Logo Parlement Buxellois

Question écrite concernant un parking P&R à l’UZ Jette et le ringtrambus.

de
Hilde Sabbe
à
Elke Van den Brandt, ministre du gouvernement de la Région de Bruxelles-Capitale, chargée de la mobilité, des travaux publics et de la sécurité routière (question n°478)

 
Date de réception: 01/07/2020 Date de publication: 21/09/2020
Législature: 19/24 Session: 19/20 Date de réponse: 18/09/2020
 
Date Intitulé de l'acte de Référence page
16/07/2020 Recevable p.m.
 
Question    L’UZ Jette est situé à quelques centaines de mètres de la frontière bruxelloise, où commence la LEZ. Cela a principalement un impact sur les patients de la périphérie. Sans voiture moderne, ils ne peuvent plus se rendre à l’UZ Jette en voiture. Les transports publics ne sont pas toujours une option. Ce n’est pas juste une question de durée du trajet, les patients ont souvent besoin de plus de confort. Les transports publics sont trop animés pour les personnes qui ont souffert d’une grave commotion cérébrale.

Différentes solutions sont envisageables : transformer le parking de l’UZ Jette en parking P&R (park & ride). Ou mieux développer les transports en commun pour que le trajet soit plus rapide et plus confortable, comme avec le nouveau ringtrambus. Le ringtrambus a été inauguré le 28 juin sur la ligne 820. Le ringtrambus a nécessité une ample concertation entre la Région bruxelloise et la Flandre.

De nouvelles lignes de tram sont prévues. Le tram rapide entre Willebroek et Bruxelles Nord ainsi que le tram de l’aéroport entre Bruxelles Nord et Brussels Airport nécessitent une coopération entre les Régions. Le tram de l’aéroport devrait déjà circuler d’ici quelques années. Le trajet Bruxelles Nord - Brussels Airport prendrait alors 25 minutes. Il complétera la liaison ferroviaire et desservira différents quartiers et zones d’entreprises.

Mes questions :

- L’UZ a-t-il déjà introduit une demande pour un parking P&R ? Dans l’affirmative, pouvez-vous faire le point ? Dans la négative, quelle est l’explication ? Un parking P&R à l’UZ Jette est-il une option valable pour vous ? Vous concertez-vous avec l’UZ Jette à ce sujet ?

- Plusieurs arrêts de tram en Région bruxelloise (dont celui de l’UZ Jette) devaient être adaptés au ringtrambus, vu la longueur importante des véhicules. Le ringtrambus circule entre-temps. Tous les arrêts bruxellois sont-ils en ordre ? Merci de faire le point.

- Y a-t-il un décompte du nombre de voyageurs à l’arrêt UZ Jette après une semaine de fonctionnement ? Ces chiffres correspondent-ils aux estimations ? Y a-t-il d’autres conclusions concernant le nombre de voyageurs, la facilité d’utilisation des arrêts bruxellois ? Merci de nous en dire plus.

- Les expériences (concernant les procédures, les retards éventuels, les questions pratiques) avec le ringtrambus sont utiles pour le développement des deux nouvelles lignes de tram. Là aussi, la Région bruxelloise et l’autorité flamande devront coopérer. Les accords de coopération sont en cours de négociation. Quel est le calendrier et sommes-nous dans les temps ?
 
 
Réponse    Comme répondu fin juin 2020 à la question écrite 449 de M. De Beukelaer, Parking.brussels a pris contact avec l’UZ Brussel pour envisager l’installation sur son site d’un P+R. L’UZ Brussel n’a pas souhaité poursuivre la discussion, en évoquant l’incompatibilité entre les horaires du public-cible des P+R avec ceux de fréquentation naturelle du site. Les contacts ne sont toutefois pas rompus.
A noter qu’il y a par ailleurs le P+R du Heysel sur la même ligne 9 prolongée.
Sont concernés les arrêts de l’avenue de l’Arbre Ballon jusqu’à l’UZ Jette.
Au départ, le projet de De Lijn était de créer une nouvelle ligne de tram. C’est en ce sens que la STIB a construit ses projets dans cette zone de la Région bruxelloise. Les aménagements de la ligne de tram 9 ont donc été conçus et exécutés dans la perspective de l’arrivée d’un « Ringtram » et non d’un « Ringtrambus ».
Les arrêts sont dès lors compatibles en longueur et accessibilité pour des trams T4000 et des bus articulés de 18m de longueur. Une zone de terminus tram pour le « Ringtram » a même été aménagée.
Précision concernant le « trambus » de De Lijn : en 2016 le ministre flamand Ben Weyts annonçait que la ligne serait exploitée par un bus bi-articulé (ou « trambus ») mais à l’époque, il était uniquement prévu que cette ligne circule entre l’aéroport et le Heysel. C’est lorsqu’il est apparu, après deux ans de concertation, que la Ville de Bruxelles s’opposait à la création d’un terminus pour ce trambus au Heysel que De Lijn a cherché un autre itinéraire et a décidé qu’il était plus avantageux d’exploiter une ligne directement vers l’UZ Jette et restructurer ses lignes 810 et 820.
Alors que tout était déjà en chantier ou réalisé en ce qui concerne la ligne de tram 9 de la STIB, De Lijn a donc décidé, mi-2018, de renoncer « provisoirement » à créer une ligne de tram au profit de l’achat de bus bi-articulés (ou « trambus »), d’une longueur de 24m, et de les faire s’arrêter sur les quais créés pour la ligne de tram 9. Ces « Ringtrambus » ayant une longueur de 24m, il en découle que, sur quelques mètres, le confort et l’accessibilité à ces véhicules ne peut être assuré dans l’état actuel des aménagements.
Comme il n’était alors pas envisageable de renoncer au concept de trambus de De Lijn, ni de déteriorer l’accessibilité des arrêts du tram 9 de la STIB, ni de remettre en chantier tous les arrêts concernés, une solution de compromis a été trouvée : la majorité des portes sont accessibles de plain-pied, même si ce n’est pas le cas pour l’ensemble du véhicule.
Il est toujours impossible de mesurer le succès d’un changement d’offre après seulement quelques jours ou semaines, il faut toujours 2 à 3 ans pour que le succès d’une desserte puisse être établi avec certitude. À plus forte raison en cette période restreinte.
Il revient à De Lijn de répondre à la question concernant le comptage des voyageurs sur ses lignes, mais de son côté la STIB n’a rien observé de particulier concernant des modifications soudaines de comportement des voyageurs aux arrêts communs aux deux opérateurs.
Un MOU (Memorandum of Understanding) entre la RBC et la Région flamande sur plusieurs dossiers liés à la mobilité est en cours de discussion au sein de la RBC et avec la Région flamande; un volet concerne le transport public. Un accord spécifique sur les deux nouvelles lignes de tram interrégionales est aussi en cours d'élaboration. Un convention de collaboration visant à faciliter le développement du RER vélo a déjà été conclu avec succès au cours du premier semestre 2020. Au niveau administratif, plusieurs réunions ont déjà associé mon Administration et la Région flamande sur le développement des deux nouvelles lignes de tram; d'autres réunions sont encore programmées.