Logo Parlement Buxellois

Question écrite concernant la consommation d'énergie des organismes dont vous avez la tutelle.

de
Pierre Kompany
à
Pascal Smet, secrétaire d'État à la Région de Bruxelles-Capitale, chargé de l'urbanisme et du patrimoine, des relations européennes et internationales, du commerce extérieur et de la lutte contre l'incendie et l'aide médicale urgente (question n°224)

 
Date de réception: 18/08/2020 Date de publication: 19/10/2020
Législature: 19/24 Session: 19/20 Date de réponse: 23/09/2020
 
Date Intitulé de l'acte de Référence page
18/08/2020 Recevable p.m.
 
Question    Les enjeux climatiques sont devenus une priorité politique. À ce titre, la lutte contre les gaspillages d’énergie est d’une importance vitale. Elle l’est d’ailleurs non seulement d’un point de vue environnemental mais également d’un point de vue budgétaire, car les ressources énergétiques coutent de plus en plus cher et grèvent de manière croissante les budgets de fonctionnement des ménages, des entreprises, des administrations et des entités diverses. Dans ce contexte, je souhaiterais vous interroger sur les mesures prises par les différents organismes publics sur lesquels vous avez la tutelle pour réduire leur consommation d’énergie.

1. Quelles sont les mesures structurelles prises, durant l’année 2019, par chacun de ces organismes pour réduire la consommation :

a) d’électricité ;
b) de gaz ;
c) de mazout de chauffage, le cas échéant ;
d) d’eau ?

2. Quelle est la consommation de chacun de ces organismes, pour 2019, séparément en :

a) électricité ;
b) gaz ;
c) mazout de chauffage, le cas échéant ;
d) eau ?

3. Quel est le cout, pour chacun de ces organismes, en 2019, en :

a) électricité ;
b) gaz ;
c) mazout de chauffage, le cas échéant ;
d) eau.

4. Ces organismes ont-ils développé, durant le courant de l’année 2019, des programmes de production d’énergie propres, via panneaux solaires et/ou photovoltaïques et/ou tout autre moyen ? Ont-ils développé sur la même période des programmes d’isolation des lieux et bâtiments qu’ils occupent  ?
 
 
Réponse    Urban.brussels est installé depuis maintenant presque deux ans dans l’immeuble ARCADIA, situé Mont des Arts, 10 -13 à 1000 Bruxelles.

Cet immeuble pris en location a été rénové préalablement à l’installation des services. À ce titre, une attention particulière a été accordée aux aspects environnementaux ; ceci a permis de limiter la consommation d’énergie à 137 kWh/m²/an ce qui correspond à une cotation B- en termes de certificat PEB (pour mémoire, la performance énergétique moyenne régionale est D).

Au cours de la rénovation récente (2018), des mesures très concrètes ont été mises en œuvre :
• Placement de détecteur de présence dans les bureaux (l’éclairage s’éteint après une certaine temporisation dès que le local est inoccupé) ;
• Placement d’horloges sur l’éclairage général permettant d’éteindre toutes les lumières le soir et le week-end.

Outre les récents travaux de rénovation en 2018, les mesures structurelles suivantes ont été prises en 2019:
a) d’électricité : relamping de l’éclairage général (recours à des tubes fournissant plus de lumens par watt et un meilleur rendu de couleurs). Le passage aux LED sera progressif, au fur et à mesure du remplacement des équipements existants et dans la limite des crédits disponibles.
b) de gaz : afin de réduire la consommation liée au chauffage, des capteurs ont été placés sur les fenêtres du bâtiment ; en cas d’ouverture de celles-ci, le thermostat se coupe empêchant ainsi que la pièce soit chauffée pour rien.
c) de mazout de chauffage, le cas échéant : sans objet
d) d’eau : afin d’éviter des fuites d’eau importantes au niveau des chasses et des robinets, un technicien passe régulièrement dans les installations afin de vérifier le fonctionnement des chasses et des robinets ; par ailleurs, un système de reporting des incidents permettant à tout agent constatant un problème de le signaler directement au département Facilities a été installé. Enfin, un poste important dans la consommation d’eau est le lavage des vestiges archéologique (objets trouvés dans le sol au cours des campagnes de fouilles). Une étude a donc été lancée pour concevoir un système de recirculation des eaux de lavage afin de limiter la consommation.

La consommation pour 2019:
a) électricité : 383,148 MWh (heures pleines) et 284,518 MWh (heures creuses) soit un total de 667,666 MWh
b) gaz : 695,156 MWh
c) mazout de chauffage : sans objet
d) eau : 5.026 m³

Le coût en 2019:
e) électricité : 80.413,73 €
f) gaz : 26.492,59 €
g) mazout de chauffage : sans objet
h) eau : 15.105,57 €

Vu la rénovation récente du bâtiment, les travaux d’isolation ont d’ores et déjà été effectués.

