Logo Parlement Buxellois

Question écrite concernant les panneaux de téléjalonnement.

de
Els Rochette
à
Elke Van den Brandt, ministre du gouvernement de la Région de Bruxelles-Capitale, chargée de la mobilité, des travaux publics et de la sécurité routière (question n°979)

 
Date de réception: 07/07/2021 Date de publication: 21/09/2021
Législature: 19/24 Session: 20/21 Date de réponse: 17/09/2021
 
Date Intitulé de l'acte de Référence page
09/08/2021 Recevable p.m.
 
Question    Grâce au téléjalonnement au moyen de panneaux de signalisation fixes ou électroniques en voirie, les conducteurs peuvent voir immédiatement quels sont les parkings à proximité et quelle direction ils doivent prendre. Les panneaux statiques indiquent la direction des parkings à proximité. Les panneaux dynamiques ajoutent des informations en temps réel sur le nombre de places libres dans ce parking.


Les parkings publics du centre de Bruxelles (dans le pentagone) sont inclus dans le système de téléjalonnement. Le système téléjalonnement pour les parkings de transit (Park & Ride) de la Région est en cours de développement.

Il existe également une application. Sur le site web de parking.brussels, je vois que l'application parking.brussels propose 58 grands parkings, soit 24.000 emplacements, "et ce chiffre doit encore augmenter".

En ce moment, beaucoup de panneaux de téléjalonnement sont en panne. Parking.brussels est chargé de la maintenance.

Mes questions sont les suivantes :

  • Combien de panneaux de téléjalonnement sont-ils en panne ? Que représente ce nombre par rapport au total ? Depuis combien de temps les panneaux sont-ils en panne ? Quel est le calendrier de réparation des panneaux ? Quand fonctionneront-ils tous comme il se doit ?

  • Tous les parkings ne sont pas encore inclus dans le système de téléjalonnement. Quel est votre planning ? Quels parkings allez-vous ajouter et quand ? Quels sont les obstacles à l'entrée dans le système ? Que faites-vous pour y remédier ?

  • Il existe également une application. Comment évolue le nombre de parkings/emplacements figurant dans l'application ? Merci de fournir les chiffres de 2019, 2020 et 2021.

  • Comment évolue le nombre d'utilisateurs de l'application ? Merci de donner les chiffres de 2019, 2020 et 2021. Ce chiffre est-il conforme aux prévisions ? Dans la négative, comment corrigez-vous et combien d'utilisateurs visez-vous ? Combien d'utilisateurs de l'application habitent-ils en Région de Bruxelles-Capitale, combien habitent-ils ailleurs ? Merci de donner également une ventilation m/f/x.

  • Quels sont les projets ultérieurs pour l'application parking.brussels en termes d'options supplémentaires ? L'application a besoin d’une mise à jour. Cette mise à jour aura-t-elle lieu, et quand ? Quelle promotion allez-vous en faire ?

 
 
Réponse    · Nous croyons à l’efficacité d’un système de téléjalonnement. C’est surtout pour les visiteurs, tant les touristes que les voyageurs d’affaires, que le téléjalonnement est une solution connue et rassurante pour trouver une place de stationnement. Ce système requiert d’une part un entretien sans faille (les informations doivent être pertinentes et fiables) et d’autre part, que l’ensemble des exploitants de parkings participent au système, ce qui n’est pas encore le cas à l’heure actuelle. Nous y revenons ci-dessous.
· Au 16/8/21, 5 panneaux nécessitent une intervention, une intervention est planifiée pour 3 autres panneaux et 11 panneaux ont été retirés ou déconnectés pour cause de chantier. Cela représente 19 panneaux sur les 50 installés sur le territoire régional.
· Le délai d’intervention est dépendant des autorisations Osiris, dont la délivrance est très variable. Il faut parfois attendre plusieurs mois, en fonction de la localisation et du type de chantier demandé.
· Les parkings du Pentagone et situés sur la petite ceinture avec plus de 150 places et équipés d’un système de comptage des places ont été intégrés au système, à l’exception des parkings gérés par Interparking. Cette société refuse d’intégrer le système régional de téléjalonnement. Des contacts sont pris régulièrement afin de convaincre Interparking de participer au système de téléjallonnement mais la position de cette société reste inchangée. Il y a une exception, le parking Loi qui est propriété de la Région et exploité par Interparking et dont il a été exigé lors du renouvellement de la concession qu’il soit intégré au système de téléjalonnement.
· Il n’y a actuellement pas de position par rapport à l’intégration de parkings disposant de moins de 150 places et ne disposant pas d’un système de comptage de places en temps réel.
· Les chiffres repris sur le site de parking.brussels ainsi que les parkings repris sur l’application n’ont quasi pas évolué depuis la mise en service de l’application. Les quelques nouveaux parkings publics qui ont été créés ont été intégrés au fur et à mesure sur l’application et dans le système de téléjalonnement. Il y a donc 60 parkings intégrés au système, pour un total d’environ 24.500 places.
· Les données de téléchargements : l’application a été téléchargée 24.000 fois avec environ 13.000 appareils Android et 11.000 appareils iOS.
· parking.brussels a décidé de ne pas prolonger les investissements dans l’application dans la mesure où celle-ci ne rencontre pas les besoins des usagers et n’offre pas les données en temps réel.
· Par ailleurs, les fonctionnalités actuelles de l’application ne rencontrent pas les besoins des usagers et les développements nécessaires représentent une somme importante.
L’objectif est donc de collaborer avec Bruxelles Mobilité et les autres acteurs de la mobilité bruxelloise dans le cadre du projet de MaaS (Mobility as a service) régional et d’intégrer directement les données des parkings dans ce système complet. De cette manière, l’investissement ne serait réalisé qu’une seule fois et les données seraient rassemblées dans un seul outil de planification des déplacements en RBC.