Logo Parlement Buxellois

Question écrite concernant la consommation d'énergie des organismes régionaux et des administrations publiques relevant de vos compétences ou de votre tutelle ministérielle.

de
Emin Özkara
à
Alain Maron, ministre du gouvernement de la Région de Bruxelles-Capitale chargé de la transition climatique, de l'environnement, de l'énergie et de la démocratie participative (question n°739)

Matière(s):
 
Date de réception: 11/02/2021 Date de publication: 07/05/2021
Législature: 19/24 Session: 20/21 Date de réponse: 07/05/2021
 
Date Intitulé de l'acte de Référence page
01/04/2021 Recevable p.m.
 
Question    Pour CHACUN/E des organismes régionaux/administrations publiques qui relèvent de vos compétences ou de votre tutelle ministérielle, je souhaiterais donc vous poser les questions suivantes :

Pour l’année 2020,

1. Quelles mesures ont été prises afin de réduire la consommation :
a) d’électricité ?
b) de gaz ?
c) de mazout de chauffage ?
d) d’eau ?

2. Quelle était la consommation en :
a) électricité ? 
b) gaz ?
c) mazout de chauffage ?
d) eau ?

3. Quel est le coût en :
a) électricité ?
b) gaz ? 
c) mazout de chauffage ? 
d) eau ? 

4. L’organisme/administration a-t-il/elle développé des solutions pour une énergie plus propre (solaire, éolienne, biomasse…) ?
a) si oui, quel est le budget alloué à leur développement et leur entretien ?
b) si non, pourquoi ?

5. L’organisme/administration a-t-il/elle développé des programmes d’isolation des lieux et bâtiments ?
a) si oui, lesquels ? Quel en est le coût ?
b) si non, pourquoi ?
 
 
Réponse   

1)       

Bruxelles Environnement

Bruxelles Environnement gère un parc immobilier de près de 200 bâtiments. Ceux-ci ont un lien direct ou indirect avec l’exercice des compétences de l’Institution, surtout avec la gestion des espaces verts et de la Forêt. Il s’agit majoritairement de bâtiments utilitaires et techniques et de maisons de service. Bruxelles Environnement gère également les équipements techniques dans les espaces verts (éclairage et fontaines).

Pour les bâtiments et équipements publics gérés par BE, l’ensemble est fourni en électricité 100 % verte.

Depuis 2013, Bruxelles Environnement réalise le Bilan Carbone® (scopes 1, 2 et 3) de l’ensemble de ses activités, y compris celles menées sur les sites externes (bâtiments, investissements, rénovations, aménagements de nouveaux parcs, véhicules, déchets, …). Cet exercice reprend des données aussi variées que les déplacements, les achats, les consommations énergétiques, etc.

Cet outil permet à BE d’avoir une vision globale de l’ensemble des rejets dans l’air, que ce soit sous forme de gaz carbonique ou d’autres gaz à effet de serre.

 

Siège administratif

Depuis l’installation de BE dans le bâtiment à Tour & Taxis, fin de l’année 2014, un système de management environnemental conforme au règlement EMAS a été mis en place.

Les données des années 2020 et 2021 seront intégrées dans la déclaration 2022.

Pour l’électricité, les équipements présents dans les bâtiments sont des équipements récents de classe énergétique élevée. A ce niveau, BE n’a pas beaucoup de marge de manœuvre.

Pour le gaz, une optimisation de la commande de la chaudière doit permettre de favoriser la production de chaleur via la géothermie ce qui doit engendrer une baisse de la consommation de gaz.

Pour le mazout, le seul équipement qui fonctionne au mazout de chauffage est le groupe électrogène utile en cas de coupure de courant. Les consommations qu’il engendre sont exceptionnelles. Elles ne font pas l’objet de mesures particulières.

Pour l’eau, une installation d’épuration et de recyclage des eaux grises et pluviales était présente dans le bâtiment mais hors service pour des raisons techniques depuis plus d’un an. Celle-ci a depuis lors été remise en service.

