadre ?
 
 
Réponse    En ce qui concerne l’initiative prise par le bourgmestre de la commune de Saint-Josse-ten-Noode, je rappelle le principe de l’autonomie communale, ancrée tant dans la constitution belge que dans la charte européenne des démocraties locales.

Le bourgmestre voulant augmenter la sécurité de sa population en leur fournissant un masque de protection peut dès lors le faire de manière indépendante.

Quant à l’organisation au niveau régional, et pour pallier la défaillance de l’autorité fédérale qui a promis des masques mais qui n’en fournit pas jusqu’à ce jour, le Gouvernement de la Région a décidé de lancer un marché public en vue de commander des masques pour les citoyens de la capitale.

En l’occurrence, les services du Ministre-Président, chargé notamment de la sécurité des bruxellois, et qui participe également au Conseil National de Sécurité, se charge de coordonner un marché public d’achat de masques pour la population et de facto devrait en édicter les règles de distribution prioritaire ou non.