Logo Parlement Buxellois

Question écrite concernant la prise en considération du genre dans les task forces bruxelloises.

de
Margaux De Ré
à
Nawal Ben Hamou, secrétaire d'État à la Région de Bruxelles-Capitale en charge du logement et de l'égalité des Chances (question n°195)

 
Date de réception: 12/05/2020 Date de publication: 16/06/2020
Législature: 19/24 Session: 19/20 Date de réponse: 09/06/2020
 
Date Intitulé de l'acte de Référence page
14/05/2020 Recevable p.m.
 
Question    Lors de la dernière réunion de la commission égalité des chances et droits des femmes, vous avez abordé la dimension du genre, et plus précisément de la présence d’expertes de la question dans les task forces bruxelloises concertées sur la crise du Coronavirus.

Je suis persuadée qu’il s’agit d’une condition de réussite d’une sortie de crise plus juste sur le plan de l’égalité des hommes et des femmes. Une condition sine qua non pour que les décisions qui sont prises prennent systématiquement en considération cette question du genre.

J’aimerais quelques précisions sur cette information.

- Qui sont les personnes référentes en genre présentes dans les task force dont vous avez fait mention ?

- Est-il est prévu de généraliser cette pratique à tous les groupes de réflexion, même hors Coronavirus ?

- Comment faites-vous pour assurer sans dérogation la parité ? Des outils réglementaires sont-ils mis en place afin d’assurer une parité systématique dans les task forces ?
 
 
Réponse    La task force à laquelle j’ai fait référence lors de la dernière commission Égalité des chances, est la Task Force intrabruxelloise « Violences intrafamiliales et conjugales » qui est pilotée par mon cabinet afin de coordonner l’action en région bruxelloise et répondre au mieux aux demandes spécifiques du terrain bruxellois en les relayant, si nécessaire auprès des deux autres instances que sont la CIM droits des femmes et la task force rassemblant la Région bruxelloise, la COCOF, la Région wallonne et la Fédération Wallonie-Bruxelles.

Cette Task force a pour ambition de réunir tant le niveau institutionnel que les acteurs de première ligne et de terrain.

Ainsi, aux côtés de mon cabinet, du cabinet du Ministre-Président Rudi Vervoort, de la Ministre-Présidente de la COCOF Barbara Trachte, de la VGC, de la Fédération des CPAS bruxellois, des administrations bruxelloises Bruxelles Prévention Sécurité et Equal.brussels, et du service d'aide aux victimes Tam Bruxelles, les acteurs de terrain suivants y sont également présents: le CAW (Centrum Algemeen Welzijnswerk), l'ASBL Praxis, le Centre de prévention des violences conjugales et familiale, l'AMA (Fédération des maisons d'accueil & des services d'aide aux sans-abri).

Cette composition transversale a pour but de faire remonter en ligne directe les problématiques rencontrées sur le terrain et de mettre en œuvre des solutions concertées dans le contexte de la crise sanitaire.

La présence des différent.e.s protagonistes représentants chacun.e. leurs institutions propres est légitimée par leurs actions, leur expérience et leur travail de terrain en la matière. Il ne s’agit pas d’un organe comptant des expert.es. La composition peut varier selon les sujets abordés.

Cela dit, le regard qu’ils et elles portent sur les dossiers et thématiques à l’ordre du jour ne peut se faire sans une vision genrée.

Comme vous le savez, lors de la précédente réunion de la CIM droits des femmes, il a été convenu que chaque entité et le fédéral intègrent la dimension du genre (gendermainstreaming) dans les stratégies de relance post-crise et favorisent la présence d’experts en genre au sein des différents groupes de travail et task forces.

A mon niveau, je plaiderai pour que la dimension de l’égalité des chances soit présente au sein du plan de relance discuté prochainement au sein de notre Gouvernement, et j’ai à cœur d’appliquer le gendermainstreaming dans toutes les stratégies de relance post-covid.

La parité au sein des Task Forces ne fait pas l’objet d’une règlementation précise, mais force est de constater que la gente féminine y est majoritairement représentée.