 

Bâtiments externes

BE s’est inscrit volontairement dans le projet PLAGE.

C’est dans le cadre de ce projet que BE a identifié 14 sites qui seront soumis au PLAGE. La prochaine étape est la phase de programmation.

Cinq bâtiments ont déjà fait l’objet d’un certificat de performance énergétique.

Le site technique de Woluwe et le site du Jardin Massart à Auderghem représentent à eux deux 40% de la consommation des sites les plus énergivores.

Ces deux sites sont équipés de compteurs intelligents via le projet NRClick, en partenariat avec SIBELGA. Grâce à ce logiciel, BE a pu adapter la régulation et réduire sa consommation.

Pour le jardin Massart, BE a effectué une rénovation complète de la chaufferie dans le but d’optimiser la consommation d’énergie.

BE estime une diminution de 20% de la consommation de gaz suite aux travaux.

La gestion énergétique des autres sites les plus énergivores est inscrite dans le plan d’action pluriannuel.

Les écoresponsables de chacun des sites encodent chaque début de mois les relevés mensuels via la plateforme NRClick. Ces relevés sont analysés et suivi en continu au moyen de la plateforme de NRClick.

 

 

En ce qui concerne la consommation d’eau, le site technique de Woluwe et le jardin Massart sont équipés de compteurs intelligents.

Une action d’inventorisation des installations (citernes d’eau de pluie) disponibles sur les sites gérés par BE pour identifier les situations où un volume d’eau pluviale peut être stocké et/ou doit être évacué et retenu sur la parcelle est en cours.

En ce qui concerne la consommation de mazout, après la conversion d‘une serre chauffée vers une serre froide, il reste encore cinq installations de chauffage à mazout. Celles-ci seront remplacées par un système de chauffage alternatif lors de rénovations lourdes.

 

 

Vivaqua

Voir réponse à la question 4.

 

SBGE

Néant.

 

Port de Bruxelles

a)      Electricité

Depuis 2009, toutes les lampes fluorescentes, les lampes ordinaires, les spots et autres dans les bâtiments utilisés par le Port ont été systématiquement remplacés par des types de lampes plus respectueuses de l'environnement, comme les lampes à basse consommation, et maintenant principalement les lampes LED. En 2020, les tubes fluorescents obsolètes des clients dans la zone TIR ont été remplacés par des lampes LED.

En outre, des campagnes de sensibilisation sont menées auprès du personnel pour réduire la consommation par des gestes simples - éteindre l'écran d'un ordinateur en quittant le bureau, éteindre les lumières pendant la journée.

 

b) Gaz

Une reprogrammation complète des systèmes de chauffage a été effectuée de 2013 à 2015. En outre, le Port a toujours conclu des contrats d'entretien pour assurer le bon fonctionnement du parc de chauffage. C'est en effet la meilleure garantie pour des installations respectueuses de l'environnement et d'une longue durée de vie.

 

Depuis le 1er janvier 2020, le Port de Bruxelles utilise le cahier des charges relatif à la maintenance développé dans le cadre de la centrale d'achat NRClick de Sibelga, afin de pouvoir suivre plus efficacement les réglages.

En 2020, le Port de Bruxelles a remplacé les châssis du bâtiment principal de son siège social par des fenêtres isolantes de dernière génération.

Enfin, un programme complet de rénovation énergétique de la Capitainerie est en cours. Sur base des conclusions d’un audit énergétique réalisé au préalable, un chantier impliquant le renouvellement des châssis ainsi que l’isolation de l’ensemble de l’enveloppe extérieur est en cours de préparation.

 

c) Mazout

Pas d’application.

 

d) Eau

Depuis quelques années, le Port dispose partout de lavabos économes en eau.

 

Agence Bruxelles Propreté

Concernant l’ABP en 2020 :

a)      Opérations de relampages, remplacements de spots HQI par des LED.

Placements de compteurs de passage dans le cadre du programme NRClick.

 

b)      Un Audit énergétique a été réalisé et un programme d’action défini pour une réduction des consommations de chauffage.

