Logo Parlement Buxellois

Question écrite concernant les avancées réalisées concernant le chantier Smart City dans l'une de vos compétences.

de
Emin Özkara
à
Elke Van den Brandt, ministre du gouvernement de la Région de Bruxelles-Capitale, chargée de la mobilité, des travaux publics et de la sécurité routière (question n°477)

Matière(s):
 
Date de réception: 03/07/2020 Date de publication: 21/09/2020
Législature: 19/24 Session: 19/20 Date de réponse: 18/09/2020
 
Date Intitulé de l'acte de Référence page
15/07/2020 Recevable p.m.
 
Question    En date du 8 juin 2018, je questionnais l'entièreté du gouvernement régional bruxellois (à l'exception du Ministre en charge des Finances qui d'après les services du Parlement bruxellois n'était pas questionnable) au sujet des avancées réalisées concernant la procédure d’accompagnement du CIRB pour aider chacun des cabinets ministériels à réfléchir à un chantier Smart City dans l’une de ses compétences.1 Plus simplement dit, chacun des Ministres et Secrétaires d'État du gouvernement régional bruxellois de l'époque devait réfléchir à un chantier Smart City dans l’une de ses compétences.

Comme vous savez, l’approche adoptée pour une politique en matière de Smart City doit être transversale, au-delà de tous les domaines politiques et en concertation avec les divers acteurs.

Ce vendredi 3 juillet 2020, deux ans plus tard, je souhaiterais revenir sur ce chantier Smart City et faire le point avec vous :

1. Où en est le chantier qui a débuté sous la précédente législature ? La continuité du chantier a-t-elle été assurée suite aux élections régionales du 26 mai 2020 et à l'installation de votre cabinet ?

2. Suite à ce chantier, des systèmes, des services, des applications ont-ils été déployés et sont-ils fonctionnels à ce jour ? Si oui, lesquels, où, pour quoi, par qui et pour qui ? Quelles sont les collaborations engagées et avec qui précisément ?

3. Suite à ce chantier, une version Open Data des données manipulées par ces systèmes, ces services ou ces applications a-t-elle été implémentée et mise à disposition d'un large public ? Si oui, pour qui et quand ?

4. Enfin, est-ce que ce chantier (et les applications et données qui en découlent) répond-il aux exigences de conformité du RGPD européen ?


1 http://www.parlement.brussels/weblex-quest-det/?moncode=141285&base=1&taal=fr ,
http://www.parlement.brussels/weblex-quest-det/?moncode=141281&base=1&taal=fr ,
http://www.parlement.brussels/weblex-quest-det/?moncode=141277&base=1&taal=fr ,
http://www.parlement.brussels/weblex-quest-det/?moncode=141273&base=1&taal=fr ,
http://www.parlement.brussels/weblex-quest-det/?moncode=141269&base=1&taal=fr ,
http://www.parlement.brussels/weblex-quest-det/?moncode=141264&base=1&taal=fr ,
http://www.parlement.brussels/weblex-quest-det/?moncode=141260&base=1&taal=fr , consulté le 3 juillet 2020.

 
 
Réponse    Au sein de l’Administration Bruxelles Mobilité, le pilier de la Smart Mobility, l’un des 6 piliers ou domaines d’action de la Smart City, fait partie intégrante de la vision du nouveau plan régional de mobilité Good Move. Ce chantier effectivement lancé lors de la dernière législature se poursuit avec, notamment, le recrutement en juillet 2018 d’un expert Smart Mobility. De nombreux projets smart sont en cours (ITS, MaaS, data et open data, mobilité partagée,…) et d’autres verront également le jour dans le cadre de la mise en œuvre de Good Move.

