Logo Parlement Buxellois

Question écrite concernant la formation à distance des commerçants locaux à l'e-commerce et à l'usage des réseaux sociaux.

de
Alexia Bertrand
à
Bernard Clerfayt, ministre du gouvernement de la Région de Bruxelles-Capitale chargé de l'emploi et de la formation professionnelle, de la transition numérique, des pouvoirs locaux et du bien-être animal (question n°264)

 
Date de réception: 22/04/2020 Date de publication: 27/05/2020
Législature: 19/24 Session: 19/20 Date de réponse: 18/05/2020
 
Date Intitulé de l'acte de Référence page
12/05/2020 Recevable p.m.
 
Question    Récemment, la Région wallonne a annoncé son intention, dans le cadre du plan Digital Wallonia, de relancer l’offre de formation à distance à destination des commerçants afin que ces derniers puissent développer leur présence en ligne.

Par ces mesures, les commerçants wallons pourront désormais se former gratuitement en ligne à l’usage des réseaux sociaux et à l’e-commerce et pourront d’une part maintenir leur activité économique en période de confinement et, d’autre part, entretenir des relations avec leur clientèle.

En Région bruxelloise, le Plan Next Tech adopté sous la précédente législature comprenait déjà des objectifs liés à la formation en vente pour les entrepreneurs ainsi que le développement de formations courtes dans les nouvelles technologies de l’information et de la communication. A ce jour, cet objectif de digitalisation de l’économie est désormais inscrit dans la stratégie Go4Brussels 2025.

Ainsi, en vertu des éléments qui précèdent, je souhaiterais vous adresser les questions suivantes :

- Premièrement, avez-vous adopté des mesures spécifiques pour accélérer la transition numérique de l’économie bruxelloise depuis le début du confinement ?

- Outre les objectifs précisés dans la Stratégie Go4Brussels, d’autres mesures ont-elles été prises ou définies en ce sens ?

- Envisagez-vous une mise à disposition rapide et gratuite de formations en ligne pour permettre aux commerçants locaux confinés de poursuivre leur activité professionnelle ?

- Des mesures sont-elles à l’étude pour implémenter rapidement ce dispositif à Bruxelles ? Le cas échéant, combien de formations peuvent-elles être délivrées, à combien de bénéficiaires, sous quelles conditions et au moyen de quelle enveloppe budgétaire ?

- Enfin, à considérer que cette opportunité soit déjà à l’étude au sein du Gouvernement, quel sera l’opérateur en charge de sa mise en œuvre et du suivi de la mesure 
 
 
Réponse    Je vous remercie pour cette question mais elle relève de la compétence de Madame Barbara Trachte.