 

c)       L’Agence a remplacé ses installations de chauffage au mazout depuis plus de 10 ans. Elle ne dispose donc plus d’installation fonctionnant au mazout.

 

d)      La rénovation/construction de douches pour le personnel avec le remplacement de pommeaux à bas débit.

 

Brugel

Courant 2020, il convient de rappeler que le télétravail a été fortement appliqué au sein de Brugel. Ce télétravail aura probablement un (faible) impact sur les consommations d’eau et d’électricité pour l’année 2020. Brugel mentionne toutefois que certaines mesures pragmatiques ont été prises : débranchement temporaire du frigo, …

 

2)

Bruxelles Environnement

·        Electricité 2020

Secteur

Consommation annuelle

Siège administratif

788.489 KWh

Sites externes

936.450 KWh

·         Gaz 2020

Année

Consommation annuelle

Siège administratif

186.802 Kwh PCI

Sites externes

1.176.685 Kwh PCI

·         Mazout 2020

Année

Consommation annuelle

Siège administratif

400 litres

(groupe de secours)

Sites externes

12.000 litres

·         Eau 2020

Année

Consommation annuelle

Siège administratif

1.065 m³

Sites externes

34.831 m³

 

Vivaqua

a)      73,3 GWh

b)      3,2 GWh

c)       108.000 litres

d)      14.500 m³

 

SBGE

a)      16 827 047 kWh (année 2020 pas encore clôturée)

b)      sans objet

c)       19 271 L (année 2020 pas encore clôturée)

d)      18 455 m³ (année 2020 pas encore clôturée)

 

Port de Bruxelles

a)

1.           consommation BT (basse tension) : kWh 152.060

2.           consommation HT (haute tension) : kWh 328.110

3.           total = kWh 480.170

b) 43.590,62 m³

c) pas d’application

d) 869 m³

 

Agence Bruxelles Propreté

a) 2.237 MWh

b) 4.171 MWh

c) Nihil

d) Non disponible (en cours d’actualisation)

 

Brugel

Pour les parties privatives :

Il convient de rappeler que les différents relevés d’index sont effectués une fois par année et ne correspondent pas à une année civile.

 

Pour ce qui concerne l’électricité, Brugel dispose d’un compteur propre. Entre le 15/04/2019 et le 12/05/2020 la consommation s’élevait à 33.409 kWh (33.759 kWh pour la période antérieure). La consommation est donc globalement stable.

 

Pour les parties communes :

Brugel ne dispose pas de l’information précise concernant sa propre consommation d’eau ni sa propre consommation d’énergie. En effet, Brugel est locataire d’un espace de bureaux dans un immeuble (plusieurs étages subdivisés en plusieurs plateaux) qui ne dispose pas de sous compteur pour l’eau, ni de calorimètre ou système alternatif pour le chauffage. Les charges liées à l’eau et au mazout/gaz sont facturées sur base des quotités en mètre carré (kWh/mètre carré pour le mazout ou mètre cube par mètre carré pour l’eau).

Pour l’eau, on pourrait avoir une estimation grossière de la consommation de Brugel en divisant le total des factures payées par Brugel par le prix moyen d’un mètre cube d’eau. Pour ce qui concerne le mazout, l’estimation est plus délicate (prix achat mazout de la copropriété, rendement chaudière, …).

 

Total 2020

 

Eau

45,72

m3

Energie - Electricité

48.958,88

kWh

Energie - mazout

79.079,16

l

3)

Bruxelles environnement

Secteur

Siège administratif

Sites externes

a.    Electricité

118.819€

59.780€

b.    Gaz

8.458 €

49.219€

c.     Mazout de chauffage

133€

4.003€

d.    Eau

4.166€

139.326€

 

Vivaqua

a) 8,4 M€

b) 113.366 €

c)128.031 €

d) 37.214 €

 

SBGE

a) KEUR 1 622 (année 2020 pas encore clôturée)

b) sans objet

c)  KEUR 6 (année 2020 pas encore clôturée)

d) KEUR 44 (année 2020 pas encore clôturée)

