Logo Parlement Buxellois

Question écrite concernant les Missions Locales pour l'emploi bruxelloises

de
Emin Özkara
à
Bernard Clerfayt, ministre du gouvernement de la Région de Bruxelles-Capitale chargé de l'emploi et de la formation professionnelle, de la transition numérique, des pouvoirs locaux et du bien-être animal (question n°343)

 
Date de réception: 01/07/2020 Date de publication: 02/10/2020
Législature: 19/24 Session: 19/20 Date de réponse: 14/09/2020
 
Date Intitulé de l'acte de Référence page
09/07/2020 Recevable p.m.
 
Question    Les Missions Locales d'Anderlecht, de Molenbeek, de Bruxelles-Ville, de Saint-Josse, de Schaerbeek, de Saint-Gilles, de Forest, d'Etterbeek et d'Ixelles ont essentiellement pour but de promouvoir l'insertion socio-professionnelle des demandeurs d'emploi sur le marché du travail ou d'organiser une telle insertion. Actiris octroi, dans les limites des crédits prévus à cet effet, une subvention annuelle à chaque Mission Locale pour l'emploi.

Monsieur le Ministre,
pour CHACUNE des Missions Locales bruxelloises susmentionnées, je souhaiterais vous poser les questions suivantes :

1. Quelles ont été les subventions octroyées en 2018 et en 2019, année par année ?
2. Combien de plaintes relatives aux aspects/risques psychosociaux au travail ont-elles été actées depuis 2018 (année par année, intervention par intervention) ? De quand date la dernière plainte ?
 
 
Réponse    Les subventions octroyées par Actiris, en 2018 et en 2019, pour chaque mission locale étaient réparties de la manière suivante :

 

 

Subvention octroyée

 

Mission locale

2018

2019

 

D'ANDERLECHT

632,140.17

791,240.05

DE BRUXELLES-VILLE

864,062.71

955,914.94

DE FOREST

728,101.41

870,833.13

DE MOLENBEEK

906,983.88

920,533.83

DE SAINT-GILLES

473,636.22

542,591.29

DE SCHAERBEEK

680,343.51

849,166.50

D'IXELLES

666,443.02

708,091.82

ETTERBEEKOISE

473,042.72

480,109.77

SAINT-JOSSE TEN-NOODE

488,566.26

624,200.72

 



L’ensemble du dispositif relatif aux aspects/risques psychosociaux est contrôlé par l’inspection du Contrôle du bien-être au travail. Dans sa mission d’information, Actiris oriente ses partenaires vers les instances compétentes.

En 2018-2019, aucune plainte vers Actiris n’a été reçue.