Logo Parlement Buxellois

Question écrite concernant la consommation d'énergie des organismes dont vous avez la tutelle.

de
Pierre Kompany
à
Alain Maron, ministre du gouvernement de la Région de Bruxelles-Capitale chargé de la transition climatique, de l'environnement, de l'énergie et de la démocratie participative (question n°434)

 
Date de réception: 18/08/2020 Date de publication: 19/10/2020
Législature: 19/24 Session: 19/20 Date de réponse: 28/09/2020
 
Date Intitulé de l'acte de Référence page
18/08/2020 Recevable p.m.
 
Question    Les enjeux climatiques sont devenus une priorité politique. À ce titre, la lutte contre les gaspillages d’énergie est d’une importance vitale. Elle l’est d’ailleurs non seulement d’un point de vue environnemental mais également d’un point de vue budgétaire, car les ressources énergétiques coutent de plus en plus cher et grèvent de manière croissante les budgets de fonctionnement des ménages, des entreprises, des administrations et des entités diverses. Dans ce contexte, je souhaiterais vous interroger sur les mesures prises par les différents organismes publics sur lesquels vous avez la tutelle pour réduire leur consommation d’énergie.

1. Quelles sont les mesures structurelles prises, durant l’année 2019, par chacun de ces organismes pour réduire la consommation :

a) d’électricité ;
b) de gaz ;
c) de mazout de chauffage, le cas échéant ;
d) d’eau ?

2. Quelle est la consommation de chacun de ces organismes, pour 2019, séparément en :

a) électricité ;
b) gaz ;
c) mazout de chauffage, le cas échéant ;
d) eau ?

3. Quel est le cout, pour chacun de ces organismes, en 2019, en :

a) électricité ;
b) gaz ;
c) mazout de chauffage, le cas échéant ;
d) eau.

4. Ces organismes ont-ils développé, durant le courant de l’année 2019, des programmes de production d’énergie propres, via panneaux solaires et/ou photovoltaïques et/ou tout autre moyen ? Ont-ils développé sur la même période des programmes d’isolation des lieux et bâtiments qu’ils occupent  ?
 
 
Réponse    1)

Agence Bruxelles Propreté

L’Agence Bruxelles-Propreté a mis en place les mesures suivantes :
a. En termes d’électricité : opérations de relampages, remplacements de spots HQI par des LED, placements de compteurs de passage dans le cadre du programme NRClick ;
b. En termes de gaz : audits énergétiques réalisés et programme d’action défini pour une réduction des consommations de chauffage ;
c. En termes de mazout de chauffage : Bruxelles-Propreté remplace ses installations de chauffage depuis plus de 10 ans. Elle ne dispose plus d’installation fonctionnant au mazout depuis de nombreuses années ;
d. En termes d’eau : la rénovation/construction de douches pour le personnel inclut la pose de pommeaux bas débit.

Bruxelles Environnement

Pour les bâtiments et équipements publics gérés par BE, l’ensemble est fourni en électricité 100 % verte.

Depuis 2013, Bruxelles Environnement réalise le Bilan Carbone® (scopes 1, 2 et 3) de l’ensemble de ses activités, y compris celles menées sur les sites externes (bâtiments, investissements, rénovations, aménagements de nouveaux parcs, véhicules, déchets, …). Cet exercice reprend des données aussi variées que les déplacements, les achats, les consommations énergétiques, etc.

Cet outil permet d’avoir une vision globale de l’ensemble des rejets dans l’air, que ce soit sous forme de gaz carbonique ou d’autres gaz à effet de serre.

Siège administratif

Depuis fin de l’année 2014, un système de management environnemental conforme au règlement EMAS a été mis en place.

Les données de l’année 2019 sont intégrées dans la déclaration 2020 et sont déjà validées par le vérificateur. La déclaration sera publiée dans les alentours du mois d’octobre 2020.

Bâtiments externes

BE s’est inscrit volontairement dans le projet PLAGE.

