Logo Parlement Buxellois

Question écrite concernant l'application de la stratégie Good Food 2016-2020 dans les Services du Collège réuni.

de
Emin Özkara
à
Sven Gatz et Bernard Clerfayt, membres du Collège réuni en charge des prestations familiales, du budget, de la fonction publique et des relations extérieures (question n°10)

Matière(s):
Pollution de l'air, Pollution de l'air, Région de Bruxelles-Capitale et Etat fédéral, Région de Bruxelles-Capitale et Etat fédéral, Région de Bruxelles-Capitale et Région flamande, Région de Bruxelles-Capitale et Région flamande
 
Date de réception: 20/12/2019 Date de publication: 10/02/2020
Législature: 19/24 Session: 19/20 Date de réponse: 10/02/2020
 
Date Intitulé de l'acte de Référence page
09/01/2020 Recevable p.m.
 
Question    Dans la perspective d'une diminution de son empreinte carbone globale, mais aussi d’un changement de paradigme au niveau de la consommation pour éviter le gaspillage et développer une alimentation saine, abordable financièrement et privilégiant les circuits-courts, la Région de Bruxelles-Capitale s’investit déjà depuis plusieurs années dans la mise en place d’un système alimentaire plus durable. En effet, sous la précédente législature, la Région a lancé la stratégie Good Food (2016 - 2020) « Vers un système Alimentaire Durable en Région de Bruxelles-Capitale » portée par Bruxelles Environnement et la cellule Agriculture du SPRB. Pour rappel, cette stratégie comporte 15 actions réparties sur 7 axes et a été adoptée par le gouvernement de la Région de Bruxelles-Capitale en date du 18 décembre 2015 (). Chacun de ces 7 axes est composé d’actions, puis de prescriptions, réel niveau de mise en œuvre opérationnelle. Les cantines publiques sont prioritaires dans la stratégie Good Food.

En 2018, un bilan à mi-parcours de la stratégie a été réalisé. Ce bilan insiste sur 
l’exemplarité des pouvoirs publics en ces termes : « Un des principes directeur de la stratégie est l’exemplarité des pouvoirs publics, les cantines publiques se doivent de montrer la voie de la Good Food ».

Je souhaiterais vous poser les questions suivantes en rapport avec les Services du Collège réuni et les avancées Good Food réalisées par l'Administration de la Cocom:

À la date du 31 octobre 2019,
1. Quelles sont les
cantines qui dépendent de l'administration qui ont présenté une candidature au Label Cantine Good Food ?
2. Quelles sont les éventuelles autres initiatives déjà prises pour soutenir la stratégie "Good Food" ?

https://environnement.brussels/thematiques/alimentation/action-de-la-region/strategie-good-food-vers-un-systeme-alimentaire-plus, consulté le 22 octobre 2019.
https://environnement.brussels/sites/default/files/user_files/goodfood_synthesebilan2016-2018.pdf , page 12, consulté le 31 octobre 2019.
 
 
Réponse    Dans un souci de bonne gestion et de rationalisation, les Services du Collège réuni et Iriscare ont mutualisé les services de support. La direction Facility comprenant notamment le service Mess dépend d’Iriscare comme convenu dans le cadre du Protocole d’accord relatif à la coopération entre les Services du Collège réuni et Iriscare/FAMIFED concernant les Services de support. Ce service Mess est accessible à l’ensemble du personnel tant Iriscare que des Services du Collège réuni.


Les mesures d’application des axes et actions de la Stratégie Good Food relèvent d’Iriscare selon la répartition des compétences convenues. Le label Good Food est attribué aux cantines qui servent plus de 20 repas par jour. Comme Iriscare ne dispose pas de cantine, elle ne peut obtenir le label.
Toutefois, des bonnes pratiques en matière d’alimentation durable ont été mises en place au sein d’Iriscare : mise à disposition gratuite d'eau pour les collaborateurs et les visiteurs, tri des déchets dont les déchets verts pour lesquels une collecte sélective a lieu, mise à disposition gratuite de fruits pour les collaborateurs, achat de café durable.
Par ailleurs, Iriscare a inclus divers objectifs afin de limiter son impact sur l'environnement dans son projet de contrat de gestion. D'une part, Iriscare tentera d'acquérir le label Entreprise Ecodynamique d'ici fin 2021. D’autre part, Iriscare préparera un plan pluriannuel pour des achats durables et éthiques d'ici fin 2021. Lors de la réalisation de ces deux objectifs, une attention particulière sera portée à l'alimentation durable.

1.
Les Ministres en charge de l’Aide aux personnes lançaient en 2016 un appel à projets en faveur des épiceries sociales dont l’une des conditions nécessitait de répondre à au moins 2 critères « Good Food » parmi quatre proposés. En outre, l’ASBL devait dans tous les cas mettre à disposition des clients les outils Good Food comme le calendrier des fruits et légumes de saison, des affiches, des brochures, des recettes ….
Au total, ce sont 7 demandes de subvention qui ont été introduites et retenues par le jury.

Ces épiceries reçoivent chaque année un subside (repris majoritairement sur le budget de la COCOM et pour partie sur le budget de la Région) à l’exception d’une ASBL qui n’a pas introduit de demande depuis 2018 (ASBL Le Filet).

Asbl porteur du projet

Titre du projet

EPI Saint-Gilles ASBL

EPI Saint-Gilles

ASBL Aide Alimentaire Jettoise

Aide Alimentaire Jettoise

Croix-Rouge de Belgique Section Locale d’Auderghem.

Croix Rouge de Belgique (Section Auderghem)

ASBL Amphora

Amphora

ASBL Episol

EPISOL

ASBL Capucines

Les Capucines

Administration communale d’Anderlecht, CPAS d’Anderlecht et ASBL le Filet

Filet (Anderlecht)



Par ailleurs, la Fédération des Services Sociaux bicommunautaire reçoit un subside annuel (€ 60.000,00) pour la « Concertation Aide Alimentaire ». Cette concertation a pour but de soutenir et coordonner les organisations qui pratiquent une aide alimentaire à Bruxelles. Elle participe à la stratégie Good Food de la Région bruxelloise, est membre du comité consultatif et participe aux différents groupes de travail.

Si la Concertation Aide Alimentaire participe aux travaux organisés dans le cadre de cette stratégie, c’est notamment pour collaborer à tous les aspects relatifs à l’accès des personnes fragilisées à une alimentation de qualité. Dans ce cadre, et en relation avec le projet co-create Solenprim que coordonne la FdSS-FdSSB, la Concertation Aide Alimentaire a participé à l’évaluation à mi-parcours de la stratégie Good Food et a formulé un ensemble de recommandations politiques.

Enfin, s’il n’y a pas d’application stricto sensu de la stratégie Good Food dans les missions de contrôle effectuées par les Services du Collège réuni, un regard est porté sur les aspect nutritionnels en raison de normes spécifiques en vigueur