Logo Parlement Buxellois

Question écrite concernant le contraste et la lisibilité des sites internet communaux et régionaux.

de
Emin Özkara
à
Bernard Clerfayt, ministre du gouvernement de la Région de Bruxelles-Capitale chargé de l'emploi et de la formation professionnelle, de la transition numérique, des pouvoirs locaux et du bien-être animal (question n°803)

 
Date de réception: 13/09/2021 Date de publication: 16/11/2021
Législature: 19/24 Session: 20/21 Date de réponse: 26/10/2021
 
Date Intitulé de l'acte de Référence page
01/10/2021 Recevable p.m.
 
Question   

Lors du développement de sites internet ou d'applications, le choix des couleurs et des contrastes est important. En effet, tout le monde ne distingue pas les couleurs de la même façon. Certains utilisateurs peuvent être daltoniens, d’autres peuvent être malvoyants. D’autres encore peuvent se trouver dans différents environnements ou situations qui rendent la perception des couleurs et des contrastes complexes, etc. Il y a bien évidemment beaucoup d'éléments à prendre en compte pour rendre un site accessible, mais les couleurs et le contraste sont des éléments importants pour la lisibilité.

Par exemple, en matière de contraste, les dernières recommandations WCAG 2.1 indiquent que le texte et le fond doivent avoir un rapport de contraste minimum de 4,5:1 pour un texte de taille normale, et de 3,0:1 pour du grand texte (à partir de 18pt ou 14pt en gras) 1,2.

Je tiens à rappeler que depuis le 23 septembre 2020, tous les sites internet du secteur public doivent être accessibles aux personnes en situation de handicap, même les plus anciens. Or, ce n’est toujours pas le cas. Certains sites internet publics communaux/régionaux ne respectent pas les dernières recommandations WCAG 2.1 et certaines des sections de ces sites sont illisibles ( voir ici pour un exemple : https://tinyurl.com/3jmyv2ht )

Je souhaiterais vous poser les questions suivantes :

  1. À la date du 31 août 2021, tous les sites internet communaux et régionaux respectent-ils les recommandations WCAG 2.1 pour le contraste ? Si non, leur mise à niveau est-elle prévue ? Quelles sont la ou les recommandations ou normes implémentées ?

  2. Quelles sont les mesures actuellement mises en œuvre pour remédier aux problèmes de contraste existant sur les sites internet communaux et régionaux ?

  3. Des plaintes concernant la lisibilité et/ou le contraste de sites communaux ou régionaux ont-elles été enregistrées par des administrations ? Si oui, combien, à propos de quel(s) site(s) internet et dans quelles administrations ?

1 https://www.w3.org/TR/WCAG21/#contrast-minimum , consulté le 13 septembre 2021.

2 https://www.anysurfer.be/fr/documentation/articles/detail/contraste , consulté le 13 septembre 2021.

 
 
Réponse    1/
Le CIRB travaille avec l’asbl  AnySurfer  pour la certification du même nom pour les sites régionaux dont il a la gestion. Ce label se base sur la norme d’accessibilité WCAG 2.1 et prend en compte les recommandations pour le contraste.
Les sites web gérés par le CIRB, be.brussels, smartcity.brussels, Fix My Street sont certifiés « AnySurfer ».
Les sites cirb.brussels, datastore.brussels, Editoria, MyPermit, IRISbox sont en cours de certification avec un travail d’adaptation sur base de recommandations données par l’asbl Anysurfer suite à des audits.
Concernant easy.brussels et IT-CO, tous les sites du SPRB ont été conçus ou modifiés pour qu’ils respectent les normes en vigueur en termes d’accessibilité et de contrastes.


Tous les nouveaux sites mis en ligne respectent eux aussi les mêmes normes.

La charte graphique du SPRB a été adaptée pour qu’elle prenne en compte les contrastes minimums acceptés. Les couleurs emblématiques des administrations ont été modifiées pour que le SPRB soit en règle avec la directive.

Suite à un audit du site web easy.brussels réalisé par AnySurfer, le site a été adapté et est désormais conforme à la norme WCAG 2.1.
Les recommandations mises en oeuvre portaient sur une augmentation du contraste entre le texte et l’arrière-fond de plusieurs éléments du site (menus, boutons, messages d’erreur, etc.).



2/
Voir réponse à la question 1 : audits par « AnySurfer » à la demande du CIRB.

De plus, via un marché lancé par le SPRB et equal.brussels sur la labélisation des sites via « AnySurfer », les administrations régionales ont l’opportunité de faire auditer leurs sites par rapport à la norme d’accessibilité WCAG 2.1.


easy.brussels mène actuellement, en collaboration avec le CIRB et les directions IT-CO et Communication du SPRB, un projet de mise en œuvre d’une stratégie web régionale harmonisée.

L’objectif est de rendre le paysage web des services publics bruxellois plus accessible et compréhensible pour les usagers, et de faciliter leur recherche d’informations sur des administrations ou des procédures.

Dans le cadre de ce projet, les nombreux sites web existant actuellement à travers les institutions bruxelloises seront remplacés par un plus petit nombre de sites. Ces nouveaux sites répondront à la norme WCAG 2.1, y compris au niveau du contraste.

Chaque projet ou chaque site a été audité par AnySurfer à ce propos.


3/
A ce jour, ni le CIRB ni Bruxelles ConnectIT n’ont reçu de plainte concernant la lisibilité et le contraste de leurs sites.