Logo Parlement Buxellois

Question écrite concernant la végétalisation des cours de récréation des écoles.

de
Emin Özkara
à
Alain Maron, ministre du gouvernement de la Région de Bruxelles-Capitale chargé de la transition climatique, de l'environnement, de l'énergie et de la démocratie participative (question n°635)

Matière(s):
 
Date de réception: 09/10/2020 Date de publication: 10/03/2021
Législature: 19/24 Session: 20/21 Date de réponse: 02/02/2021
 
Date Intitulé de l'acte de Référence page
14/01/2021 Recevable p.m.
 
Question    J'ai eu l'occasion de m'entretenir avec plusieurs Echevins en charge de l'Enseignement au sujet de la végétalisation des cours d'écoles.

Chacun sait que la verdure est un facteur protecteur des fortes chaleurs. Celle-ci apporte aussi un bénéfice quant à l’infiltration dans les sols des eaux pluviales plutôt qu’une perte dans les égouts. De plus, le contact des élèves et étudiants avec des parcelles de nature vivante est stimulant/positif en termes d’apaisement, de réduction du stress, de cohésion sociale ou de travail collectif en vue de l’entretien de ces espaces verts.

Or, il apparaît que très peu d'espaces dédiés aux cours de récréation des établissements scolaires en Région bruxelloise sont verdurisés.

Il y a aujourd’hui un consensus sur la nécessité de végétaliser ces espaces.

Par conséquent, j’aimerais vous poser les questions suivantes :

1. Quelles sont les aides que votre cabinet et/ou la Région apportent aux pouvoirs organisateurs et établissements scolaires qui souhaitent réaliser des projets de végétalisation de leurs cours d'écoles ?

2. Des études et/ou analyses gratuites sont-elles réalisées par votre administration afin d’éviter la mise en place de projets inadaptés dans les cours d'écoles ?

3. En ce qui concerne le subventionnement des travaux d'aménagement liés à la végétalisation des cours de récréation, la Région prend-elle en charge une partie du coût des travaux ? Si oui, de quelle(s) manière(s) et pour quel(s) montant(s) ?

4. Un suivi sous forme de mission de conseils est-il prévu pour aider les établissements scolaires à réaliser un entretien harmonieux des plantations et autres espaces dédiés à la nature aménagés au sein des cours de récréation ?

5. Un appel à projets en matière de végétalisation des cours de récréation est-il prévu ? Si oui, pour quand ?
 
 
Réponse    La végétalisation des cours de récréation doit, à mon sens, viser quatre objectifs :
-
Le premier consiste à encourager les écoles à participer à la résilience climatique de la Région, par la création d’ilots de fraicheur, l’amélioration de la perméabilité du sol, une meilleure gestion de l’eau.
-
Un deuxième objectif porte sur le renforcement du réseau de nature, en augmentant le nombre et la qualité des espaces de biodiversité.
-
Le troisième objectif est de permettre aux élèves d’être en contact direct avec la nature. De nombreuses études montrent que le contact direct avec la nature favorise leur développement physique et socio-émotionnel ; l’utilisation pédagogique des espaces verts renforce la qualité des apprentissages et les compétences sociales.
-
Enfin, la végétalisation entend répondre aux inégalités d’accès à des espaces verts de proximité, en visant particulièrement les zones de carence identifiées dans la Région.

Les projets de végétalisation financés par la Région doivent être adaptés à ces objectifs, tout en tenant compte des situations particulières des écoles. C’est pourquoi, dans un premier temps, Perspective Brussels et Bruxelles Environnement ont coordonné
une mission d’étude comportant trois volets :
- Un 1
er volet : la réalisation d’un inventaire des bonnes pratiques existantes en matière de végétalisation des cours de récréation ;
- Un 2
ème volet : une étude de cas dans 8 écoles pilotes bruxelloise. Celles-ci ont reçu un dossier d’esquisses et des propositions d’aménagements de leur cour, issues d’un processus participatif au sein de l’école ;
- Un 3
ème Volet : la réalisation du guide sur base des apports des deux premiers volets. Ce guide, dont la sortie est prévue en mars 2021, présentera des fiches didactiques, et les recommandations régionales en vue de créer une cour de récréation de qualité, y compris des pistes d’ouverture vers le quartier.

La publication de ce guide et les séances d’information qui suivront sensibiliseront les architectes et les responsables scolaires.

Pour créer et gérer des espaces végétalisés au sein de leurs infrastructures, les écoles ont aussi besoin de soutien financier et d’accompagnement et à cette fin, en octobre 2020,
le Gouvernement bruxellois a réservé un budget pour la création d’un appel à projet spécifique à la thématique.

Le budget couvrira un
programme complet d’accompagnement des écoles, sélectionnées au travers d’un appel à projet, ainsi que les dépenses d’investissement nécessaires à la végétalisation et l’ouverture des cours de récréation de ces écoles.

La
coordination du programme est confiée à Bruxelles Environnement qui travaille en ce moment sur les modalités de ce vaste projet. J’aurai donc le plaisir de rendre compte des développements du programme dans les prochains mois.