Logo Parlement Buxellois

Question écrite concernant le dernier bilan énergétique de la Région de Bruxelles-Capitale

de
Emin Özkara
à
Alain Maron, ministre du gouvernement de la Région de Bruxelles-Capitale chargé de la transition climatique, de l'environnement, de l'énergie et de la démocratie participative (question n°954)

 
Date de réception: 14/10/2021 Date de publication: 13/12/2021
Législature: 19/24 Session: 21/22 Date de réponse: 23/11/2021
 
Date Intitulé de l'acte de Référence page
21/10/2021 Recevable p.m.
 
Question    En octobre 2020, je vous questionnais au sujet du dernier bilan énergétique de la Région de Bruxelles-Capitale (RBC),

voir ici : http://www.parlement.brussels/weblex-quest-det/?moncode=148722&base=1&taal=fr

Je souhaiterais vous poser les questions suivantes :

  1. Quelle a été la consommation d’énergie annuelle (en GWh) en RBC (dernier BEN validé disponible)??

  2. Quelle a été la quantité annuelle (en ktCO2 eq et en?%) de GES émis en RBC (dernier inventaire d’émissions de gaz à effet de serre dans sa version définitive disponible) ? Quels sont les secteurs qui sont responsables de ces émissions de GES??

  3. Une augmentation des émissions de GES en RBC a-t-elle été constatée?depuis ma précédente question parlementaire écrite d’octobre 2020 concernant le bilan énergétique de la RBC ? Si oui, quels sont les secteurs responsables de cette augmentation??

 
 
Réponse    1)
En 2019 (dernier BEN validé disponible), la consommation finale totale d’énergie de la RBC s’élevait à 18.891,27 GWh.
2)
Selon l’inventaire 2021 des émissions de gaz à effet de serre de la Région du 15 avril 2021, qui couvre la période 1990-2019, le total des émissions de gaz à effet de serre en RBC s’élevait à 3.501 kt CO2eq en 2019.
Les secteurs qui contribuent le plus à ces émissions sont la combustion dans les bâtiments résidentiels et tertiaires (principalement pour le chauffage), et le transport routier. Le détail de la répartition sectorielle des émissions est repris ci-dessous :


3)
Le total des émissions de GES de la RBC a enregistré une baisse de 4% en 2019 par rapport à 2018. Cette évolution est liée à une diminution significative des émissions liées à la combustion dans les bâtiments résidentiels (-9%), des émissions liées au transport routier (-6%) et des émissions liées à l’utilisation de gaz fluorés (-7%).


Entre ces deux années, la baisse des émissions dans le secteur résidentiel s’explique en grande partie par des besoins en chauffage plus faibles, liés notamment à un hiver comparativement plus doux en 2019 par rapport à 2018. Pour le transport routier, la réduction significative (-6%) est principalement liée à l’évolution des ventes de carburant au niveau belge et à la répartition entre les 3 Régions. L’impact spécifique de l’évolution de la mobilité et de la composition du parc de véhicules n’est en effet que de -0.4% entre 2018 et 2019. La baisse des émissions liées à l’utilisation de gaz fluorés provient d’une baisse des consommations pour la réfrigération industrielle et commerciale.



On constate d’autre part une augmentation des émissions issues de la combustion dans les bâtiments tertiaires (+4%) et des émissions du secteur de la production d’électricité et chaleur (+10%).

Le détail des évolutions entre 2018 et 2019 est repris ci-dessous :