Logo Parlement Buxellois

Question écrite concernant l’état des lieux du paysage entrepreneurial dans la Région bruxelloise

de
Christophe De Beukelaer
à
Barbara Trachte, Secrétaire d'État à la Région de Bruxelles-Capitale, en charge de la Transition économique et de la Recherche scientifique (question n°805)

 
Date de réception: 06/02/2024 Date de publication: 28/03/2024
Législature: 19/24 Session: 23/24 Date de réponse: 28/03/2024
 
Date Intitulé de l'acte de Référence page
13/02/2024 Recevable Bureau élargi du Parlement
28/03/2024 Annexe à la réponse p.m. Annexe
 
Question    Alors que la Flandre (+3,4 %) et la Wallonie (+2,7%) ont contribué à la progression des créations d’entreprises en Belgique du 1er mai 2022 au 30 avril 2023, selon le baromètre des entreprises de la Fédération du notariat (Fednot), je m’inquiète de voir que Bruxelles-Capitale est la seule Région en baisse sur cette période (-0,7 %) par rapport à l’année précédente.

À ce titre, je souhaiterais obtenir des informations concernant l'état des entreprises dans la Région bruxelloise au cours des trois dernières années.

  • Pouvez-vous fournir le nombre d'entreprises créées par année pour les trois dernières années ?

  • Pouvez-vous également nous informer du nombre d'entreprises ayant fait faillite chaque année au cours de la même période ?

  • Pouvez-vous nous transmettre les données sur le nombre d'entreprises ayant emménagé et/ou s’étant relocalisées dans la Région bruxelloise par année au cours des trois dernières années ?

  • En outre, pourriez-vous préciser le nombre d'entreprises ayant quitté la Région bruxelloise par année au cours de cette même période ? Plus particulièrement, combien d'entreprises ont déménagé et/ou se sont délocalisées vers la Flandre, la Wallonie, d'autres pays de l'UE et des pays hors de l’UE ?

 
 
Réponse    Les chiffres de la Fédération du Notariat, que vous mentionnez, ne concernent que les sociétés (personnes morales), pas les indépendants.

Les chiffres dont nous disposons viennent de Statbel. Sur cette base, un monitoring mensuel de la démographie des entreprises et des faillites en Région de Bruxelles-Capitale est effectué par hub.brussels.

Voici le nombre d’entreprises
créées en Région bruxelloise, selon Statbel :
- En 2021 : 11.471
- En 2022 : 12.445
- En 2023 : 11.964
- En janvier 2024 : 1.750 (soit +29% par rapport à janvier 2023, mois durant lequel 1.354 entreprises ont été créées).

Si on prend l'ensemble les primo-assujettissements à la TVA sur la période du 1er mai 2022 au 30 avril 2023, il y a bien une baisse de 6,7% selon Statbel. Celle-ci reste toutefois inférieure à celle des autres régions (-9% pour la Flandre, -10,2% pour la Wallonie).

De plus, il faut noter que certains changements administratifs liés à l'assujettissement TVA, obligatoire à partir du 1er janvier 2022 pour les actes non thérapeutiques, peuvent avoir artificiellement gonflé les chiffres de 2022, et donc baissé ceux de 2023.

Voici le nombre d’entreprises qui ont fait
faillite en Région bruxelloise, selon Statbel :
- En 2021 : 1.332
- En 2022 : 1.776
- En 2023 : 1.679

Voici le
nombre total d’entreprises en Région bruxelloise, selon Statbel :
- En 2021 : 115.541
- En 2022 : 118.286
- En 2023 : 119.084
- En janvier 2024 : 119.706

On constate que le nombre total d’entreprises ne cesse d’augmenter. En résumé, entre 2019 et 2022, il y a eu une augmentation de 6.7% du nombre global d’entreprises à Bruxelles, et ce malgré les crises. Entre 2012 et 2022, il y a eu une augmentation de 35,4% du nombre global d’entreprises à Bruxelles.

Voici les données concernant les
émigrations d’entreprises en Région bruxelloise :
- En 2021 : 3.119
- En 2022 : 3.001
- En 2023 : 3.662

Voici les données concernant les
immigrations d’entreprises en Région bruxelloise :
- En 2021 : 2.103
- En 2022 : 2.064
- En 2023 : 2.811

La ventilation des migrations d’entreprises par Région, selon Statbel, se trouve en
annexe. Statbel ne publie des données sur les migrations qu’entre les trois Régions de la Belgique, et n’intègre donc pas les migrations de/vers l’étranger. À ce propos, je vous invite à interroger ma collègue, la Secrétaire d’Etat Ans Persoons.

On constate que le déficit migratoire est en baisse par rapport aux années précédentes (-9.2% entre 2023 et 2022, et -16.2% entre 2023 et 2021).

Il est important de contextualiser les chiffres concernant les migrations des entreprises : il y a toujours eu plus d’entreprises qui quittent Bruxelles que d’entreprises qui arrivent de Flandre et de Wallonie. C’est le propre d’une Région-Capitale qui constitue un vivier de création d’entreprises qui, potentiellement, grandissent et cherchent un espace plus en phase avec le développement de leurs activités. Elles déménagent donc en périphérie. En déménageant, rappelons que ces entreprises font rayonner le dynamisme entrepreneurial bruxellois sur le reste de l’économie du pays.

Cette augmentation est probablement due à un boom post-Covid et un « effet de rattrapage ».
Il s’agit des données mensuelles cumulées car les données annuelles ne sont pas encore disponibles.
Il s’agit des données mensuelles cumulées car les données annuelles ne sont pas encore disponibles.
Il s’agit des données mensuelles cumulées car les données annuelles ne sont pas encore disponibles.