Bruxelles Mobilité, dans la continuité de ses missions, a déployé différents services et applications intégrant les objectifs de la Smart City :
- gestion des chantiers via une plateforme commune (Osiris)
- gestion centralisée des feux de signalisation
- téléjalonnement des parkings
- système de détection automatique d’incidents
- déploiements de bornes de recharge (project charge.brussels : https://www.charge.brussels/fr/ )
- accompagnement des services de mobilité partagé (autopartage, cyclopartage)
- organisation des réunions du Groupe de Travail mobilité partagée impliquant les acteurs publics et privés du secteur
- projet-pilote de récolte des données des opérateurs de cyclopartage sur une plateforme data
- initialisation du projet Brussels Data Hub en partenariat avec le CIRB
- participation à la mise en place d’une zone à basse émission
- participation au lancement du smart mobility challenge
- organisation du Brussels Smart Mobility Committee
- participation au Belgian ITS Steering Committee (dont la présidence a été assurée par Bruxelles Mobilité en 2019)
- participation active au sein des réseaux ITS.be et POLIS network
- participation au déploiement du wifi dans les stations de métro
- déploiement de nouvelles bornes de comptage pour les vélos
- développement de recherche d’itinéraires dédiés aux cyclistes
- collecte de nouveaux types de données (floating mobile data, floating car data, 3D-scan)
- diffusion des données sur une plateforme cartographique (data-mobility.brussels)
- initialisation du projet Muntstroom en partenariat avec la STIB, le CIRB, parking.brussels,
- initialisation du projet Developing innovative mobility solutions in the Brussels-Capital Region en partenariat avec l’International Transport Forum / OECD dans le cadre du programme d’appui aux réformes structurelles de le DG Reform à la Commission Européenne
- …
En outre, mon Administration m’a transmis un cahier spécial des charges qui a pour but de de mettre en place un Centre de compétences technologiques. Celui-ci sera entre autres, chargé d’encadrer le volet d’informatisation et/ou de modernisation des outils permettant d’assurer l’ensemble des compétences de la composante Transport et du Centre de Mobilité. Dans une optique de Smart City, il s’agit là d’un outil utile permettant de gérer au mieux le volume circulant des usagers sur les infrastructures.
L’Agence du stationnement a développé la possibilité de payer le stationnement à l’aide d’une application, en développant une plateforme, BIPaSS, qui regroupe sept d’entre elles. Cette plateforme est accessible via un code QR qui se trouve sur tous les horodateurs adaptés pour cette technologie. Les applications peuvent également être téléchargées directement. Un projet d’implantation d’un logiciel CRM (Customer Relationship Management) intégrant notamment la téléphonie et le logiciel SAP, qui met en connexion la comptabilité et l’envoi automatique des redevances et courriers de rappel, est en cours d’élaboration. Le CRM est un système qui permet de gérer efficacement tous les contacts avec la clientèle, aussi bien par téléphone que par mail ou au guichet. Il met également à la disposition du client un certain nombre d'outils numériques pour lui permettre d’effectuer ses propres transactions (par exemple une demande de carte de dérogation).
En ce qui concerne la STIB: Voici un résumé des réalisations de la STIB en matière d’application mobile depuis 2018 :
La STIB a lancé sa nouvelle application mobile en octobre 2018 et a procédé à plusieurs développements depuis :
- intégration des fonctionnalités MOBIB dans l’application mobile : consultation, modification des informations personnelles, début d’intégration vers l’achat en ligne
- ajout d’une carte dynamique : lignes et arrêts STIB cliquables, avec accès direct aux départs en temps réel.
- accès aux perturbations du réseau en temps réel : ajout d’un accès direct aux perturbations spécifiques d’une ligne/d’un arrêt depuis la carte, les écrans de détails ou la recherche d’itinéraire
- accès sans compte étendu : les fonctionnalités d’arrêts et de lignes favorites ont été rendues accessibles (sans synchronisation) aux utilisateurs ne disposant pas d’un compte pour l’application


Bruxelles Mobilité met déjà à disposition en open data 27 jeux de données. Elles sont accessibles via le datastore régional (https://datastore.brussels/web/organizations/10). D’autres données sont amenées à être diffusées prochainement (comptages, chantiers, …).
Parking.brussels a développé fin 2018 une plateforme web cartographique, MapViewer, dans le cadre de l’Observatoire du stationnement. Toutes les données du MapViewer sont disponibles en opendata via la nouvelle plateforme régionale, et elles se conforment aux prescriptions GDPR.


En ce qui concerne la STIB : Voici un résumé des réalisations de la STIB en matière d’Open data depuis 2018 :
- mi-2019, de nouveaux jeux de données ont été ajoutés sur l’Open Data de la STIB, dont les arrêts par ligne, les détails des arrêts et les informations aux voyageurs en temps réel
- le Smart Mobility Planner (SMOP), délivré fin 2019, est une application de recherche d’itinéraires multimodale, dont le code source a été rendu public afin de permettre à tout développeur de le réutiliser
- récupération et stockage des données des autres opérateurs publics via leur Open Data afin de les exploiter dans le cadre de l’information aux voyageurs
- un projet de nouvelle plateforme répondant aux besoins présents et futurs en matière d’Open Data est en cours
Toutes les initiatives et projets de Bruxelles Mobilité mis en œuvre dans le cadre du chantier Smart Mobility qui impliquent un traitement de données à caractère personnel font l’objet d’une analyse par le Data Protection Officer de Bruxelles Mobilité.

Evidemment, tous les mesures de Parking.Brussels et la STIB répondent aussi aux exigences de conformité du RGPD européen.