Logo Parlement Buxellois

Question écrite concernant les ascenseurs dans les stations de la STIB.

de
Aurélie Czekalski
à
Elke Van den Brandt, ministre du gouvernement de la Région de Bruxelles-Capitale, chargée de la mobilité, des travaux publics et de la sécurité routière (question n°778)

Matière(s):
 
Date de réception: 28/01/2021 Date de publication: 23/03/2021
Législature: 19/24 Session: 20/21 Date de réponse: 08/03/2021
 
Date Intitulé de l'acte de Référence page
16/02/2021 Recevable p.m.
 
Question    Nous avons eu l’occasion d’aborder à plusieurs reprises l’accessibilité des PMR aux stations et au matériel roulant de la STIB.

Un point crucial pour eux pour y accéder, c’est la disponibilité des ascenseurs. Aujourd’hui, on peut avoir cette information en direct via le site internet et l’application de la STIB.

Permettez-moi de vous poser les questions suivantes :

· Combien d’ascenseurs sont accessibles aux PMR dans les stations de la STIB ?
· Combien de fois ces ascenseurs sont tombés en panne en 2020 ?
· Quelles en sont les raisons principales ?
· Dans quelle station les ascenseurs tombent-ils le plus en panne ?
· Dans quelle station les ascenseurs tombent-ils le moins en panne ?
· Quelles sont les procédures en cas d’ascenseur en panne ? Dans quels délais interviennent des techniciens ?
· Quel est le délai moyen pour réparer un ascenseur ?
· Les ascenseurs sont-ils victimes d’incivilités ? Si oui, quel ordre ?
 
 
Réponse    139 ascenseurs équipent le réseau de la STIB aujourd’hui.
En 2020 le département technique en charge des ascenseurs a recensé 1.864 avaries et mises hors service, toutes causes confondues.
Les causes principales des avaries et mises hors service sont les suivantes :

· Vandalismes-incivilités : bris de vitres, transports des charges trop lourdes pour différents commerces présents en stations, détérioration de circuits électriques et pièces mécaniques dues à des incivilités
· Pannes techniques
· Travaux en stations qui impliquent l’arrêt de l’ascenseur
· Infiltrations d’eaux de pluies

Les stations dans lesquelles il y a le plus de pannes sont Clemenceau, La Roue, De Brouckère et Botanique.

La STIB est également en charge des ascenseurs situés entre la place Poelaert et les Marolles. Ces ascenseurs font également partie des équipements qui tombent le plus souvent en panne.
Par contre, les stations Crainhem, Vandervelde, Hankar, Pavis Saint-Gilles, Delta sont les moins sujettes à des soucis techniques.
Le parc d’ascenseurs est relié à un réseau informatique grâce auquel un dispatching est instantanément informé en cas d’anomalie.
L’agent dispatcheur active à distance la caméra installée dans la cabine afin d’évaluer le degré de gravité de la panne.
Pour un défaut bénin (par exemple des détritus sur le seuil de porte), le dispatcher demande l’intervention d’agents multimodaux présents en station.
Pour un défaut grave (par exemple une panne technique ou la présence des personnes bloquées en cabine), le dispatcheur crée une demande d’intervention qui est immédiatement envoyée à la firme chargée de la maintenance et du dépannage.
Le contrat de maintenance impose aux firmes un délai d’intervention d’une heure après réception de la demande.
La STIB n’a pas de statistiques sur le délai moyen de réparation. Le délai de réparation est très variable et lié à la nature de la panne. Il est très bref si l’intervention peut se limiter à une remise en marche après défaut mais peut être beaucoup plus long si la panne impose un démontage ou la commande de pièce de rechange.
Comme on le voit dans les principales causes d’avarie, les ascenseurs sont en effet la cible de nombreuses incivilités ou d’actes de vandalisme : bris de vitres, graffitis, dégâts causés par le transport de charges lourdes, déchets divers sont les incivilités ou actes de vandalisme les plus fréquents.