Logo Parlement Buxellois

Question écrite concernant les abris pour les animaux de pâturage.

de
Dominique Dufourny
à
Bernard Clerfayt, ministre du gouvernement de la Région de Bruxelles-Capitale chargé de l'emploi et de la formation professionnelle, de la transition numérique, des pouvoirs locaux et du bien-être animal (question n°572)

 
Date de réception: 17/12/2020 Date de publication: 10/03/2021
Législature: 19/24 Session: 20/21 Date de réponse: 04/02/2021
 
Date Intitulé de l'acte de Référence page
12/01/2021 Recevable p.m.
 
Question    En Région flamande, une enquête a été ouverte afin de déterminer une plantation adéquate comme abri pour les animaux gardés à l’extérieur. En effet, en cas de conditions météorologique extrêmes, cela peut leur provoquer un stress thermique.

En Région bruxelloise, il y a moins de pâturage qu’au sein de nos deux Régions voisines. Toutefois, il est important que les propriétaires fournissent un logement en fonction de la nature, des besoins physiologiques et éthologiques, de l’état de santé et du degré de développement, d’adaptation ou de domestication de l’animal.

Enfin, l’article 4 de loi relative à la protection et au bien-être des animaux du 14 août 1986 dispose que les animaux doivent être protégés contre les intempéries.

Dès lors, je souhaiterais aborder avec vous les éléments suivants :

1. Quel est l’état actuel de la recherche sur les possibilités d’implantation comme refuge pour les animaux gardés à l’extérieur ?

2. Qui mène cette recherche ? Dans quelle direction va-t-elle ?

3. Les herbivores, mis en pâturage au sein de plusieurs sites régionaux (Parc Roi Baudouin, Parc de la Héronnière, Scheutbos) par Bruxelles Environnement, disposent-ils d’un abri de protection en cas de chaleur et/ou de froid extrême ?

4. D’autres expérimentations ont-elles été piloté par Bruxelles Environnement depuis 2018? Dans l’affirmative, quelles sont-elles ?
 
 
Réponse    Questions 1 et 2

Il n’existe actuellement aucune recherche sur ce point.


Question 3

Tous les espaces verts ne comportent pas d’abri pour les animaux. Cependant la loi du 14 août 1986 relative à la protection et au bien-être des animaux impose expressément la présence d’un abri pour les équidés uniquement (art. 4, §2/1). Les équidés détenus sur les terrains régionaux disposent de box.

Le Département Bien-être animal de Bruxelles Environnement dispose de la liste de tous les espaces verts gérés par la région sur lesquels sont détenus des animaux et a pour projet de faire un rapport sur les conditions de détention de tous les animaux afin d’examiner si des améliorations en termes d’hébergement ou de soins devraient être faites.

Cependant, les animaux comme les moutons ou les bovins supportent bien les basses températures. Des arbres, arbustes et haies peuvent permettre de fournir un abri suffisant pour ce type d’animaux. C’est également le cas en période de fortes chaleurs.


Question 4

Non.