Logo Parlement Buxellois

Question écrite concernant l'adoption d'animaux durant la période des fêtes de fin d'année.

de
Dominique Dufourny
à
Bernard Clerfayt, ministre du gouvernement de la Région de Bruxelles-Capitale chargé de l'emploi et de la formation professionnelle, de la transition numérique, des pouvoirs locaux et du bien-être animal (question n°532)

 
Date de réception: 03/12/2020 Date de publication: 02/02/2021
Législature: 19/24 Session: 20/21 Date de réponse: 08/01/2021
 
Date Intitulé de l'acte de Référence page
15/12/2020 Recevable p.m.
 
Question    À Noël, certains cadeaux ne sont pas des jouets, ils ne s'échangent pas et ne se rangent pas au fond d'une armoire. Par contre, quelques semaines après les fêtes, ils se retrouvent trop souvent dans nos refuges animaliers.

En effet, durant les fêtes de fin d'année, offrir un animal est malheureusement encore une chose courante. Trop de personnes oublient qu'offrir un animal, c'est imposer une responsabilité pendant plusieurs années. En effet, un chien vit en moyenne 15 ans et un chat, 18 ans. Durant ces années, ces animaux demandent des devoirs quotidiens et des dépenses récurrentes (vétérinaire, stérilisation, nourriture, etc.). Adopter un animal doit donc être une décision mûrement réfléchie.

Même si les mentalités des adoptants commencent à évoluer, les animaux offerts sur un coup de tête et abandonnés quelques mois plus tard sont encore bien trop nombreux.

Dès lors, Monsieur le Ministre, je souhaiterais aborder avec vous les éléments suivants :

1. Est-ce-que des campagnes de prévention afin d’éviter ce phénomène ont déjà vu le jour précédemment ?

2. A quelques jours des fêtes de fin d’année, une telle campagne est-elle prévue cette année ?

 
 
Réponse    Afin de protéger les futurs propriétaires d'animaux de compagnie contre les achats impulsifs, la campagne "Un animal de compagnie est un membre supplémentaire de la famille - réfléchissez avant de vous engager" a été organisée en 2017. Les dépliants de cette campagne sont toujours offerts lors d'événements publics par le Département Bien-être animal de Bruxelles Environnement.

En 2019, la législation relative à la publicité en vue de la commercialisation des animaux a également été renforcée, en vertu de laquelle toute offre d'un animal doit être accompagnée de la mention : "Un animal est un être vivant doué de sensibilité et pas un jouet. L'achat ou l'adoption d'un animal se fait en pleine conscience des responsabilités qui incombent à son nouveau propriétaire. L'abandon ou la négligence d'un animal constitue une infraction susceptible de poursuites pénales ou administratives."

L'objectif est de sensibiliser les acheteurs et les adoptants potentiels à la responsabilité qu'implique l'achat d'un animal et de prévenir les achats impulsifs.

Cette année, aucune campagne de sensibilisation n’a été menée en vue des fêtes de fin d’année.