C’est dans le cadre de ce projet, les points faibles de quelques sites ont pu être identifiés. Tel que, par exemple, le site technique de Woluwe et le site du Jardin Massart à Auderghem qui représentent à eux deux 40% de la consommation des sites les plus énergivores.

Le site technique de Woluwe est équipé de compteurs intelligents via le projet NRClick, en partenariat avec SIBELGA. Grâce à ce logiciel, la régulation a pu être adaptée et la consommation réduite en remplaçant les vannes thermostatiques classiques par des vannes thermostatiques dites « institutionnelles » (dont le réglage ne peut être modifié sans contrôle).

Pour le jardin Massart, il a été fait appel à la centrale d’achat d’énergie Sibelga pour une étude concernant la rénovation de la chaufferie ainsi que toutes les tuyauteries et radiateurs du bâtiment B avec pour but d’optimiser la consommation d’énergie. Le bureau d’étude estime à 20% la diminution de la consommation de gaz suite aux travaux. Il y a également une prospection pour l’isolation de la toiture du bâtiment_B au jardin Massart ainsi que la pose de vitrage supplémentaire dans le respect du patrimoine classé. Cela permettra d’atteindre plus de 30% de réduction des consommations d’énergie. Sont aussi envisagées la rénovation et la reconstruction du bâtiment E et bâtiment F du jardin Massart via les standards passifs.

La gestion énergétique des autres sites les plus énergivores est inscrite dans le plan d’action pluriannuel.

Les écoresponsables de chacun des sites encodent chaque début de mois les relevés mensuels via la plateforme NRClick. Ces relevés sont analysés et suivis en continu au moyen de la plateforme de NRClick.
En ce qui concerne la consommation d’eau, le site technique de Woluwe est déjà équipé de compteurs intelligents.

Le prochain site qui sera équipé de compteurs intelligents est le jardin Massart bâtiments B ; E et F.

En ce qui concerne la consommation de mazout, après la conversion d’une serre chauffée vers une serre froide, il reste encore 5 installations de chauffage à mazout. Celles-ci seront remplacées par un système de chauffage alternatif lors de rénovations lourdes.

Port de Bruxelles

Le Port de Bruxelles a d’ores et déjà réalisé un travail important d’audit et d’objectivation de son empreinte énergétique et environnementale, notamment via la réalisation de son bilan carbone depuis 2017, renouvelé chaque année et, en conséquent, réalisé également en 2019. Chaque année, le Port de Bruxelles procède, sur base de ce bilan, à la compensation de ses émissions, lui permettant ainsi d’obtenir et de renouveler le Label CO2 neutre.

De manière complémentaire, ses efforts réalisés en matière de durabilisation de ses activités ont été récompensés par l’obtention du label Entreprises eco-dynamique trois étoiles le 26 mai 2019. Ce label fut accordé sur base d’une série d’actions menées par le Port dont, notamment, l’installation de lumières LED et de 130 panneaux photovoltaïques au siège social ; la transformation de son parc automobile en un parc entièrement électrique/hybride ; l’initiation d’un plan de biodiversité ; un travail permanent de rénovation – entre autres énergétique – de ses bâtiments ; le recyclage des déchets, …


2)

Agence Bruxelles Propreté

La consommation de l’Agence Bruxelles-Propreté pour 2019 est la suivante :
a. Électricité : 2514.3 MWh ;
b. Gaz : 4.630,3 MWh ;
c. Mazout de chauffage : N/A ;
d. Eau : 22.985,0 m³.

