Logo Parlement Buxellois

Question écrite concernant l'affaissement de chaussée rue Belliard.

de
Emin Özkara
à
Elke Van den Brandt, ministre du gouvernement de la Région de Bruxelles-Capitale, chargée de la mobilité, des travaux publics et de la sécurité routière (question n°13)

Matière(s):
 
Date de réception: 19/09/2019 Date de publication: 15/11/2019
Législature: 19/24 Session: 19/20 Date de réponse: 14/11/2019
 
Date Intitulé de l'acte de Référence page
23/09/2019 Recevable p.m.
 
Question    En date du 18 aout 2019, un affaissement de chaussée s'est produit rue Belliard à Bruxelles, entre l'avenue d'Auderghem et la rue Froissart.

Ce nouvel et énième affaissement de la chaussée repose la question de la vétusté du sous-sol bruxellois.

Suite à ce nouvel affaissement d'une voirie régionale, je souhaiterais vous poser les questions suivantes :

1. Des immeubles ou des véhicules ont-ils été endommagés par cet affaissement, y a-t-il eu des blessés ? Quelle est la dangerosité de cet affaissement ? Le sol risque-t-il de continuer de s'affaisser ?

2. Des travaux d'expertise ont-ils déterminé la ou les causes de cet affaissement de la chaussée ? Quelles sont les causes précises de cet affaissement et quelles en sont les conséquences pour les bâtiments avoisinants, les usagers de la route et les riverains ? Qui a été chargé des travaux de réparation ? Ces travaux sont-ils complètement terminés et quels en sont les couts ?

3. Depuis avril 2018,

a. Quelles sont les mesures préventives et proactives prises par la Région afin de lutter contre les affaissements des voiries ? Quels ont été les travaux et les couts engendrés par la mise en œuvre de ces mesures ? Où ont eu lieu ces travaux précisément ?
b. Quels sont les budgets réservés à la rénovation du sous-sol ? Quels sont les projets de travaux en cours d'étude et quels sont les chantiers de rénovation prévus ?
 
 
Réponse    En effet en date du 18 aout 2019, un effondrement de chaussée s'est produit rue Belliard à Bruxelles, entre l'avenue d'Auderghem et la rue Froissart.
Ce minage étant localisé et circonscrit, aucun dégât n’a été constaté au niveau d’immeubles et/ou véhicules.
Cet affaissement a pu être maîtrisé.
Dès prise de connaissance, les services de Bruxelles-Mobilité ont pris les mesures nécessaires, s’agissant d’un axe extrêmement sensible et afin de rétablir le plus rapidement possible la mobilité.

Une procédure d’intervention d’urgence a été déployée dans ce sens par les services techniques ainsi que les impétrants concernés que sont Vivaqua et Sibelga.

La Région a mandaté l’entrepreneur Viabuild afin de procéder à une excavation, les conclusions actuelles sont les suivantes :

- Présence d’un minage localisé causé par la rupture d’un conduit d’avaloir (cause privilégiée : travaux de câblage à proximité non conforme).
- Présence de traces de travaux de câblage récents. (rustine d’asphalte).

L’entrepreneur Viabuild, à la demande de la Région, a procédé à la réparation de la conduite de l’avaloir et Sibelga a été mis en demeure, dans le cadre de l’ordonnance de coordination des chantiers afin de refermer le minage créé suite à leurs travaux.

L’entrepreneur n’a pas encore introduit son état de travaux si bien que le coût n’est pas encore connu.

Quant aux solutions préventives, Bruxelles-Mobilité a procédé à la passation d’un marché spécifique dans le domaine de l’égouttage. Depuis le mois de juillet 2019 et suite à l’attribution de ce marché, une série de campagnes d’inspection des avaloirs ainsi que de leurs conduites est en cours. Ceci permettra d’avoir une vision globale de la situation et de prendre les mesures nécessaires afin de prévenir les effondrements de voirie liés à la problématique des avaloirs.

Vivaqua a lancé un plan d’actions prioritaires pour la rénovation du réseau d’égouttage.