Logo Parlement Buxellois

Question écrite concernant les chômeurs temporaires

de
Gilles Verstraeten
à
Bernard Clerfayt, ministre du gouvernement de la Région de Bruxelles-Capitale chargé de l'emploi et de la formation professionnelle, de la transition numérique, des pouvoirs locaux et du bien-être animal (question n°642)

 
Date de réception: 05/03/2021 Date de publication: 06/05/2021
Législature: 19/24 Session: 20/21 Date de réponse: 05/05/2021
 
Date Intitulé de l'acte de Référence page
01/04/2021 Recevable p.m.
 
Question    Un premier courrier a été envoyé aux fédérations de secteur le 4 janvier. C’est dans une deuxième et une troisième phase seulement qu’un courrier sera envoyé d’abord aux employeurs et ensuite aux travailleurs mis au chômage temporaire, avec une offre de formations spécifiques au secteur et des offres d’emploi temporaires comme sur « Je prends soin de Bruxelles ». En principe, la mesure fédérale de chômage temporaire prend fin le 31 mars, mais elle peut encore être prolongée.

En ce qui concerne les chômeurs temporaires :

1. Comment les fédérations de secteur ont-elles réagi au courrier concernant les chômeurs temporaires qui leur a été envoyé ?
2. La deuxième phase a-t-elle commencé, et un courrier a-t-il donc déjà été envoyé aux employeurs pour leur proposer des formations spécifiques au secteur et des offres d’emplois temporaires ?
a. Dans l’affirmative, quelle a été la réponse ?
b. Dans la négative, quand le courrier sera-t-il envoyé ?
3. La troisième phase a-t-elle déjà commencé et un courrier a-t-il été envoyé aux chômeurs temporaires ?
a. Dans l’affirmative, certains chômeurs temporaires ont-ils déjà commencé une formation ou accepté un emploi temporaire ?
i. De quels formations ou emplois s’agit-il ?
ii. Avez-vous des informations (âge, sexe, secteur d’activité de la personne en question, etc.) sur ces chômeurs temporaires ?
b. Dans la négative, quand le courrier sera-t-il envoyé ?
 
 
Réponse    Je me permets de préciser en préambule que le 12 février 2021 le Gouvernement Fédéral a décidé de prolonger la mesure d’aide permettant l’application d’une procédure de chômage temporaire simplifiée pour tous les employeurs et travailleurs (ouvriers et employés) jusqu’au 30/06/2021 inclus. Par conséquent, l'intégralité du chômage temporaire dû au coronavirus pouvait à nouveau, à partir du 01/10/2020, être considéré comme du chômage temporaire pour ‘force majeure corona’, peu importe que l’employeur soit reconnu ou pas comme particulièrement touché par la crise ou qu’il appartienne ou pas à un secteur particulièrement touché.
Actiris n’a pas reçu aucune réaction de la part des fédérations sectorielles concernant la lettre envoyée sur les chômeurs temporaires.

Mi-janvier, Actiris a envoyé un courrier à 10.321 employeurs belges dont 6.858 Entreprises Bruxelloises. Actiris a reçu peu de réactions en retour. Les appels reçus concernaient l’offre de formation. Les employeurs ont été dirigés vers Bruxelles Formation et le VDAB pour tout renseignement complémentaire.
Précisons que les chômeurs temporaires ne sont pas obligés de s'inscrire auprès d'Actiris mais Actiris peut les joindre via les données obtenues mensuellement via l’ONem/BCSS. Un premier envoi postal a eu lieu entre le 15 et le 19 février (21.731 courriers).


Toutes les formations en ligne de Bruxelles Formation et du VDAB Bruxelles leur sont accessibles. Les chômeurs temporaires n'ont par contre pas accès à la formation en présentiel de Bruxelles Formation. L'offre du VDAB donne accès à des formations générales en présentiel ainsi qu'à des formations professionnelles (BIS - CIP en français).

Actiris a envoyé un second courrier à 5.242 travailleurs en chômage temporaire nouvellement apparus dans les statistiques et n’ayant pas encore reçu un courrier entre le 21 et le 26 avril.

Les chèques langues et les chèques TIC sont également accessibles aux chômeurs temporaires ainsi que l'accompagnement dans la création de son emploi par des Partenaires.

De juillet à décembre 2020, 230 travailleurs en chômage temporaire ont été formés auprès de Bruxelles Formation.

Le VDAB n’est pas en mesure de fournir de tels chiffres vu que les personnes en chômage temporaire qui habitent à Bruxelles s’inscrivent librement pour suivre une formation et ne peuvent être identifiés distinctement.

Les données concernant les types de formation et domaines d’activités ne sont pas encore monitorées pour les travailleurs en chômage temporaire. Les analyses pour de tels développements sont en cours.

Actiris a demandé auprès des instances BCSS et l’Onem de pouvoir disposer des données telles sexe, adresse mail, GSM… Actiris reçoit uniquement les données nécessaires à l’envoi de courriers (nom, prénom et adresse).