Bruxelles Environnement

  • Électricité 2019

Secteur

Consommation annuelle

Siège administratif

1.006.233 KWh

Sites externes

1.274.898 KWh

  • Gaz 2019

Année

Consommation annuelle

Siège administratif

247.816 KWh PCI

Sites externes

1.353.307 kWh PCI

  • Mazout 2019

Année

Consommation annuelle

Siège administratif

433 litres

(groupe de secours)

Sites externes

12.592 litres

  • Eau 2019

Année

Consommation annuelle

Siège administratif

3.388 m³

Sites externes

30.252 m³



Port de Bruxelles
a) électricité : 520.528 Kwh (électricité verte)
b) gaz : 672.318 Kwh PCi
c) mazout de chauffage : 0 Litres
d) eau : 871 m³.


3)

Agence Bruxelles Propreté

Le coût de la consommation de l’Agence Bruxelles-Propreté pour 2019 est réparti comme suit :
a. Électricité ; Eneco : 559.374,3 €
b. Gaz : Uniper : 67.417,3 €
c. Mazout de chauffage : N/A
d. Eau ; VIVAQUA : 206.723,4 €

Bruxelles Environnement

Secteur

Siège administratif

Sites externes

a. Électricité

156.778 €

250.442 €

b. Gaz

11.868 €

83.070 €

c. Mazout de chauffage

280 €

8.137 €

d. Eau

14.714 €

121.011 €



Port de Bruxelles

Les coûts à charge du Port de Bruxelles en 2019 sont les suivants :
a) Électricité : 384 330.11 €
b) Gaz : 106 177.54 €
c) Mazout : /
d) Eau : 51 498.14 €

4)

Agence Bruxelles Propreté

L’Agence Bruxelles-Propreté participe au programme SolarClick mis en place par Sibelga et IBGE. Dans ce cadre, deux toitures de bâtiments de l’Agence ont été équipées de panneaux solaires en 2019.

De plus, un des bâtiments de Bruxelles-Propreté est chauffé en majorité par le réseau de chaleur construit à l’initiative de la filiale Bruxelles-Energie.

Bruxelles Environnement

Tous les projets de construction de bâtiments en cours sont passifs ou basse énergie.

Dans le cadre du projet PLAGE, BE a l’intention d’améliorer la performance énergétique des anciens bâtiments, dans la mesure de ce qui sera autorisé, étant donné que la plupart de ces bâtiments se trouvent dans des sites classés au patrimoine.

Une analyse technique et de faisabilité pour le placement éventuel de panneaux photo-voltaïques sur le site technique de Woluwe a pu être réalisé en collaboration avec Sibelga via le projet SolarClick. Il en ressort que le site présente un potentiel estimé à 38 kWc (après travaux d’isolation de certaines toitures). Comme la rénovation du site technique de Woluwé est prévue dans le plan quinquennal d’investissement, le placement d’installations solaires sera intégré dans ce projet.

Port de Bruxelles

Le Port de Bruxelles a engagé il y a de cela déjà plusieurs années une approche visant à déployer le potentiel de production solaire photovoltaïque de ses bâtiments.

Ainsi, à l’heure actuelle, le Port possède en propre 4 installations photovoltaïques :

Emplacement

Mise en service

P max. (Wp)

Prod/an (KWh)

Siège social

24/8/2012

31 200

27 000

Capitainerie

23/4/2013

24 240

19 000

Ecluse Anderlecht

29/05/2020

10 850

10 801

Ecluse Molenbeek

En cours

29 760

29 778



Le Port entend prolonger cet effort et étudie constamment les possibilités de nouvelles implantations. Pour chaque bâtiment identifié, une étude de faisabilité doit être commandée dès lors que l’état objectif du bâtiment le permet.

Concernant l’isolation, les interventions réalisées de manière structurelle par le Port de Bruxelles en matière de rénovation et d’entretien de ses bâtiments intègrent, à toutes les étapes, les requis légaux et réglementaires en vigueur en matière de performance énergétique des bâtiments. Certaines interventions visent parfois exclusivement à l’amélioration de cette performance énergétique, telles que le lancement en 2020 d’un marché cadre visant à prolonger un marché spécifique déjà réalisé en 2019 et qui porte sur le remplacement de l’ensemble