Logo Parlement Buxellois

Question écrite concernant la diversité au sein de l'organisme régional Bruxelles Prévention & Sécurité.

de
Nadia El Yousfi
à
Rudi Vervoort, ministre-président du gouvernement de la Région de Bruxelles-Capitale, chargé du développement territorial et de la rénovation urbaine, du tourisme, de la promotion de l'image de Bruxelles et du biculturel d'intérêt régional (question n°357)

 
Date de réception: 09/09/2020 Date de publication: 18/11/2020
Législature: 19/24 Session: 19/20 Date de réponse: 18/11/2020
 
Date Intitulé de l'acte de Référence page
29/09/2020 Recevable p.m.
 
Question    L’égalité des chances, serait d’après l’écrivain Denis Guedj, réservée à celles et ceux qui ont de la chance. Ce trait d’esprit imbibé d’ironie est malheureusement l’une des facettes de la réalité bruxelloise, et il nous invite à constamment questionner nos politiques favorisant la diversité. Je suis active sur ce dossier depuis déjà une quinzaine d’années, ayant conscience que la lutte contre les discriminations est une lutte qui ne connaitra malencontreusement jamais de fin, il nous faut néanmoins continuer à mener des politiques ambitieuses.

Les plans de diversité se suivent et les résultats ne peuvent pas encore nous inviter à nous installer dans une attitude jubilatoire et festive. Des pans entiers de notre société, ô combien riche et complexe, continuent à être touchés par cette bactérie qu’est le racisme. Ce constat est partagé dans de nombreuses entreprises bruxelloises.

Il existe des outils à notre disposition et l’ordonnance du 4 septembre 2008, relative à la lutte contre la discrimination et à l’égalité de traitement en matière d’emploi, fait partie de ces outils qu’il nous faut utiliser avant tout au sein de nos organismes régionaux. Nous savons que l’article 3 de cette ordonnance a également pour objectif de créer un cadre général pour promouvoir l’égalité des chances dans le cadre de la politique régionale de l’emploi, et que l’article 7 paragraphe premier, lui, interdit toute discrimination directe ou indirecte. Je m’interroge donc sur l’état des lieux au sein même de nos administrations, et particulièrement dans les strates les plus élevés de l’organigramme.

Mes questions sont les suivantes :

- Prévoyez-vous une nouvelle politique de recrutement dans cet organisme régional afin d’améliorer la diversité dans les postes à responsabilités ?
 
 
Réponse    Les procédures de sélection (statutaires, contractuelles ou spécifiques aux mandats), réalisées par Bruxelles Prévention & Sécurité, respectent les dispositions qui leur sont applicables à savoir l’AGRBC du 21 mars 2018 portant le statut administratif et pécuniaire des agents des organismes d'intérêt public de la Région Bruxelles-Capitale et l’AGRBC du 21 mars 2018 relatif à la situation administrative et pécuniaire des membres du personnel contractuel des organismes d'intérêt public de la Région de Bruxelles-Capitale.

Ces dispositions assurent une égalité de traitement entre tous les candidats par le biais de critères précis (critères de présélection, exhaustivité des compétences testées présentes dans l’appel à candidature,...).

Par ailleurs, toute personne impliquée dans une procédure de sélection est tenue de respecter un code de déontologie qui précise qu’il/elle est tenu(e) de « faire preuve d’objectivité et de neutralité et garantir ainsi un traitement équitable de tous les candidats, indépendamment de toute forme de partialité ou de discrimination. »

BPS ne dispose pas, à ce jour, d’outils de diagnostic en matière de diversité.