 

Port de Bruxelles

a)

1.       consommation BT (basse tension) : 47.160€

2.       consommation HT (haute tension) : 47.259€

3.       total = 94.419€

b) 22.500 €

c) pas d’application

d) 3.892,36 €

 

Agence Bruxelles Propreté

a) Electricité : 374.898,44€

b) Gaz : 141.085,44€

c) Nihil

d) Eau : 156.371,02€

 

Brugel

 

Total TVAC

Eau

359,10

Energie - Electricité

6999,03

Energie - Electricité - taxe

120,31

Total Electricité

7119,34

Energie - mazout

3152,08

 

 

Pour la partie privative, le montant annuel correspondant à la facture d’électricité (Octa+) s’élève à +/- 1750 €/an TVAC.

 

Pour ce qui concerne les consommations liées aux charges communes et individualisées au prorata des quotités, voici les montants facturés par Cofinimmo :

 

 

Total TVAC en €

Eau

359,10

Energie - Electricité

6402,21

Energie - Electricité - taxe

110,70

Total Electricité

6512,91

Energie - Gaz

596,82

Energie - Gaz - Taxe

9,61

Total Gaz

606,43

Energie - mazout

3152,08

 

4)

Bruxelles Environnement

Tous les projets de construction de bâtiments en cours sont passifs ou basse énergie.

Le siège administratif est équipé en base d’une installation de panneaux photovoltaïques. L’exploitation de cette installation est reprise dans le montant du loyer.

 

Dans le projet PLAGE, BE a l’intention d’améliorer la performance énergétique des anciens bâtiments, dans la mesure de ce qui sera autorisé, étant donné que la plupart de ces bâtiments se trouvent dans des sites classés au patrimoine.

 

Vivaqua

Le plan stratégique VIVAnext 2019-2024 fixe un objectif d’indépendance énergétique de 10 % pour 2024 (autoproduction annuelle / consommation annuelle).

Dans ce cadre, une cartographie des consommations ainsi que du potentiel d’autoproduction a été réalisée en 2018-2019. Sur cette base, un marché public a été attribué en septembre 2020 afin d’établir une stratégie énergétique à long terme.

 

Cette stratégique comprend 3 volets : l’optimisation de la consommation énergétique, un plan de production de 7 GWh/an d’énergie verte ainsi que l’étude du financement de ces investissements. La stratégie, établie en 2021, listera les projets d’autoproduction en fonction de leur pertinence.

 

En 2020, VIVAQUA a installé 68 kWc de panneaux photovoltaïques sur la toiture de sa nouvelle usine à coques, située rue de Birmingham à Anderlecht.

 

En outre, et à titre d’exemple supplémentaire, en 2020 VIVAQUA a procédé au remplacement progressif de ses anciennes photocopieuses (N/B) et imprimantes réseaux (couleurs) par de nouvelles photocopieuses qui combinent les 2 fonctionnalités.

 

SBGE

En 2020, la SBGE a mis en service une installation de chauffage via pompe à chaleur de son bâtiment administratif à la Station d’épuration de Bruxelles-Sud. Cette installation est couplée à une unité photovoltaïque d’une puissance de 13kWc. Le budget de cette installation est de 45k€ HTVA. Elle permet d’économiser environ 17.750 kWh par an.

Port de Bruxelles

Le Port recourt également aux énergies renouvelables en achetant de l’électricité ‘verte’ depuis 2011 et avec clause d’origine garantie depuis 2014 et a placé un champ de panneaux photovoltaïques sur les toitures de ses bâtiments.

•    les toitures du centre TIR : 13.800 m² de panneaux installés en 2012, soit 3.920 panneaux ; avec une production annuelle de 970 MWh (réinjectés dans le réseau électrique),

•    le bâtiment P(ex-Pavan) : 5.820 m² de panneaux (soit 1.214 panneaux) avec une production annuelle de 264,64 MWh (usage local et surplus réinjecté dans le réseau),

•    le siège social du Port : 213 m² de panneaux (soit 130 panneaux) avec une production annuelle de 27 MWh (usage local et surplus réinjecté dans le réseau),

•    la capitainerie : 167 m² de panneaux (soit 101 panneaux) avec une production annuelle de 19,8 MWh (usage local et surplus réinjecté dans le réseau).

