Logo Parlement Buxellois

Question écrite concernant l’alimentation durable dans les cantines des administrations

de
Thomas Naessens
à
Alain Maron, ministre du gouvernement de la Région de Bruxelles-Capitale chargé de la transition climatique, de l'environnement, de l'énergie et de la démocratie participative (question n°1152)

 
Date de réception: 20/06/2022 Date de publication: 05/08/2022
Législature: 19/24 Session: 21/22 Date de réponse: 26/07/2022
 
Date Intitulé de l'acte de Référence page
22/06/2022 Recevable Bureau élargi du Parlement
 
Question    Chaque année, en Région de Bruxelles-Capitale, des dizaines de millions de repas sont servis dans les cantines d’entreprises et les cantines publiques. La première stratégie Good Food, adoptée en 2016 par la Région pour remettre l’alimentation au cœur de la dynamique urbaine, identifie ces cantines comme « un levier considérable de la transition du système alimentaire et une opportunité économique pour les professionnels du secteur ».1

Les administrations doivent assurer un rôle d’exemple en termes de durabilité. En 2022, il me semblerait logique que toutes les cantines des administrations proposent des repas durables et de qualité (meilleur équilibre de l’assiette, plus d’alternatives aux protéines animales, plus de produits de saison et locaux, plus de produits bio, etc.) ou soient en cours de transition.

En 2020, la stratégie Good Food a fait l’objet d’une évaluation et la stratégie Good Food 2.0 a été approuvée par le Gouvernement en juin 2022.

J’en profite donc, Monsieur le Ministre, pour vous poser les questions suivantes:

  • Pouvez-vous m’indiquer combien y a-t-il, en unité et en pourcentage, de cantines labellisées “good food” dans les administrations d’une part et dans les entreprises d’autre part ? Quel volume de repas ces cantines représentent-elles ?

  • Pouvez-vous m’indiquer combien y a-t-il, en unité et en pourcentage, de cantines dans les administrations et d’entreprises qui proposent un repas végétarien par semaine ? Quel volume ces repas représentent-ils ?

  • Pouvez-vous m’indiquer combien y a-t-il, en unité et en pourcentage, d’administrations qui incluent des critères Good Food dans leurs marchés publics relatifs à la gestion de leur cantine ? Quel volume de repas ces cantines représentent-elles ?

  • Quels sont les moyens et leviers que vous mobilisez pour favoriser la Good Food dans les cantines des administrations et d’entreprises ?

1Stratégie vers un système alimentaire plus durable, 23/12/2015, p.47

 
 
Réponse    1)
Selon les chiffres de l’Agence fédérale pour la sécurité de la chaîne alimentaire (AFSCA), le nombre total de cantines à Bruxelles est de 1657, ce qui représentent approximativement 176.940 repas par jour. L’administration de Bruxelles Environnement ne dispose pas de base de données indiquant le nombre de cantines par groupe-cible « administration » et « entreprises ».

La Région de Bruxelles-Capitale compte 80 cantines labélisées Good Food depuis le lancement du label en 2017 ce qui représente 26.645 repas par jour soit 15% du volume total de repas quotidiens servis dans ces cantines en région bruxelloises. Parmi ces 80 cantines :
- 12 sont des cantines d’administrations et servent au total 9.020 repas par jour soit 34% du volume total des repas servis dans des cantines labélisées Good Food.
- 9 sont des entreprises et servent 5.750 repas par jour soit 22% du volume total des repas servis dans des cantines labélisées God Food.

2)
Une enquête réalisée en 2020, par l’institut SONECOM, sur les cantines enregistrées à l’AFSCA, a permis de montrer que concernant l’intégration de menus végétariens ceux-ci sont proposés de manière générale dans 61 % des cantines bruxelloises. Les catégories de cantines de la base de données ne permet pas d’identifier spécifiquement les cantines publiques ou celles des entreprises. L’étude montre cependant que 58 % des cantines des maison des repos/hopitaux proposent des repas végétariens régulièrement. Ce chiffre est de 57% pour les crèches, 67 % pour les écoles et 56% des cantines dans la cétégories « autres » dans laquelle se trouvent les entreprises.

En parallèle à l’étude, un questionnaire a été envoyé aux acheteurs publiques en 2020 afin de compléter l’étude. Le questionnaire a permis de montrer que 76% des cantines publiques proposent au moins un repas végétarien par semaine dans leurs cantines, 62% disent intégrer de plus en plus des produits bio dans leur menu depuis les 5 dernières années, 29% disent utiliser au moins 30% d’ingrédients bio dans l’ensemble des repas.
3)
La même étude a montré que 62% des cantines publiques appliquent des critères Good Food dans leurs cahiers des charges et 38% utilisent le cahier des charges de Bruxelles Environnement comme référence dans la rédaction de leur cahier des charges.

Bruxelles Environnement ne dispose pas des données nécessaires pour répondre aux autres questions.

4)
Bruxelles Environnement met à disposition des collectivités un programme Good Food cantines. Ce programme est composé de formations théoriques et pratiques sur l’alimentation durable, d’accompagnements, d’un helpdesk et, spécifiquement pour les cantines publiques, plusieurs modèles de cahiers des charges, des formations et un réseau d’échange entre acheteurs publics. Le label cantines Good Food lancé en 2017 est accessible à toute cantine en région bruxelloises permet aux cantines de faire évoluer leur pratiques pour plus de Good Food. Ce label comprend 3 niveaux (1, 2 et 3 fourchettes) et un accompagnement à la labellisation est disponible pour les cantines souhaitant remettre une candidature. L’entièreté de ce dispositif est gratuit et ouvert à tout type de cantine (école, administration, crèche, entreprise, …).