Logo Parlement Buxellois

Question écrite concernant l'appel d'urgence des secteurs du tourisme et de l'hôtellerie bruxellois.

de
Emin Özkara
à
Barbara Trachte, secrétaire d'État à la Région de Bruxelles-Capitale, en charge de la transition économique et de la recherche scientifique (question n°430)

Matière(s):
 
Date de réception: 30/06/2021 Date de publication: 21/09/2021
Législature: 19/24 Session: 20/21 Date de réponse: 17/09/2021
 
Date Intitulé de l'acte de Référence page
16/07/2021 Recevable p.m.
 
Question    Vous n'ignorez pas la situation catastrophique dans laquelle se retrouvent les secteurs du tourisme et de l'hôtellerie suite à cette crise de la Covid-19 qui s'éternise.

En Belgique, le nombre de nuitées dans les hébergements touristiques s'élevait à 851552 en mars 2021. Par rapport à mars 2019, cela représente une diminution de 70% du nombre de nuitées.

En Région de Bruxelles-Capitale, 65688 nuitées ont été enregistrées en mars 2021. Cela représente une baisse de 89% par rapport à mars 2019 et à une baisse de 62% par rapport à mars 2020. (1)

Ce 30 juin 2021, afin de compléter mon information, je souhaiterais vous poser les questions suivantes concernant les secteurs du tourisme et de l'hôtellerie bruxellois :

  1. Confirmez-vous cette baisse des nuitées de 89% en Région de Bruxelles-Capitale par rapport à mars 2019 rapportée par STATBEL ? Des nuances ou précisions sont-elles à apporter à ce chiffre ? Si oui, lesquelles ?

  2. Combien d'hébergements touristiques, hôtels, auberges de jeunesse,… sont recensés en Région de Bruxelles-Capitale, ventilation des données par type de logement ?

  3. Combien d'hébergements touristiques, hôtels, auberges de jeunesse,… sont fermés à cause de la crise sanitaire de la Covid-19 et depuis combien de mois, ventilation des données par durée de fermeture ?

  4. Actuellement, quel est le taux d'occupation des hôtels bruxellois ?

  5. Au regard de ces chiffres et de cette énorme baisse des nuitées, quelles sont les mesures à l'étude par votre cabinet et votre administration pour renflouer les trésories, empêcher des faillites qui risquent de survenir prochainement et attirer des touristes dans notre si belle et diversifiée ville-Région de Bruxelles-Capitale ?

  6. En ce qui concerne le nombre des nuitées pour les mois à venir, des projections ont-elles été réalisées par vos services ? Si oui, succinctement quels en sont les principaux résultats et chiffres estimés ?

 

1 STATBEL, "70% moins de nuitées en mars 2021 par rapport à mars 2019", https://statbel.fgov.be/fr/themes/entreprises/horeca-tourisme-et-hotellerie , consulté le 29 juin 2021.

 

 
 
Réponse    En ce qui concerne la baisse des nuitées en Région de Bruxelles-Capitale, le nombre d’hébergements touristiques, hôtels, auberges de jeunesse recensés en Région bruxelloise, le nombre de fermetures et le taux d’occupation des hôtels bruxellois, je vous renvoie vers le Ministre-Président Rudi Vervoort, en charge du Tourisme.

En ce qui concerne les aides économiques, les entreprises du secteur hôtelier peuvent bénéficier de l’ensemble des mesures de prêts et d’accompagnement décidées par le Gouvernement depuis le début de la crise et présentées sur le site du 1819.

Des primes spécifiques pour le secteur ont également été mises en place. L’ensemble des conditions et modalités sont précisées dans les arrêtés publiés au Moniteur Belge.

- Arrêté du Gouvernement de la Région de Bruxelles-Capitale du 26 octobre 2020 relatif à une aide aux hôtels et appart-hôtels dans le cadre de la crise sanitaire du Covid-19. Cette aide a consisté en une prime de 1.100 euros par unité de logement (à savoir une chambre d’hôtel ou tout espace d'un hébergement touristique dans lequel un ou plusieurs touristes peuvent séjourner), avec un maximum de 200.000 euros par hôtel ou appart-hôtel et de maximum 800.000 euros par bénéficiaire.
- Arrêté du Gouvernement de la Région de Bruxelles-Capitale du 21 juin 2021 relatif à une aide aux entreprises du secteur des hébergements touristiques dans le cadre de la crise sanitaire du COVID-19. L'aide a consisté en une prime par unité d'établissement active dans la Région (entre 12.500 EUR et 62.500 EUR selon le nombre d’équivalents temps-plein).
Par ailleurs, une nouvelle prime à destination des hébergements touristiques a été adoptée en première lecture le 27 août 2021. Des précisions quant à ses modalités ont été données en débat d’actualité lors de la Commission des affaires économiques du 08 septembre 2021.

En ce qui concerne les mesures fiscales, je vous invite à interroger mon collègue Sven Gatz en charge des finances et du budget.