Toutefois, Urban.brussels s’inscrit dans le cadre du programme PLAGE (Plan Local d’Actions pour la Gestion Énergétique), piloté par Bruxelles Environnement et qui a pour but de réduire la consommation énergétique des bâtiments. Ils sont actuellement dans la phase d’identification (deadline : 31/12/2020) qui sera suivie par une phase de programmation (délai de 18 mois après la phase d’identification). Cette dernière phase comprend la réalisation du cadastre énergétique des bâtiments et la rédaction d’un programme d’actions.

C’est donc au cours de ladite phase que seront examinées la faisabilité et la mise en œuvre de programmes de production d’énergies propres (panneaux solaires / photovoltaïques/…) ou d’autres actions visant à réduire la consommation énergétique des bâtiments occupés par Urban.Brussels.


En ce qui concerne hub.brussels, uniquement au niveau de l’électricité des mesures structurelles ont été prises : un système de temporisation automatique des éclairages a été mis en place dans l’intégralité du bâtiment 110. Des bonnes pratiques, notamment par rapport à la sobriété numérique et l’extinction du matériel, sont disponibles notre site intranet.

L’ensemble des données de consommation sont récoltées par le gestionnaire désigné par citydev.brussels, à savoir, BNP Paribas Real Estate. Nous avons eu accès à ces données brutes pour les deux bâtiments contigus qui regroupent l’ensemble des lieux, en ce y compris, les espaces communs, innoviris.brussels et une dizaine d’autre locataires dans les bâtiments.

Pour le bâtiment UNO, citydev intègre annuellement les frais dans le prix de location tandis que pour le bâtiment DUO, nous recevons un relevé trimestriel reprenant via une clef de répartition (quotités) les frais qui nous sont imputés.

N’ayant pas encore reçu l’ensemble des consommations pour 2019, les données présentes dans ce document sont en partie extrapolées.

· Eau : 1593 m³
· Gaz : 1103 MWh
· Électricité : 1230 KW

Le coût en 2019 :
· Eau : 4.534 €
· Gaz : 47.483 €
· Électricité : 59.419 €

Le bâtiment ayant été rénové en 2014, aucun programme d’isolation n’a été réalisé en 2019.

Hub.brussels a participé au projet SOLARCLICK. La phase finale a eu lieu en décembre 2018 avec l’installation de 270 panneaux photovoltaïques sur le toit de bâtiment 110. Ceux-ci sont en fonction depuis janvier 2019.


En ce qui concerne les mesures structurelles pour le SIAMU :

Électricité : Le SIAMU remplace au fur et à mesure, sur l’ensemble des sites, les éclairages défectueux par des éclairages LED. Lorsque des rénovations sont réalisées, des détecteurs de présence sont placés aux endroits appropriés.

Gaz : En 2019, le SIAMU a fait réaliser des travaux dans les postes de l’UCL, de la VUB et de l’État‑major :
- Des nouvelles chaudières ont été installées dans le cadre du programme régional NRclick, qui a pour objectif d’améliorer l’efficacité énergétique des bâtiments.
- Des chaudières à condensation ont par ailleurs également été mises en place.

La production d’eau chaude sanitaire et l’eau de chauffage ont été séparées, permettant ainsi de mettre totalement à l’arrêt la partie pour le chauffage pendant la période estivale.
- Du calorifuge a été placé dans les chaufferies et au niveau de la distribution dans les bâtiments s’il en manquait afin de minimiser les pertes.
- Des circulateurs à débit variable ont été placés (débit en fonction de la saison).
- Un système de régulation avec accès à distance a été mis en place (adaptation de la température de l’eau de chauffage en fonction des conditions extérieures, introduction d’horaires d’occupation…).
- Placement de vannes thermostatiques (économie de 25 % pour UCL, 30 % pour VUB, 40 % pour l’Héliport).

Eau : Mesures prises lors de la rénovation des sanitaires (UCL et VUB) :
- Réducteur de pression dans les mélangeurs
- WC munis d’une chasse économique

Concernant la consommation :
- Électricité : 2779,135 MWh
- Gaz : 4 379,278 MWh
- Mazout de chauffage, le cas échéant : pas d’application
- Eau : 14.434 m³

Concernant les coûts :
- Électricité : 412.801,47 €
- Gaz : 254.178,04 €
- Mazout de chauffage, le cas échéant : pas d’application
- Eau : 58.628,08 €

Le SIAMU n’a pas placé de panneaux solaires/photovoltaïques (ou autre moyen) en 2019.
Par contre, la rénovation des toitures de l’UCL et de la VUB est programmée pour le dernier trimestre 2020 (avec isolation efficace), tout comme le remplacement d’une partie des châssis de l’UCL.