•    La toiture du Village des Matériaux sera équipée en 2018 de 1.366 panneaux représentant une production annuelle de 356 MWh (usage local).

•    142 panneaux ont été installés sur les toitures des deux écluses et l’équipement de celle du terminal à passagers est actuellement en cours.

 

Agence Bruxelles Propreté

L’ARP participe au programme SolarClick mis en place par Sibelga et l’IBGE.

 

Deux toitures ont été équipées de panneaux solaires (l’une en 2018, l’autre en 2019) :

-          Avenue du Port 138 :148 kWc (exprimé en kilowatt-crête, puissance nominale de l’installation solaire, càd dans des conditions normales d’ensoleillement)

-          Quai de Heembeek 9 : 174 kWc.

De plus, un de ses bâtiments situé Avenue de Vilvoorde 82 à Neder-Over-Heembeek est chauffé en majorité par le réseau de chaleur construit à l’initiative de sa filiale Bruxelles-Energie (incinérateur).

L’entretien de ces installations n’est pas pris en charge financièrement par Bruxelles-Propreté.

 

Brugel

Brugel est locataire d’un plateau de bureau dans un immeuble de 10 étages géré par une société immobilière belge cotée en bourse et ne dispose dès lors pas de possibilité de développer de telles solutions.

 

5)

 

Bruxelles Environnement

Le siège administratif a été conçu et construit avec une enveloppe performante, celle d’un bâtiment passif. L’administration est locataire et ne connaît pas le montant des travaux, ni la part concernant l’isolation de l’enveloppe.

 

Une analyse technique et de faisabilité pour le placement éventuel de panneaux photo-voltaïques sur le site technique de Woluwe a pu être réalisée en collaboration avec Sibelga via le projet SolarClick. Il en ressort que le site présente un potentiel estimé à 38 kWc (après travaux d’isolation de certaines toitures). Comme la rénovation du site technique de Woluwé est prévue dans le plan quinquennal d’investissement, le placement d’installations solaires sera intégré dans ce projet.

 

Vivaqua

Sur base d’un état des lieux - en cours - de son patrimoine immobilier, VIVAQUA compte mener des actions qui permettront de diminuer les consommations énergétiques (isolation, réparation, etc.).

 

SBGE

La SBGE a démoli et reconstruit son bâtiment administratif à la Station Sud afin de répondre au PEB 2017. Le coût de la démolition/reconstruction s’élève à 2.7M€ HTVA.

Port de Bruxelles

Le Port a adopté le 29 mars 2021 un Programme efficacité énergétique qui liste, sur base des conclusions du bilan carbone réalisé annuellement depuis 2014 mais aussi sur base des audits énergétiques réalisés préalablement par le Port relatifs aux bâtiments qu’il occupe, l’ensemble des mesures et actions qui seront réalisées dans les années à venir (horizon 2025) afin de permettre au Port de Bruxelles d’intensifier encore ses efforts en vue d’une réduction durable de ses émissions de CO2. Pour rappel, l’ensemble des travaux réalisés et mesures mises en œuvre jusqu’à aujourd’hui ont permis au Port de réduire ses émissions de 27% par rapport à 2014. Les différentes missions listées dans ce programme relèvent, d’une part, d’une simple adaptation des missions récurrentes d’entretien et de rénovation menées par le Port et n’impliquent donc pas, en soi, de surcoût spécifique, d’autres part, de la conduite de missions nouvelles dont le chiffrage n’est à ce stade par pertinent dans la mesure où elles s’intégreront dans la conduite de chantiers plus larges. Leur budgétisation précise sera réalisée dans le cadre du montage des différents projets à venir.

 

Agence Bruxelles Propreté

Non.

 

Brugel

Cfr réponses question 4.