Logo Parlement Buxellois

Question écrite concernant les problèmes que rencontrent les fonctionnaires régionaux dans le quartier entre le tour Iris et la gare du Nord.

de
Dominiek Lootens-Stael
à
Sven Gatz, ministre du gouvernement de la Région de Bruxelles-Capitale, chargé des finances, du budget, de la fonction publique, de la promotion du multilinguisme et de l'image de Bruxelles (question n°297)

 
Date de réception: 19/03/2021 Date de publication: 23/04/2021
Législature: 19/24 Session: 20/21 Date de réponse: 23/04/2021
 
Date Intitulé de l'acte de Référence page
29/03/2021 Recevable p.m.
 
Question    La plupart services de la Région de Bruxelles-Capitale ont récemment déménagé dans l’immeuble appelé « Iris Tower ». Début novembre, le ministre-président a déclaré à la presse qu’il était ravi de ce bâtiment ultramoderne aux performances énergétiques remarquables.

Le ministre de la fonction publique a quant à lui exprimé l’espoir que : « Dans les années à venir, ce gratte-ciel deviendra un lieu de rencontre pour de nombreux employés et citoyens et une nouvelle icône dans le ciel de Bruxelles. »

Ces dernières semaines, nous avons reçu plusieurs plaintes de fonctionnaires qui ne sont pas très heureux de ce déménagement. Ils sont certes satisfaits du bâtiment, mais les problèmes qu’ils rencontrent sur le chemin de leur lieu de travail font de ce déménagement une expérience extrêmement négative pour beaucoup d’entre eux.

Sur le chemin de la gare ou d’un arrêt de transport public, ils sont la cible d’agressions verbales, et ce sont surtout les femmes qui en sont victimes. L’agression est souvent de nature sexuelle, et les femmes sont menacées d’attouchements.

Heureusement, ces derniers mois, les agressions verbales et le harcèlement sexuel dans l’espace public ont fait l’objet d’une grande attention. La presse a régulièrement dénoncé un certain nombre de cas d’agressions sexuelles, notamment dans le parc du Cinquantenaire, ce qui a donné lieu à plusieurs initiatives visant à renforcer la surveillance par les services de sécurité.

Mais les problèmes de la gare du Nord sont également connus depuis longtemps, et il est incompréhensible que les services administratifs régionaux s’installent dans un quartier à la réputation aussi douteuse en matière de sécurité sans qu’on n’y ait rien changé au préalable.

Cette situation est intenable et il est temps d’y procéder à un « grand nettoyage » afin que les gens puissent se déplacer librement et en toute sécurité.
En tant qu’employeur, vous avez l’obligation de veiller à ce que vos employés puissent venir travailler en toute sécurité et sans crainte. Actuellement, le télétravail est encore la règle et un nombre peut-être plus restreint de fonctionnaires souffre de cette situation, mais c’est précisément la raison pour laquelle il est important que vous agissiez pour vos fonctionnaires et que vous demandiez instamment aux autorités compétentes de trouver une solution de fond à ce problème de sécurité et de qualité de vie.

Mes questions sont les suivantes :

- Les services de santé ou les représentants du personnel ont-ils déjà porté ces situations fâcheuses à votre connaissance ?
- Quelles mesures ont déjà été prises afin de résoudre ces problèmes, qui ont un impact direct sur l’ambiance de travail et le bien-être au travail ?
- Quelles mesures concrètes prendrez-vous à l’avenir afin que les autorités compétentes prennent les mesures nécessaires pour rendre le quartier agréable et sûr ?
 
 
Réponse    Le Service Public Régional de Bruxelles met au centre de ses préoccupations la sécurité et le bien-être des fonctionnaires à travers plusieurs plans d’action :

L’accompagnement des agents :
Les services internes de bien-être et de prévention et sécurité sont à l’écoute des agent·e·s qui le souhaitent et participent au renforcement des mesures nécessaires au bien-être dans l’objectif constant d’une amélioration des conditions de travail.


La collaboration avec les entités locales :
Afin d’assurer une collaboration toujours plus étroite, des rencontres sont planifiées avec les communes de Saint-Josse-Ten-Noode et de Schaerbeek mais aussi avec les relais locaux tels que le bureau de police ou les associations.

L’évolution du quartier :
L’ambition pour le quartier Brabant – Nord – Saint-Lazare est de se revitaliser et de créer du lien avec le centre-ville. Les actions concrètes pour redynamiser son périmètre se reflètent aujourd’hui dans les différents projets mis sur les rails grâce au
Contrat de rénovation urbaine « CRU 2 Brabant – Nord – Saint Lazare » dans lequel s’inscrit le déménagement des administrations du SPRB.

Le projet devrait arriver à terme en 2025 en donnant naissance à des projets d’espace public, de logements, de cohésion sociale et de revitalisation économique tout en renforçant la sécurité aux abords de voies ferroviaires, aux pieds de tunnels et de voiries importantes empruntées par les navetteur·rice·s et habitant·e·s quotidiennement.

A court terme, le projet Plan lumière sera à l’étude au second trimestre 2021. Nous sommes directement impliqués dans ce projet avec Bruxelles Mobilité à la coordination.