Logo Parlement Buxellois

Question écrite concernant les moyens mis en oeuvre pour l'implémentation du Handistreaming dans les domaines relevant de vos compétences.

de
Emin Özkara
à
Elke Van den Brandt, ministre du gouvernement de la Région de Bruxelles-Capitale, chargée de la mobilité, des travaux publics et de la sécurité routière (question n°162)

Matière(s):
 
Date de réception: 06/01/2020 Date de publication: 13/02/2020
Législature: 19/24 Session: 19/20 Date de réponse: 12/02/2020
 
Date Intitulé de l'acte de Référence page
13/01/2020 Recevable p.m.
 
Question    Le 16 décembre 2019 s’est déroulé au Parlement bruxellois le Colloque « Handistreaming, partout et surtout, overal en vooral ». Durant ce Colloque, ce fut l’occasion, entre autres, de faire le point sur les enjeux en rapport avec le Handistreaming et les référent.e.s Handistreaming, son implémentation dans les cabinets ministériels et les administrations, ainsi que sur les avancées à réaliser en matière d’accessibilité dans les bâtiments, dans les transports, dans la rue et les parcs, dans les logements, sur les sites internet,…
Avec le Handistreaming c’est la société de demain que nous préparons via la prise en compte du handicap dans toutes les politiques et projets, et cela via une approche préventive, transversale et systématique afin de permettre aux personnes souffrant d’un handicap d’être de pleins acteurs de la société.
En votre qualité de Ministre du Gouvernement de la Région de Bruxelles-Capitale (RBC), chargée de la Mobilité, des Travaux publics et de la Sécurité routière ET en ce qui concerne le Handistreaming dans les domaines relevant de vos compétences :
1. Des membres de votre administration ont-ils/elles participé au Colloque du 16 décembre 2019 ?
2. Des référent.e.s Handistreaming ont-ils/elles été désigné.e.s ? Si oui, où (administrations, autres) ?
3. Quelles sont les pistes de réflexion et/ou avancées réalisées en matière d’accessibilité ?
4. Au niveau des coûts et des sources de financement, et
en ce qui concerne vos compétences propres, quels sont les montants des budgets réservés à la prise en compte du handicap ?
5. En ce qui concerne vos compétences propres, des données statistiques ont-elles été récoltées ? Si oui, lesquelles et par qui ? Des indicateurs ont-ils éventuellement été dégagés ?
 
 
Réponse    1.
Un membre de la Direction « Autorité organisatrice de la Mobilité » de Bruxelles Mobilité a assisté au colloque « Handistreaming, partout et surtout, overal en vooral ».
Deux représentants de la STIB ont participé au colloque en particulier aux ateliers qui y étaient organisés.
Parking.brussels n’était représenté.
2.
Bruxelles Mobilité a engagé un facilitateur (Manager Goodmove) pour traiter spécifiquement des problématiques liées aux personnes à mobilité réduite. Cette personne a intégré la Direction « Autorité organisatrice de la Mobilité » le 1er janvier 2020.
La STIB n’a pas formellement désigné de référent Handistreaming.
La STIB se préoccupe cependant de longue date de l’amélioration de l’accessibilité du réseau de transport public et s’est dotée, depuis 2007, d’une cellule spécifiquement compétente dans ces matières.
Par ailleurs, au sein de la division Ressources Humaines, le département en charge de la promotion de la diversité intègre évidemment dans ses activités la dimension de l’intégration de personnes porteuses d’un handicap.
Parking.brussels n’a pas de référent actuellement.
3.
Conformément à la Convention des Nations unies relative aux droits des personnes handicapées, et ce, déjà bien avant l’adoption de l’ordonnance portant sur l'intégration de la dimension du handicap dans les lignes politiques de la Région de Bruxelles (Ordonnance handistreaming), Bruxelles Mobilité a mis en place un large éventail de mesures destinées à améliorer l’accessibilité des personnes à mobilité réduite. Parmi celles-ci, nous pouvons signaler deux grands « chantiers » :
D’une part, le Plan d’aménagement de la voirie et de l’espace public (PAVE). Ce plan, lancé en 2014, a consisté à faire un inventaire exhaustif de l’accessibilité de tous les trottoirs régionaux et communaux. Ce travail, qui a duré près de cinq années, a permis de recenser et géo-référencer 163.400 non conformités. Sur base de cet inventaire, la Région a mis à disposition des communes des subventions afin de les assister dans la mise en accessibilité de leur réseau piéton structurant (réseau Piéton Plus et Confort du projet de Plan régional de Mobilité/Good Move). Par ailleurs, le Gouvernement a lancé en ce début d’année l’élaboration d’un Plan d’entretien des trottoirs qui veillera de façon plus structurelle à la mise en accessibilité des axes piétons dans la Région.
D’autre part, le Plan stratégique de mise en accessibilité du réseau de la STIB. Ce plan, annexé au Contrat de gestion entré en vigueur le 1er janvier 2019, définit précisément les actions que la STIB et la Région doivent entreprendre en matière d’accessibilité des transports publics. Dans ce cadre, il est par exemple prévu que, chaque année, la STIB mette en accessibilité 60 arrêts en surface, ainsi que leurs abords, et qu’ils équipent deux stations de métro en ascenseurs.
En plus de ces deux chantiers d’envergure, le Gouvernement a approuvé le 28 novembre dernier une Charte sur les revêtements piétons. Ce document réglemente l’usage des matériaux à utiliser pour l’aménagement des trottoirs, et ce, afin de permettre un confort et une sécurité optimales aux personnes à mobilité réduite. Par ailleurs, Bruxelles Mobilité a prévu de renforcer et d’étendre son offre de formations en matière d’accessibilité (Accessibility Manager) destiné à son propre personnel, mais aussi à celui des communes et de la STIB.
L’Agence parking.brussels prête attention à l’accessibilité de ses locaux pour son personnel ainsi que pour sa clientèle. Chaque offre d’emploi qu’elle publie précise que des dispositions particulières peuvent être prises pour les personnes porteuses d’un handicap.

4.
Pour Bruxelles Mobilité, Il est difficile de déterminer précisément les montants globaux dédiés à l’accessibilité. En effet, lors des travaux de (ré-)aménagement, les coûts de mise en accessibilité sont compris dans les budgets généraux des chantiers. Nous pouvons cependant signaler que, lorsque l’accessibilité est prévue dès la conception des projets, elle n’entraine pas ou peu de surcoût.
La STIB ne prévoit pas spécifiquement de budgets réservés pour la prise en compte du handicap. Les surcoûts liés à l’amélioration continue de l’accessibilité sont intégrés, de manière le plus souvent indissociable, dans les budgets des nombreux projets de développement ou d’amélioration du réseau.

Parking.brussels ne prévoit pas de budget spécifique. Les activités tiennent compte des principes de handistreaming en général.
5.
Il n’existe pas à l’heure actuelle de données statistiques relatives à l’accessibilité des personnes à mobilité réduite. Signalons cependant que le projet de Plan régional de Mobilité/Goodmove prévoit des indicateurs de réalisation et d’impact qui permettront de suivre l’évolution concrète, sur le terrain, des multiples mesures prises en faveur des personnes à mobilité réduite.
La STIB publie, via son rapport annuel, des données statistiques en lien avec l’accessibilité du réseau, notamment le nombre de stations de (pré)métro accessibles, le nombre de véhicules accessibles, la fréquentation du service de transport à la demande TaxiBus, …
Parking.brussels ne dispose pas de données spécifiques